PLAN ÉCOLE de E.PIOLLE : le COMPTE N’Y EST PAS

COMMERCE: E.PIOLLE et C.FERRARI A CÔTÉ de la PLAQUE
DÉLINQUANCE : O.VÉRAN (PS/LRM) et E.MARTIN (Verts/PG) LAISSENT FILER

Mirobolant « plan école » présenté par une infographie en couleur dans le DL (2/8/17). Fabien Malbet l’Adjoint (Verts/PG) au scolaire profite de l’été pour enfumer les grenoblois qui restent et illustre son propos dans une article de Saléria Bénarbia en présentant l’extension du restaurant scolaire de Sidi Brahim qui en avait bien besoin.

Car partout les écoles explosent sous l’effet de la bétonisation de la ville et de la fuite des élèves du sud de Grenoble qui représentent un tiers  des effectifs du nord.

Plutôt que de traiter aussi les causes – stopper la bétonisation et rééquilibrer le sud de Grenoble – la municipalité Piolle poursuit laborieusement dans les traces de Destot : colmater les brèches et arriver en retard.

6 RÉNOVATIONS/CRÉATIONS RENVOYEES APRÉS LA FIN du MANDAT !

Mais si on retire déjà de la liste les 6 réalisations  promises mais dont les mises en service interviendront après mars 2020, soit après la fin du mandat (Buffon, Flaubert en 2021,  élémentaire Jean Racine, Cocat en … 2024, Hoche, Diderot … il n’en reste plus que 6 sur les 12 de l’infographie… (Restaurants scolaires de Buffon ,Sidi  Brahim,  Elisée Chatin, 4 classes  maternelles à St Bruno, 2 classes à Léon Jouhaux, 8 classes à Diderot et l’ouverture de l’école Simone Lagrange à Jean Macé, création d’école décidée sous Destot (!) après qu’une génération d’élèves aient effectué leur scolarité dans des préfabriqués, le bilan est faible.

IL MANQUE DÉJÀ 7,4 M€ EN DEUX ANS POUR TENIR LE PLAN 

Ce tour de passe passe se traduit par les chiffres. Alors que la municipalité Piolle a communiqué sur un « plan école « de 60 M€ pendant le mandat, elle ne consacrera évidemment pas cette somme.Il faudrait en moyenne 10 M€/an de dépenses. En 2016 elle a annoncé 7 M€ de dépenses, en 2017 Fabien Malbet annonce …5,6 M€ ( Dl du 2/8/17). Il manque déjà 7, 4 M€ en deux ans à l’appel pour que le « plan école » soit une réalité…

E.PIOLLE  POURRAIT DÉCIDER de RÉPARER LA TOITURE de CLAUDE BERNARD

La municipalité Piolle ferait mieux d’ajouter 180 000 € pour réparer la toiture de l’école Claude Bernard plutôt que de vouloir  la fermer: elle serait encore loin de tenir ses engagements publics réitérés en matière de crédits pour les écoles.

Sauf à compter dans le plan , les dépenses pour la construction de l’école Cocat annoncée pour 2024, 4 ans après la fin du mandat actuel !
Avec les Rouge/Verts grenoblois et Fabien Malbet les ficelles sont si grosses qu’ils en sont capables…

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *