TRANSPORTS en COMMUNS : L’INSÉCURITÉ FAIT BAISSER la FRÉQUENTATION des SCOLAIRES

BRINK'S REFUSE de SE RENDRE à GRAND PLACE : LA POSTE DOIT DÉMÉNAGER !
MATRAQUAGE des SENIORS : les ÉLUS Verts et ADES LE DOS AU MUR

Alors que l’offre transport en commun a augmenté entre 2008 et 2016 avec notamment l’ouverture de la ligne E, la fréquentation des scolaires a diminué selon les derniers chiffres publiés par  Yann Mongaburu (Verts/Ades) et l’Observatoire des Déplacements.

Les déplacements domicile-école sont passé  de 19 à 17 % des déplacements. On aurait pu imaginer à minima que pendant la période ils auraient conservé la même part augmentant à proportion des autres. D’autant qu’à Grenoble la bétonisation produit un fort accroissement des effectifs scolaires.

IL EST RECOMMANDÉ AUX ÉLÉVES DE NE PAS EMPRUNTER les TRANSPORTS en COMMUNS

En effet la fré­quentation moyenne est pas­sée de 363 460 voyages par jour (v/j) sur l’ensemble du ré­seau (bus et tram), à 394 950 v/j, soit une croissance somme toute modeste de 8,6 % compte tenu des investissement dans les transports  (Dauphiné du 22/9/17)
Mais il est un non dit public qui court dans les familles : la dangerosité des transports en communs incite nombre d’entre elles à recommander  à leurs enfants de ne pas les emprunter. En effet des parents ne veulent pas que leur progéniture prenne le risque d’un coup de couteau pour un regard qui déplaît ou un portable pas assez vite donné.

Y.MONGABURU (Verts/Ades) et JP TROVERO (PCF) NE PUBLIENT PLUS LES CHIFFRES

Yann Mongaburu  Président (Verts/Ades) du SMTC et Jean Paul Trovero Président (PCF) de la Semitag bien d’accord sur ce point ont cassé le thermomètre de la délinquance dans les transports. La dernière statistique connue a été publiée à la mi-2015 et faisait état d’une augmentation de + 55% dans le premier semestre.
Pareillement les chiffres des bandes ou délinquants qui montent menaçants dans le tram en refusant de payer n’est plus communiqué non plus : il avait augmenté de 50 % en un an…

LES PARENTS D’ÉLÉVES RÉPONDENT AVEC LES PIEDS

On comprend que -plutôt que de délivrer des médicaments  contre la fièvre- ils aient préféré cacher la température. Parmi les mesures proposées par notre collectif et Alain Carignon figure la gratuité des transports pour les policiers, les CRS dont la présence pourrait être d’un grand secours lors des agressions : E.Piolle refuse même de les soumettre aux Grenoblois !

MM Mongaburu et Trovero pensaient peut être que leur opacité permettait de faire oublier la réalité. Comme dans les Républiques populaires, leurs anciens modèles.

Les parents et les élèves leur répondent avec les pieds. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les transports collectifs grenoblois.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *