CLOS DES FLEURS : E.PIOLLE VEUT OUVRIR LE JARDIN LA NUIT !

AUJOURD'HUI LE TRAM à 30 ANS : MERCI A.CARIGNON, BRAVO les GRENOBLOIS
P.MÉRIAUX (Verts/PG), INSPECTEUR du TRAVAIL, CHAMPION du CONTRAT PRÉCAIRE

 

Les habitants de la Résidence des Fleurs quartier Jean Macé sont vent debout.  E.Piolle veut ouvrir la nuit le jardin le Clos des Fleurs situé au coeur de leurs immeubles. C’est sa dernière trouvaille pour contribuer à « l’apaisement » du quartier et de la ville.

Les 520 logements bénéficient en effet d’un espace de verdure au centre évidemment ouvert le jour. Ils ont eu à subir -comme partout- les dealers qui ont occupé les garages souterrains des HLM pour se livrer à leurs trafics : comme à Mistral le client payait d’un côté et recevait sa marchandise de l’autre.  Agréable de rentrer chez soi le soir dans cette ambiance. Ils sont perdu la supérette alimentaire qui a fermé ses portes et la municipalité veut aussi fermer l’école maternelle Claude Bernard et menace la crèche La Goëlette !

L’argument avancé par la municipalité est la continuité piéton pour accéder à la future école Simone Lagrange en construction. Comme chacun sait les écoles sont ouvertes la nuit.

Comme l’écrivent les habitants :  « une continuité dont on voit bien l’intérêt pendant la journée mais qu’on cherche encore la nuit venue ! »

UN PARC OUVERT LA NUIT C’EST L’ASSURANCE du BRUIT et des DÉCHETS

Ajoutant que « personne n’a demandé » cette ouverture la nuit. Et les habitants bien informés de la situation de Grenoble précisent :  « Parce qu’un parc ouvert toute la nuit, c’est l’assurance d’avoir des déchets, des tessons de bouteilles, et des crottes de chien le lendemain matin là où jouent nos enfants, et des nuisances sonores jusqu’à 3 heures – 4 heures du matin ! »

UNE NOUVELLE ILLUSTRATION des LUBIES URBANISTIQUES

Plus largement les habitants du Clos des Fleurs pointent l’urbanisme fou, déconnecté des réalités. Ils sont contre cette ouverture la nuit  « parce que personne ne se promène la nuit dans le quartier (et que ceux qui le font empruntent la rue Henry Duffourd située… seulement 20 mètres plus loin !). Nouvelle illustration des lubies dont raffolent « ceux qui font la ville » (Ville de Grenoble et son aménageur InnoVia aidés de l’architecte en chef de la Presqu’île l’agence de Portzamparc) au détriment de « ceux qui la vivent » 

LE MAINTIEN D’UN PARC OUVERT LE JOUR…

Ils concluent : « Pour toutes ces raisons, nous demandons le maintien d’un parc ouvert le jour, et qui reste fermé la nuit pour la tranquillité et la sécurité des riverains! »

Ils ont lancé une pétition que les grenoblois sensibles à ces questions de sécurité et de bien vivre à Grenoble doivent signer et faire circuler :

https://www.change.org/p/maud-tavel-grenoble-fr-non-%C3%A0-l-ouverture-24h-24h-du-parc-du-clos-des-fleurs

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *