COM’ SEXISTE, SALISSANTE, COÛTEUSE: E.PIOLLE DOIT STOPPER LA DÉBAUCHE

PONT BERGONZOLI à St MARTIN le VINOUX: UN RECUL de 100 ANS
SALETÉ de GRENOBLE: les FONTAINES sont OFFICIELLEMENT des POUBELLES

Des camions mobilisés toute la nuit, des personnels payés en heures supplémentaires,du plastic partout dans la ville , Eric Piolle (Verts/PG) et Christophe Ferrari (PS) abusent à la folie des coups de com’ polluants aux frais du contribuable. Saisis par une sorte d’ivresse au fur et à mesure que le mécontentement grandit. Le choc a été si considérable que l’emballage de certaines oeuvres d’art ( telle le Calder de la place de la Gare ) a été immédiatement enlevé à peine avoir été installé à grands frais!

Cette fin de semaine entre les campagnes sur la qualité d l’air, les budgets participatifs , le Forum «Creative Mobilities» et ses dîners de galas, les budgets publicitaires explosent. Les grenoblois ne savent plus ou donner de la tête au propre comme au figuré.

LES CAMIONS et PERSONNELS de la VILLE MOBILISÉS POUR LA COM’

Les camions et les personnels de la ville sont aussi mobilisés pour changer les affiches de tous les totems de Piolle afin de faire croire aux grenoblois qu’ils peuvent décider de quelque chose…  Ce sont les « budgets participatifs » (!).

A Paris qui fait la même opération depuis longtemps, Hidalgo (PS) utilise les sucettes Decaux qui ne coûtent rien et rapportent pour informer les Parisiens. Cette propagande là n’est au moins pas supportée par le contribuable.

A Grenoble la municipalisation de la communication a un coût considérable notamment en termes de mobilisation du personnel qui est  retiré d’autres tâches essentielles.

G.OUDAJOUDI (Verts) CONTRAINT d’AVOUER LE RETARD de GRENOBLE POUR LE TRI SÉLECTIF 

On ne sait pas quel montant atteint la facture de l’opération qui a officiellement pour objet de  » sensibiliser » les grenoblois au tri des déchets. En effet Georges Oudjaoudi le Vice Président (Verts) de la Métro a été contraint de reconnaitre récemment  que Grenoble est très en retard aussi dans ce domaine. Au lieu de s’interroger sur les raisons profondes de l’absence de mobilisation des Grenoblois, les élus PS/Verts de la Métro veulent les culpabiliser.

Pas besoin d’étude qualitative approfondie pour comprendre que nombre de Grenoblois n’ont aucune envie de trier leur ordures face à des poubelles qui débordent – en particulier celles de la ville– face à des trottoirs sales, une ville mal entretenue  qui ne fait aucun effort pour son environnement avec  un mobilier urbain de qualité.

UNE NOUVELLE CAMPAGNE SEXISTE de la MÉTRO  ( Verts/Ades/PS/PC/PG) 

La prolifération des rats accélérée depuis 3 ans comme l’a reconnu le responsable du service d’hygiène de la ville est le symptôme de cette saleté ambiante qui la favorise.

Le deuxième choc a été l’autre volet sexiste de la campagne avec sur une des affiches une femme entravée par du film transparent et entourée de déchets. Le slogan est clair: tous les emballages se jettent dans la poubelle   » je trie »… L’émotion est telle qu’on voit mal que les élus responsables n’en tirent pas les conséquences: MM Ferrari et Piolle qui dirigent la Métro sont bien les auteurs de ces campagnes.

G.OUDJAOUDI ( Verts):  » NOTRE PROPOS N’ÉTAIT PAS de DIRE QUE LES FEMMES SONT des ÊTRES JETABLES » 

En effet sur les réseaux sociaux la colère monte ,même le DL s’en fait l’écho sur son site- et beaucoup demandent des têtes.  Georges Oudjaoudi (Verts) se défend en affirmant que « notre propos n’était pas de dire que les femmes sont des êtres jetables. Pas du tout! » ( site web du DL 28/9/17)

Il y a quelques jours Yann Mongaburu (Verts/Ades) avait déjà lancé l’odieuse campagne : « Plaque ta caisse, elle est mo­che et elle pue, elle a deux fois ton âge, elle te pollue la vie”… associée à  l’image stéréotypée d’une femme hystérique. On se demande ce qu’ils ont contre les femmes. Déjà sa campagne de prévention du Sida avait seulement ciblé la communauté homosexuelle.

A.CARIGNON: LA CAMPAGNE CHOQUANTE et VIOLENTE DOIT ÊTRE STOPPÉE » 

Dans un communiqué publié cet après midi Alain Carignon a dénoncé  »  la débauche de campagnes publicitaires et de panneaux qui inondent la ville, dilapident l’argent public et dénaturent l’espace public (…) Dans cette fuite en avant la nouvelle campagne sexiste fait suite à celle usant des stéréotypes féminin qu’avait développé les affiches « plaque ta caisse » . Elle est choquante et violente et doit être stoppée immédiatement. » 

 » J’APPELLE MM PIOLLE et FERRARI à FAIRE PREUVE de SOBRIÉTÉ » 

Il a également appelé «  à retirer  l’emballage par un film transparent des équipements publics et des œuvres d’art de la ville qui salissent et dégradent encore. Nous appelons MM Piolle et Ferrari  à faire enfin preuve de la sobriété attendue en ces temps difficiles. Ils doivent cesser de croire que les grenoblois sont dupes et pensent qu’ils sont consultés parce qu’il y a des panneaux dans la rue qui l’affirment. « 

TRANSFÉRER LES MOYENS de la COM’ SUR LA PROPRETÉ de la VILLE

Pour Alain Carignon si on veut inciter  nos concitoyens  à trier leurs déchets, il faut  » commencer à transférer  tous ces moyens financiers considérables de com’ sur la propreté , l’entretien et  l’embellisement de Grenoble.  L’entrainement par l’exemple que les élus donneraient par leur action concrète produirait plus de résultats « .  

Stop aux gadgets publicitaires, au sexisme, à la gabegie d’argent public. Les grenoblois méritent mieux.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *