DROGUE: C.JACQUIER (Verts/Ades) AVOUE LA « POROSITÉ » AVEC LES MAFIEUX

SALETÉ de la VILLE : LES RATS SONT ENTRÉS DANS GRENOBLE
DÉLINQUANCE: LE GAM SOUTIENT L'IMMOBILISME MUNICIPAL

 

« Hier, jeudi 10 août à 17 h 30, un des «adjudants» du trafic sur la place Edmond Arnaud est venu me menacer en raison, sic, « de notre collaboration permanente et de nos dépôts de plainte répétés auprès des autorités d’avoir à subir des désagréments si nous continuons ».

« Il m’a dit être « le messager de ses patrons et de sa hiérarchie (re-sic) ». Je lui ai demandé les noms de ses patrons car je n’écoute pas,  ni ne discute avec les messagers, ni ne me plie aux injonctions de sa hiérarchie. Vous imaginez sa réponse !

« C’EST LA PREMIÈRE FOIS QUE J’AI A FAIRE FACE à UNE MENACE PRÉCISE des MAFIEUX » 

« C’est la première fois que j’ai à faire face à une telle menace directe et précise de la part des mafieux avec les conséquences qu’on peut imaginer. Place Edmond Arnaud et rues avoisinantes, mais aussi nos locaux, nos résident-es et notre personnels  sont bientôt totalement dans la main des dealers.

Nous avons identifié depuis un an des logements de l’ODTI appropriés par des dealers qui mettent sous pression leurs occupantes déjà fragilisé-es que nous confie les autorités publiques. Nous avons fait la proposition pour qu’une procédure judiciaire avec brigade canine «renifleuse»  soit diligenté rapidement par le procureur.

« Les mafieux en ont-ils eu vent, d’où les menaces de ce jeudi ? Les institutions des autorités locales sont en effet si poreuses !…. «  écrit à propos du quartier Très Cloitres, Claude Jacquier un vétéran du clan Verts/Ades qui gère désormais Grenoble autour d’Eric Piolle.

Si ces propos ont été tenus on imagine ce qui peut être dit aux locataires de Jouhaux qui veulent partir, à cette grenobloise de la rue Raoul Blanchard, à Mistral, au Lys Rouge, à Villeneuve ou dans le centre ville.

LA « POROSITÉ » des MAFIEUX et des INSTITUTIONS PUBLIQUES

Ainsi la  « porosité » des mafieux et des institutions locales est dénoncée par ceux là mêmes qui sont à la tête des collectivités les plus importantes de l’agglomération : s’agit il d’ores et déjà, selon leur méthode, de dénoncer une situation afin de ne pas être accusé soi-même et se dédouaner ainsi ? Car jusque là notre collectif était le seul à poser la question qui fâche? A notre connaissance de la carte électorale de Grenoble il y a une corrélation quasi parfaite entre le vote en faveur des élus PS/PC et Verts/Ades et le niveau de délinquance des quartiers. Plus l’économie souterraine fait sa loi, plus ils font des voix.

LES POLICIERS ACCUEILLIS à COUPS de JETS de PIERRE

Samedi vers 18 h dans le sud de l’agglomération les policiers ont été à nouveau  accueillis à coups de jets de pierre à la suite d’une course poursuite avec un « jeune » vendeur de drogue sur lequel ont été également découvertes des clés d’un BMW qui lui appartient, garée devant son HLM… (Dauphiné 14/8/17)

PARC PAUL MISTRAL : UN GARÇON de 10 ANS RENVERSÉ PAR UN SCOOTER

Samedi un peu plus tard, Parc Paul Mistral à Grenoble un garçon de dix ans, qui se trouvait en compa­gnie de sa tante sur la pe­louse du parc entre l’anneau de vi­tesse et l’hôtel de Ville de Grenoble a été bousculé par le passage d’un scooter dont le conducteur, qui ne por­tait pas de casque, a aussi­ tôt pris la fuite. Très choqué l’enfant ne s’est pas senti bien et a été conduit au CHU ( Dauphiné 14/8/17)

RUE MONTESQUIEU : UN ÉTRANGER IRRÉGULIER EN TRAIN de CAMBRIOLER

Le 13 août c’est encore un étranger en situation irrégulière dont « le Dauphiné » ( 14/8) ne révèle pas la nationalité qui a été arrêté rue Montesquieu après avoir cambriolé un appartement. Lors de son arrestation il a blessé un policier.

VILLENEUVE : ÉXCÉDÉ PAR LE BRUIT IL FINIT à L’HÔPITAL

A Villeneuve, allée des Genets, un habitant excédé par le bruit des bandes qui ne vivent que de la délinquance est descendu et tenté de faire la police lui-même vers minuit. Mal lui en a pris : descendu avec un pied de parasol, il a été frappé au visage et roué de coups. (Dauphiné du 8/8/17).

BD Marechal LYAUTEY : LE CONDUCTEUR de BUS MENACÉ de MORT

Deux passagers d’un bus de la ligne C1 de la Semitag s’en sont pris au conducteur et l’ont menacé de mort, vers 1 heure dans la nuit de samedi à dimanche, boulevard Maréchal-Lyautey à Grenoble. (Dauphiné 14/8/17)

Un des jeunes qui sévit à la gare de Grenoble arrachant les portables des passagers qui descendent du train a été arrêté le 13 août : âgé de 16 ans le Dauphiné (14/8/17) ne révèle pas son origine ou sa nationalité.

14 00 MINEURS ÉTRANGERS SONT ATTENDUS EN 2017

On le sait ce sont environ 14 00 mineurs étrangers non accompagnés qui affluent en 2017 dans l’Isère selon les chiffres annoncés par le département, principalement dans l’agglomération grenobloise. Ils étaient seulement 192 en 2015….

Place E.ARNAUD : « VENDREDI JOUR DE PRIÈRE, le COMMERCE BAT TOUS LES RECORDS »

« Chaque année ce territoire franchit un cap et monte d’un cran sur l’échelle de l’emprise de ces trafics dans le quartier et dans notre établissement compte tenu de l’augmentation sans précédent de la clientèle consommatrice, (…) qui viennent avec leur aide-soignante se fournir dans le coffee-shop-hôtel de fait installé sur la place Edmond Arnaud et dans nos locaux, le tout tacitement toléré par les autorités publiques. Le vendredi,  jour de prière, et veille de week-end, le commerce bat tous les records en ce lieu… »écrit encore Claude Jacquier sans sa lettre au Maire de Grenoble et au Procureur de la République évoquant le quartier Très Cloitres.

L’OPHLM EST PRÉSIDÉ PAR E.PIOLLE (Verts/PG)

Qui peut croire en effet que l’OPHLM présidé par Eric Piolle (Verts/PG) ne connait pas les trafiquants qu’il loge, n’a pas les moyens de se poser des questions sur la manière de régler  leur loyer -s’ils le paient- et de demander des enquêtes sur leur train de vie s’ils ne s’en acquittent  pas?

LE SECTEUR du LOGEMENT AUX MAINS des ÉLUS VERTS/ADES DEPUIS 1995

Ainsi les élus PS/PC et Verts/Ades qui gèrent ensemble ou séparément Grenoble depuis 22 ans, avec des élus tels Raymond Avrillier (Verts/Ades) Adjoint au Logement dés 1995, Maryvonne Boileau Présidente (Verts/Ades) de l’OPHLM sous Destot, les Adjoints ( Verts/Ades) successifs à l’Urbanisme  tels Pierre Kermen et Vincent Fristot seraient dégagés de toute responsabilité dans le déséquilibre de la ville, dans la progression effarante de l’économie souterraine qui dirige plusieurs quartiers ?

LE TRAFIC DANS LES LOCAUX MUNICIPAUX de L’ODTI

Qui peut croire que la municipalité n’a aucun moyen d’action sur ses propres locaux dans lesquels -si on en croit Claude Jacquier- le trafic se déroule ! Au passage il révèle donc que le point de vente de la drogue dans le quartier est financé par l’impôt. Est-ce pour qu’Eric Piolle «  se frotte les mains » de voir le développement du trafic justifier ses dogmes?

Quel est le lien entre « le vendredi, jour de prière » et le fait que le « commerce bat tous les records en ce lieu » et pourquoi en effet l’autorité publique n’intervient elle pas ?

C.JACQUIER (Verts/ades) : « LE CLIMAT EST AU DÉFAITISME DANS CETTE MÉTROPOLE »

Alors qu’Eric Piolle et Elisa Martin, dans un tentative désespérée d’échapper à la sanction louent les propos du Procureur (« » Jean-Yves Coquillat a raison ! son constat est lucide et courageux « selon E.Piolle) Claude Jacquier l’enfonce.

Mais au passage il reconnait que  « le climat est au défaitisme dans cette métropole face aux agissements des malfrats et les déclarations récentes du procureur ne sont pas là pour nous rassurer sur la volonté d’agir de celles et de ceux dépositaires de la violence légitime ». 

Une  » métropole » dont Christophe Ferrari (PS) et E.Piolle ne cessent de vanter le caractère  » apaisé » et l’attractivité. Il va falloir s »entendre.

« IL FAUT DES MORTS POUR QUE CES AUTORITÉS SE METTENT EN MOUVEMENT »

Ajoutant : « Comme souvent il faut des morts pour que ces autorités se mettent en mouvement, parfois conjointement. »

Si les piliers de la municipalité et du système  au pouvoir à Grenoble corroborent dans les mêmes termes, avec des exemples concrets, l’analyse de notre collectif c’est bien que la situation est grave. Après les propos de Claude Jacquier la municipalité ne peut plus se réfugier dans le déni. Il s’agit d’une nouvelle bavure dans la communication municipale comme on en a connu sur d’autres dossiers essentiels.

LA QUESTION S’ADRESSE à E.PIOLLE, à CEUX QUI ONT LA RESPONSABILITÉ de GRENOBLE 

Il s’agit également, avec ce tournant, de tenter d’échapper à la sanction que mérite cette politique. La seule contrition possible serait d’en changer. Du tout au tout. Faire l’inverse de ce qui a été poursuivi depuis 3 ans. Les actions à engager sont connues. Elles sont sur la table. Faut il « des morts pour que les autorités se mettent en mouvement? »  demande Claude Jacquier.

Est-il conscient que la question se pose aussi à lui, s’adresse à Eric Piolle, à la coalition Rouge/Verts, à son  » parrain » Raymond Avrillier, ex Adjoint au Logement et à tous ceux qui, depuis 22 ans, ont conduit Grenoble dans cette impasse laquelle peut aboutir effectivement au drame collectif ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *