CANTINES : »La MUNICIPALITÉ A DÉLIBÉRÉMENT CHOISI de ne PAS INFORMER LES PARENTS »

VILLENEUVE : APRÉS LE COLLÈGE, le CCAS, la PISCINE, le CLUB de FOOT ?
A 480: E.PIOLLE REFUSE de FAIRE SAUTER LE BOUCHON

Maire-voyou et … briseur de grève ! Les personnels des cuisines ont tenu à afficher une mise au point dans toutes les écoles. Y compris à l’école Jean Jaurès ou nous l’avons relevée. Dans l’école ou Eric Piolle est parents d’élèves et s’affiche comme tel.

On le sait jeudi dernier les parents ont été informés après que les élèves soient entrés en classe qu’ils n’auraient pas de cantine scolaire. Pour tous ceux qui travaillent il était impossible de s’organiser pour apporter un déjeuner à leurs enfants.

UNE DÉSORGANISATION « HONTEUSE » ( mère de famille) 

Beaucoup ont trouvé cette désorganisation « honteuse ». Mielleuse et faussement compatissante  Maud Tavel l’Adjointe (Verts/PG) au personnel expliquait  que » ce jeudi matin, quand nous avons constaté le bloca­ge imprévu, ça a été un peu panique à bord. » (DL 30/6/17). Fabien Malbet l’adjoint (Verts/PG) au scolaire demeurait totalement silencieux. Trouvait il alors qu’il y avait des risques à travestir autant la réalité et à tenter de monter les parents contre le personnel communal ?

« LA VILLE A CHOISI DE NE PAS INFORMER LES PARENTS »

Car dans la mise au point affichée dans les écoles et qui n’a rencontré aucun démenti les personnels expliquent sur la journée du  jeudi 29 juin : « un préavis a été déposé lundi 19 juin et concernait la totalité des services de la ville impactés par la politique austéritaire »de la municipalité. «  La ville n’a pas été prise par surprise. Elle a délibérément choisi de ne pas informer les parents -contrairement à tous les usages en cours lors du dépôt de tels préavis-  et de na pas anticiper les conséquences de la grève ».

LA BÉTONISATION FAIT DÉBORDER ECOLES ET CANTINES 

Les personnels rappellent qu’on est passé de 8000 à 12 000 repas/jour du fait de la bétonisation accélérée de la ville (et ça continue) et que les locaux exigus n’ont pas changé, les machines sont vieillissantes et souvent en panne.

Il y aura encore 300 repas/jour supplémentaire à la rentrée de septembre et il manque 5 salariés. 30 % du personnel des cuisines est sous contrat précaire et « il y’a même des contrats horaires, on est appelé le matin pour venir travailler dans la journée » (!) précisent ils.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE  MOBILISÉE CONTRE LES CONTRATS PRÉCAIRES !

Dans une ville dirigée par des partisans de JL Mélenchon qu’Eric Piolle a soutenu aux présidentielles, avec une municipalité mobilisée contre…. la précarisation du travail, un élu Pierre Mériaux (Verts/PG) inspecteur du travail et plein d’élus « révolutionnaires » ! On ne comprend pas pourquoi ils s’opposeraient à la réforme du code du travail ?

Les personnels communaux dénoncent aussi une direction « basée sur l’autoritarisme et les sanctions disciplinaires ».`

N’en jetez plus. Les élèves et les parents sont les victimes de cette politique folle : la municipalité densifie à mort et accélère même alors que , ruinée, elle est dans l’incapacité de faire face aux conséquences pour assurer les services de base : écoles, cantines, espaces verts, de sport , de loisirs….

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *