E.PIOLLE TROUVE REFUGE CHEZ les COMMUNISTES…

GRE'MAG: LA PRAVDA MUNICIPALE DÉPASSE LES BORNES
BIBLIOTHÈQUES : les DÉMISSIONNAIRES REFUSENT d'ÊTRE INSTRUMENTALISÉS par le MAIRE

 » je serai à la fête de l’huma demain et interviendrai au stand des communistes » annonce E.Piolle (Verts/PG) dans un tweet. Voilà une nouvelle qui fera plaisir à Elisa Martin et aux élus PG grenoblois qui se coltinent le sale boulot ( A.Back, A.Confesson) pendant que leur Maire change de stratégie politique comme de chemise. D’ailleurs un apparatchik bien nourri lui , Yann Mongaburu (Verts/Ades) , se précipite pour relayer: « merci patron. »

Après avoir soutenu Mélenchon, il l’a  traité de petit  » caporal » de « forteresse assiégée » . Venant d’Eric Piolle qui tient ses conseils municipaux sous la protection des CRS cette attaque a fait se plier de rire l’extrême gauche.

E.PIOLLE AGGRAVRE LA GUERRE AVEC JL MELENCHON  

Mais en se rendant à la fête de l’humanité il aggrave la guerre déclarée à JL Mélenchon et va se réfugier  dans les bras des derniers Staliniens. Au plan des troupes on ne voit pas ce qu’il gagne! Cette course vers les minorités en perdition ressemble à son propre itinéraire.

Désormais sans cohérence, comme un canard sans tête, le Maire de Grenoble continue de courir de l’un à l’autre promenant son discours convenu répétant ses poncifs sur la planète et la transition afin de cacher sa paralysie devant les problèmes grenoblois qu’il devrait traiter.

IL SE RAPPROCHE de JP TROVERO, MAIRE (PCF) de FONTAINE, CONTRE-MODELE de GESTION 

Les maigres troupes communistes ne seront d’aucun secours . Son voisin Jean-Paul Trovero Maire (PCF) de Fontaine que l’exécutif de la Métro a propulsé à la Présidence de la Semitag est le contre-modèle d’une gestion communale préoccupée de l’intérêt général et transparente. Ce n’est pas avec ces alliés là qu’Eric Piolle va se refaire une virginité politique.

E.PIOLLE FERAIT MIEUX de TRAITER LES PROBLEMES des GRENOBLOIS

Au lieu de se rendre  à la fête de l’Humanité Eric Piolle ferait mieux de remonter le retard des  lettres et mails des grenoblois auxquels il ne répond pas alors qu’il s’était engagé à le faire dans le mois. Ou bien de trouver – comme Maire et Président de l’OPHLM- une solution aux 30 locataires de Jouhaux qui demandent à quitter la cité ne supportant plus l’insécurité.

Il a la possibilité d’intervenir au 4 rue Raoul Blanchard ou on l’attend depuis 2015 puisqu’il a logé une famille qui fait vivre un enfer à un immeuble entier et ou il n’est jamais venu.

PAR EXEMPLE: SAUVER L’ECOLE CLAUDE BERNARD ou s’OCCUPER de JOUHAUX 

Affecter des crédits du plan école pour réparer le toit de l’école Claude Bernard qu’il veut fermer . Revoir la programmation des milliers de logements en rapport avec les besoins scolaires. Se pencher enfin – il l’avait promis en mai 2014 devant l’Union de Quartier Foch-Libération- sur le fonctionnement du service de propreté urbaine.

Se poser la question de sa responsabilité puisque – selon l’un de ses soutiens– les dealers se sont installés dans les locaux de l’ODTI,rue Très Cloitres, locaux municipaux.

Les sujets ne manquent pas. Ils sont urgents. Les traiter favoriserait plus aisément son équation électorale que d’aller traquer le mince filet des voix communistes à la fête de l’Humanité . Même pour déplaire à Mélenchon.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *