MASSACRE du PATRIMOINE: PAS de CONSULTATION

VILLENEUVE: LA FRICHE du PARKING SILO QUI SOUILLE L'ENVIRONNEMENT
CAP BERRIAT, CHAUD, CHAUD L'ÉTÉ SERA CHAUD dès le 1 er JUILLET
Les grenoblois n’ont pas été consultés sur la décision de fermer Grenoble. 
Pour compenser la municipalité Piolle a délégué dans le centre ville l’inénarrable Antoine Back (Verts/PG) pour les promener au propre et au figuré afin qu’ils e prononcent sur l’emplacement des bacs à fleurs.
LES CAISSES EN BOIS INSTALLEES SANS EUX 
Mais les habitants constatent que même pour ces détails toutes les décisions ont été prises sans eux.Certains espéraient pouvoir être écoutés au moins sur la couleur des pots de fleurs.
Le « mobilier urbain » (les caisses en bois) a été installé sans eux. 
Les peintures au sol – figures et couleurs- sans eux.Bien entendu l’entretien n’est jamais prévu pour toutes ces bizarreries Piollesques. Dans un centre ville qui est très dégradé. 
LES BUISSONS de la « VEGETALISATION » SONT UN DEPOTOIR 
 
Les buissons de la «végétalisation» sont un dépotoir sans nom.
Rappelons qu’en fin de mandat la municipalité Destot/Safar (PS) accusée de bétonisation massive (6000 nouveaux logements dans le dernier mandat sans espaces verts nouveaux ni parkings) avait inventé la «végétalisation»  du béton. 
 
Il serait préférable de ne pas bétonner. Cela éviterait d’avoir à végétaliser.  
 
La municipalité Piolle poursuit pourtant dans cette voie. Ainsi à l’esplanade elle va ajouter 920 logements dont 50% de HLM (R+9)sans espace vert nouveau. 
 
A Flaubert… 1000 nouveaux HLM avec un espace vert à la portion congrue. Après elle « végétalisera » et pleurera sur les écoles manquantes…
 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *