LE PRUNIER SAUVAGE à MISTRAL : LA CULTURE POUR OUVRIR les QUARTIERS

GRENOBLE EN DIFFICULTÉS : C'EST LA FAUTE à E.MACRON...
« ÉCOLOGIE » : du GOUDRON NOIR PLEIN la « PIÉTONISATION »

Le « Prunier Sauvage » installé à Mistral a développé un projet  qui s’appuie sur le constat que le levier culturel a été longtemps ignoré  sur les territoires les plus paupérisés. Pourtant il est un instrument important dans la lutte contre la ghettoïsation et pour l’égalité des chances.  De plus il le développe en veillant à ce que  proximité et exigence, culture et éducation populaire ne soient pas antinomiques.

Sa programmation forte et ouverte qui passe par le théâtre, le cirque, les contes y compris pour enfants permet à des publics divers de se retrouver dans la salle ou sous chapiteau.

ÉCHECS et MÂTS CO-PRODUIT PAR SHEMS’Y L’ÉCOLE NATIONALE du CIRQUE du MAROC

Ces derniers jours s’est produit « Echecs et Mâts » une « mise en cirque par Bruno Thircuir présenté par la fabrique des petites utopies. Le spectacle est co-produit par Shems’y l’école Nationale du cirque du Maroc installée à Rabat/Salé. Emanation d’une ONG agrée par la Fondation de France, l’AMESIP qui accueille les enfants du Maroc en situation précaire. Douze élèves de l’école Nationale en dernière année de formation ont participé au spectacle.

Du 27 septembre au 3 octobre visiblement le spectacle d’une grande qualité artistique et technique des acrobates remporte un grand succès et fait salle comble. Alain Carignon, Ancien Ministre et ancien Maire y assistait mardi soir avec Sébastien Tomasella.

Le spectacle tente de faire oublier les cases dans lesquelles la société enferme et tous le jeux tournent autour de cette lutte et de cette évasion. Les artistes sur le mât, la grande roue, les sangles ou funambules témoignent d’un professionnalisme exceptionnel  sur un texte exprimé avec gentillesse et conviction. A la fin une grande partie des spectateurs se rend sur la piste et participe.

Tout le spectacle est en phase avec la philosophie de l’équipe du Prunier Sauvage qui veut effacer  les frontières fantasmées et les cases inutiles qui séparent les hommes.

PÉRENNISER UN CHAPITEAU DANS LE PARC des ARTS

Avec ces initiatives qui permettent aussi à nombre d’expressions artistiques de bénéficier d’un lieu ou se produire Alain Carignon voudrait que Grenoble renoue avec ce foisonnement qu’il avait favorisé étant Maire avec la naissance des théâtres dans les quartiers (Rio, 145, de Poche, Villeneuve…) la salle des musiques nouvelles ( le ciel) le Summum pour les spectacles … Il soutient l’idée  qu’un petit chapiteau, tel celui qui est actuellement installé  soit pérennisé parc des Arts. Il correspond à une belle jauge de spectacle et permet de ne pas encombrer l’esplanade.

UNE FENÊTRE de VIE et D’ESPOIR 

Un lieu de culture visible dans quartier serait une belle aventure de décloisonnement supplémentaire qui est si nécessaire dans le quartier. Même si cet apport ne résout pas tout et ne dispense pas d’un véritable travail pour réduire la délinquance et sortir la jeunesse de la case ou les trafiquants veulent l’enfermer – sans issue- il est une fenêtre de vie et d’espoir.

 » Echecs et Mâts » se produit une dernière fois le mardi 3 octobre à 9h30 sous chapiteau; Parc des Arts, 63 rue Albert Reynier Grenoble

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *