« PIÉTONISATION »: E. PIOLLE SUPPRIME des FEUX PIÉTONS !

DÉLINQUANCE VIOLENTE : "GRENOBLE EST UNE VILLE PARTICULIERE"(!) selon les MAGISTRATS
AU MAGASIN/CNAC CE SOIR E.PIOLLE EST ENTRÉ EN LÉVITATION

Ne sachant pas comment décongestionner le trafic depuis qu’il a fermé le centre-ville, E. Piolle sacrifie … les piétons !

Jamais en manque de grandiloquence, « Nous inventons une nouvelle façon de vivre la ville » déclarait-il à la presse nationale en fermant le centre-ville (Le Point, 5/5/17). Puis, dans l’espoir d’obtenir par des mots la gratitude de la population asphyxiée dans une nouvelle façon de vivre plus d’embouteillages, il avait osé : « petit à petit, c’est une nouvelle façon de vivre la ville qui s’organise : hier, elle était faite pour les automobilistes, dès aujourd’hui elle se réalise pour les enfants et leurs familles, … ».

E.PIOLLE : « UNE NOUVELLE FAÇON DE VIVRE LA VILLE »

>>> FERMETURE DE GRENOBLE : DES BOUCHONS ET DES RUES DÉSERTES

Toujours à fond dans la com’ nationale qui ne s’embarrasse ni de la réalité grenobloise ni des détails qui font la véritable information, il n’avait rien dit du trafic décuplé dans les rues sacrifiées aux reports de circulation, la rue Lesdiguières entre autres. Silence également à propos des feux pour les piétons au croisement avec la rue Casimir Périer, qu’au même moment il faisait tous masquer par des sacs poubelle !

Les riverains éberlués qui croyaient à du temporaire et attendaient leur remise en service en sont pour leurs frais. Ce n’était en effet que la première étape du plan de suppression de ces feux indispensables à la traversée en sécurité de la rue Lesdiguières. Suppression réalisée depuis, en catimini. Sans un seul mot à la presse, bien évidemment, même grenobloise. Sans la moindre ligne dans Gre.Mag, ça va sans dire.

Cette fausse piétonisation qui met les piétons en danger, c’est ce que les riverains de la rue Lesdiguières ont découvert au lendemain de la fermeture du boulevard Agutte Sembat. Ceux qui ne connaissaient pas encore la méthode de Piolle et sa bande ont découvert la co-construction, la vraie, pas celle des discours sans cesse répétés comme un clou à enfoncer dans la tête.

>>>> ESPLANADE: LA BÉTONISATION N’ATTEND PAS LA CO-CONSTRUCTION

A. BACK : « UN CHEMINEMENT PIÉTON DE QUALITÉ »  (GRE.MAG)

Et pas non plus la co-construction des pages en technicolor de Gre.Mag. Dans Gre.Mag (28/2/17), l’impayable A. Back (extrême gauche), avait osé déclarer sans rire « Dans la concertation on a travaillé sur les usages : qu’est-ce que je fais si je suis une personne âgée ? Un jeune couple avec enfants ? ». Puis « Il y a de grands principes. On sera vigilants sur la ville à hauteur d’enfant, sur l’accessibilité en général, pour les plus jeunes et les anciens. ». Et même, sans s’étouffer : « On doit pouvoir garantir un cheminement piéton de qualité. » !

Avec les Rouges/Verts, la réalité est toujours à l’inverse du discours. Avec le caricatural A. Back, voix de son maître et homme de toutes les petites besognes, c’est tellement visible qu’en comparaison le nez de Pinocchio semble très court.

La vérité est que la « piétonisation » des Rouges/Verts se moque cruellement des piétons, sacrifiés si besoin sur l’autel du dogme sacré de l’élimination à tout prix de la voiture. La circulation explose dans les rues où elles peuvent encore passer ?

Qu’importe, pour essayer de réduire les embouteillages on élimine les feux qui assuraient la sécurité des piétons ! On supprime aussi les îlots qui sécurisaient leur traversée ! Il suffisait d’y penser, Piolle et Mongaburu l’ont fait. Sans hésiter et sans le dire.

 RUE LESDIGUIÈRES : APRÈS LES ARBRES, LES PIÉTONS !

… ce sont les grenoblois qui sont de mauvaise foi

C’est tout Grenoble qui souffre mais rue Lesdiguières on se demande jusqu’où ira le massacre ! D’abord les arbres, maintenant les piétons.

Qu’importe, ce qui compte c’est le matraquage de la com’ : Métropole apaisée. Toujours prendre l’opposé de leur discours pour savoir la réalité.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *