L’AUTRE POLLUTION VISUELLE de M.BOILEAU (Verts/Ades)

E.PIOLLE et le FOURNIL : "C'EST de la DÉMAGOGIE" pour E.CHALAS Députée (LRM)
STÉRÉOTYPES : "ELLE EST MOCHE, DEUX FOIS TON ÂGE" LA PUB' CHOQUANTE de Y.MONGABURU (Verts/Ades)

Un grenoblois voisin de l’un des somptueux sièges (1) de Maryvonne Boileau la Présidente (Verts/Ades) de Grenoble-Habitat nous fait remarquer  après avoir vu cet affichage massif : » Je passe devant régulièrement et je n’ai jamais vu un panneau concernant une modification d’aspect de façades » .

Il n’est pas exclu que s’estimant au dessus du panier  grenoblois nos élus se soient passé de toute demande d’autorisation. Déjà, tout à côté, Eric Piolle avait tout de même déposé un permis pour le premier immeuble HLM de Flaubert mais sans les places de parking réglementaires. Le tribunal a tout de même annulé le permis !

AUX SERVICES DE LA VILLE d’EXERCER LEUR RESPONSABILITÉ

Dans le cas de Maryvonne Boileau c’est aux services de la ville de Grenoble d’exercer leur responsabilité et dresser procès verbal si il y a manquement à la règle.

En tout état de cause ce grenoblois explique que  » cela me surprend que cela soit autorisé par cette municipalité qui « combat la pollution visuelle» « . (!)

L’EFFONDREMENT DE L’IMMOBILIER GRENOBLOIS 

En effet on se souvient des propos larmoyants d’Eric Piolle  qui chassait le vilain JCDecaux et ses 650 000 € de recettes pour la ville afin de réduire ses sollicitations dont les grenoblois étaient abreuvés – agressés- à chaque coin de rue. On imagine si tous les immeubles grenoblois vendaient leurs murs pour des affichages publicitaires ce qu’il en serait de la ville.

Désormais les grenoblois sont agressés publicitairement sur les murs mais  pour de nobles causes et par les élus Rouge/Verts eux mêmes. Il est vrai qu’avec l’effondrement de l’immobilier Grenoblois,  » Grenoble-Habitat » redouble de publicité pour écouler ses programmes.

 » URBAN PARK  » dans L’ILOT FAUBERT AVEC 2000 LOGEMENTS SOCIAUX 

 » Urban Park » en effet est l’un des ses multiples bâtiments qui doivent bétonner l’ilot Flaubert  qui ressemblera très vite à Vigny-Musset, version des années 2000 de la Villeneuve, elle, des années 70.  Avec 2000 logements sociaux à venir on connait le résultat par avance. Les élus aussi dont aucun n’acquiert dans ces riantes cités futures…

Il s’agit de poursuivre la densification du sud de Grenoble à fort rendement électoral même si cela enfonce des populations entières. Jusque là les accédants de la classe moyenne, trompés par la fausse mixité jamais tenue, ont tous été spoliés dans toutes ces opérations. La publicité est donc doublement mal venue: mensongère et inopportune.

Décidément après Yann Mongaburu qui dérape dans la com’, Maryvonne Boileau qui pollue visuellement,  le clan Verts/Ades de Raymond Avrillier et Vincent Comparat a perdu la main  et fait n’importe quoi, comme son chef. Ils devraient tous se ressaisir et stopper ces dérives.

( 1) les organismes sociaux ne s’installent jamais au milieu des opérations qu’ils réalisent dont ils vantent la réussite et l’avenir. Les sièges de Grenoble-Habitat sont installés  face à MC2 et boulevard Gambetta!  » Eau de Grenoble  » ( O.Bertrand Verts/Ades) et GEG ( V.Fristot Verts/Ades) eux accueillent leur public place Vaucanson!

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *