24 000 M2 de SURFACES COMMERCIALES à NEYRPIC POUR ASPHYXIER GRENOBLE

PARC Paul MISTRAL : "LA BOBINE" ALERTE SUR LA DÉLINQUANCE
K.LEQUESNE et les 30 ans du TRAM: "RETROUVONS LE TEMPS DU POUVOIR PARTAGÉ "

 

Le malheureux Guy Jullien, Maire de Veurey-Voroize, chargé de vendre la politique du commerce des élus de la majorité PS/Verts/PG/Ades  de la Métro rame à contre courant. Il promène son impuissance et son inefficacité et pour demeurer dans le Piollisme ambiant, récuse la réalité. Pour lui le «  problème est général en France  » et » le commerce Grenoblois se maintient beaucoup mieux que d’autres » (!) ( Dauphiné du 1/9/17) .

On croirait du Piolle qui juge que « Grenoble est plutôt propre » …

Peu importe que tous les comparatifs entre les autres grandes villes sur les commerces à vendre démentent ses propos. Guy Jullien devrait se montrer dans les boutiques des grenoblois, plutôt que de jouer les idiots utiles d’Eric Piolle pour un plat de lentilles.

C.FERRARI (PS): LES  » ENSEIGNES LOCOMOTIVES SONT ABSENTES de GRENOBLE » 

Peu importe que dans le même Dauphiné, le même jour, « son » Président de la Métro, Christophe Ferrari (PS) affirme le contraire et avoue que « certaines enseignes “locomotives” – c’est ­à ­dire capables d’attirer du mon­ de et du coup, d’en faire profiter d’autres commer­ces – sont aujourd’hui ab­sentes à Grenoble, contrai­rement à ce que l’on peut constater dans d’autres vil­les de même envergure. » 

LA PERTE DRAMATIQUE DE CHIFFRE D’AFFAIRE AVEC LES TRAVAUX

Non seulement elles sont  » absentes » mais elle fuient. Tout ce qui tire vers le haut s’en va. Les Kebabs progressent il est vrai. Mais ni l’enseignant Christophe Ferrari ni Guy Jullien n’ont un seul mot – même de compassion – pour la perte dramatique de chiffres d’affaires qu’ils imposent au commerce Grenoblois par les travaux actuels. Pour complaire à Eric Piolle ils ont même refusé toute indemnisation et toute étude d’impact de leur décision. Après le Touring Hôtel avenue Alsace Lorraine, veulent ils aussi transformer l’hôtel d’Angleterre place Victor Hugo en HLM?

PAS UN MOT SUR LES PLAIES: ACCESSIBILITE, PROPRETE, INSECURITE, MOBILIER URBAIN INDIGENT …

Pas un mot sur les plaies de Grenoble: l’accessibilité , la saleté, la paupérisation du centre ville par la multiplication des HLM avec des attributions irresponsables de logement, l’insécurité, les bandes avinées et la mendicité arrogante, le mobilier urbain digne des républiques soviétiques ( totems hideux, meubles de planches..), les messages anxiogènes sur l’accès voiture ( vignettes, disque bleu, catégories de voiture, 30 KM/H partout, interdiction des livraisons…). Les petits soldats appliquent l’Omerta imposée sur ces sujets.

GRENOBLE EST DESCENDUE AU NIVEAU de CLEMENT-FERRAND, LIMOGES, LE MANS 

Ce n’est pas le “manager de centre­ ville” qui est mis en place par la Métro qui va balayer les rues, arrêter les dealers, changer le matériel urbain, ouvrir les accès de la ville et stopper la baisse de la valeur des biens! Guy Jullien cite le manager mis en place à Dijon mais il faudrait qu’il se déplace dans le centre de Dijon pour comprendre ce qu’est un centre ville valorisé et entretenu. Qu’il se rende à Bordeaux, à Nantes ou à Lyon. Mais avec ces majorités si mirobolantes de la Métro dont G.Juillien est si fier, Grenoble est commercialement descendue au niveau de Clermont-Ferrand, Limoges et Le Mans selon  » le Monde ». Et pas seulement commercialement….

G.JULLIEN (PS/Verts/PG):  » LES MAJORITES TRAVAILLENT à CONTENIR LES CENTRES COMMERCIAUX… »

Mais Guy Jullien est satisfait des majorités de gauche et Verts de la ville et de la Métro auxquelles il participe. Elles ont de bons résultats:  » cela fait des années que les majorités successives à la Ville de Grenoble et à la Métro tra­vaillent à contenir le déve­loppement des centres commerciaux de périphé­rie. » 

Dans l’histoire de l’agglomération c’est tout le contraire, mais peu importe. Le premier centre commercial périphérique de Grand Place est l’oeuvre commune des majorités PS/PC de Grenoble et d’Echirolles et seule la majorité de droite de l’agglomération ( 83/95) a bloqué leur développement. Depuis lors ça continue.

CENTRE COMMERCIAL NEYRPIC: DIRECTEMENT EN VOITURE AVEC UN IMMENSE PARKING SILO 

Le prochain arrive sur le site Neyrpic à St Martin d’Hères et la Métro aux résultats impressionnants laisse faire. Contrairement à Grenoble et à la politique que la Métro impose aux Grenoblois ( autoroute à vélos, fermeture de la ville) le futur centre commercial aux portes de Grenoble sera directement accessible en voiture et disposera d’un important parking silo. De qui se moque t-on quand on communique sur « la ville en transition »?

24 000 M2 de SURFACE COMMERCIALE à QUELQUES CENTAINES de METRES de L’ENTREE de GRENOBLE

24 000 m2 de surfaces commerciales, 89 boutiques, 20 cafés et restaurants, 9 moyennes surfaces,3 espaces de loisirs, une ferme pédagogique, une promenade arborée, des jardins partagés, des espaces de jeux en plein air… à quelques centaines de mètres de l’entrée de Grenoble côté avenue de Valmy. Un vrai scandale. Pour y répondre la majorité a mis en place  une commission qui va « donner un avis sur la typologie des com­merces qui voudront s’ins­taller à Neyrpic »  explique Guy Jullien. On imagine que le promoteur de ce mastodonte commercial, Apsys, va écouter ses conseils éclairés! Et David Queiros (PCF) qui défend les intérêts de St Martin d’Hères aussi.

LA METRO REFUSE UNE ETUDE D’IMPACT AUX COMMERCES GRENOBLOIS, MAIS EN REALISE SUR NEYRPIC

La Métro qui a refusé aux commerçants grenoblois une étude d’impact sur la fermeture de Grenoble en a engagé une sur le centre commercial Neyrpic réalisée par la cabinet Bérénice !  Révélés par Place Gre’Net, ses résultats sont à la hauteur des inquiétudes soulevées. Même si Christophe Ferrari estime que  les résultats de cette étude n’étaient pas si catas­trophiques que cela. « Les impacts existent, mais ils sont contenus. »

LE CENTRE COMERCIAL DE BONNE et les COMMERCES GRENOBLOIS MENACES

Sont « seulement » menacés le centre commercial de la caserne de Bonne ( dont certains emplacements ne trouvent déjà pas preneur) , l’extension de Grand Place , les Portes du Vercors, la restructuration du centre commercial Casino et tous les commerces Grenoblois déjà fragilisés pas l’asphyxie et la paupérisation de la ville! Rien que ça.

LA MAJORITE PS/PC/VERTS/PG A « COMPETENCE » SUR LA VOIRIE et LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Il faut savoir que le développement économique et la voirie sont deux « compétences » de la Métro.  Les élus actuels qui dirigent ensemble et depuis 20 ans l’agglomération  devraient donc conduire la même politique. Ces compétences clefs ont été attribués à des supplétifs sans pouvoir qui portent la parole mais n’ont aucune part à la décision : Fabrice Hugelé le Vice Président PS en suspens à l’économie , Maire de Seyssins , Ludovic Bustos le Vice Président (PS) à la voirie , Maire de Poisat qui chante en faveur des candidats de Piolle aux législatives(!)  ce malheureux Yannick Ollivier (PS)Maire de St Martin le Vinoux  qui avait appris par la presse que le Maire de Grenoble voulait construire des logements sur le territoire de sa propre commune  alors qu’il est responsable de l’urbanisme intercommunal et enfin Guy Jullien qui a accepté que le commerce soit relégué  comme conseiller délégué et dispose seulement du droit de commenter la politique de fer qui s’impose au commerce Grenoblois. Seulement des seconds couteaux heureux de parader, derrière lesquels se cachent les vrais décideurs.

LA METRO A ADOPTE UN PLAN « POUR PRESERVER LES EQULIBRES de L’ARMATURE COMMERCIALE » (!)

Rappelons aussi pour rire (jaune) que la Métro a adopté dans ses multiples « plans », « chartes », »engagements »,  » défis  » en tous genres un « Projet d’aménage­ment et de développement durables (PADD) de la Mé­tropole »  qui a notamment pour objet de « préserver les équilibres de l’armature commerciale de la Métropole » et de «conforter en priorité le commerce de proximité » (!) ( DL du 17/12/16) .Sans commentaire.

Dans l’impossibilité de traiter le fond du dossier qui impliquerait de contester la politique de ceux dont il dépend et qu’il soutient, Guy Jullien s’en prend donc «  aux réseaux sociaux et à certaines pages Facebook » ( DL du 1/9/17). Suivez-mon regard.

G.JULLIEN:  » CA PARTICIPE AU MOUVEMENT ANTI-PIOLLE » 

« Le conseiller métropolitain semble exaspéré «  note Eve Moulinier . . « Il y en a marre du bashing constant (…) Oui, certaines enseignes rencontrent des diffi­cultés, oui, il y a des fermetures de vitrines, mais d’autres fonctionnent très bien. Le phénomène est général en France ». 

Il n’y a rien de particulier à Grenoble si on en croit Guy Jullien: il suffirait qu’il se  promène dans les centres villes de Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Lyon pour constater combien ils ressemblent à celui de la capitale des Alpes en termes de propreté, de rideaux baissés, de fréquentation et de niveau des commerces …

Mais Guy Jullien a l’explication: » il faut bien le dire, ça participe au mouvement anti­-Piolle. C’est politique ! « 

G.JULLIEN: LE CENTRE DE VIZILLE A AUSSI SOUFFERT QUE LE CENTRE DE GRENOBLE

D’ailleurs toute l’exaspération des Grenoblois , en particulier au centre ville, est anti-Piolle, donc politique. Car celui qui en est responsable ne devrait pas en être tenu pour coupable dans la culture de gauche et des Verts, par nature du côté du Bien.

Afin que le secteur économique de la ville mesure avec lucidité  ce qu’il en est des mains dans lesquelles se joue sa survie commerciale, il faut laisser la conclusion à Guy Jullien lui-même.Il  compare le centre de Grenoble à celui de Vizille: «  d’autres centres ­villes de notre territoire sont aussi touchés par le même phénomène. D’ailleurs, on travaille actuellement à revitaliser celui de Vizille, qui a beaucoup souffert ces dernières années.  » 

De quoi être encore plus inquiet en effet. On se demande si Eric Piolle n’aurait pas plutôt intérêt à les faire taire?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *