BERRIAT : E.PIOLLE A RECULÉ DEVANT LA CONFRONTATION FACE à la JUSTICE

Dans le concert de casserole qui entoure sa municipalité, Eric Piolle (Verts/PG) ne pouvait pas s’offrir un procès supplémentaire. L’affaire devait être jugée fin juin et il a préféré retirer sa plainte a annoncé Bruno de Lescure le Président de l’Union de Quartier Berriat.

On se rappelle que le journal de l’Union de Quartier avait dénoncé la corruption dans le service des marchés de la ville.  Eric Piolle et Elisa Martin avait accusé… les dénonciateurs et porté plainte contre eux.

LE CLUQ « S’ÉTONNE QUE LA MUNICIPALITÉ S’EN PRENNE AUX INFORMATEURS »

Même le Comité de Liaison des Unions de Quartier par la  voix de son Président Gilles Namur avait exprimé son courroux au Maire dans une lettre: “Le Conseil d’Administration du CLUQ n’accepte pas qu’une union de quartier soit mise en cause et en danger par une poursui­te judiciaire injustifiable ; vi­sant, qui plus est, la liberté d’expression et d’information. Il s’étonne que la municipali­té, informée d’une possible défaillance dans un de ses services, s’en prenne aux in­formateurs, plutôt que d’enta­mer l’investigation qui s’im­pose” ( Dl du 23/6/17).

E.PIOLLE N’AIME QUE LES LANCEURS d’ALERTE QUI NE LANCENT RIEN CONTRE LUI

En effet E.Piolle n’aime que les lanceurs d’alerte qui ne lancent rien contre lui!

Fidèle à sa com’ mensongère la municipalité fait semblant de faire croire qu’elle a obtenu en échange un droit de réponse dans le journal de l’UQ, droit qui est automatique en cas de mise en cause.

D’ailleurs à l’Assemblée générale de l’Union de Quartier ou les représentants de la municipalité avaient été copieusement vilipendés, Elisa Martin (PG) avait expliqué que  la Ville pourrait porter plainte pour “diffamation” OU demander un droit de réponse dans le journal de l’Union de quartier.

LE CLAN AU POUVOIR A CHOISI LA VOIE BRUTALE de L’AFFRONTEMENT 

Puis, comme à son habitude, le clan au pouvoir avait choisi la voie la plus brutale et l’affrontement, celui du dépôt de plainte. Il s’agit toujours de menacer et de disqualifier quiconque n’est pas dans la ligne. La ville devant même consigner 5000 € pour que sa plainte soit recevable. On imagine le procès avec une Union de Quartier qui plaide la bonne foi et  fait défiler des témoins qui dénoncent la corruption en expliquant ce qu’ils paient en dessous de table!

E.PIOLLE AVAIT PEUR D’UN DÉFILÉ de TÉMOINS AU TRIBUNAL 

Un Eric Piolle débouté, les faits étalés sur la place publique,  perdant même les 5000 € consignés ça la foutait mal au moment ou les grenoblois se rassemblent devant le Tribunal administratif pour se faire entendre contre la fermeture de Grenoble. Et après qu’il ait été condamné à rembourser 4 600 grenoblois des coûts prohibitifs du stationnement qu’il avait institué.

PERMIS ANNULÉ COMME PRÉSIDENT  D’ACTIS, CONDAMNÉ  pour les TARIFS de STATIONNEMENT

Eric Piolle, comme Président d’Actis, l’OPHLM de la ville a vu aussi le permis de construire de son premier immeuble annulé à Flaubert:  0,8 place de parking par logement était insuffisant (rappelons que l’enquête ménages de la Métro chiffre à 0,53 voiture par habitant soit 2 voitures pour un logement de 4 habitants…)

Bref ce n’était pas le moment de continuer à aller dans le mur.

LE RETRAIT DE LA PLAINTE N’ANNULE PAS LES PRATIQUES DÉNONCÉES 

Mais à Berriat St Bruno le retrait de la plainte n’annule pas les pratiques qui ont été dénoncées et dont le contribuable est la victime. Une plainte a t elle été déposée par la municipalité au Procureur de la République ? Ou bien au vu des faits dénoncés dans la presse le parquet a t il ouvert une information ?

LES DONNEURS de LEÇONS ONT UN DEVOIR de TRANSPARENCE

On comprend très bien que E.Piolle veuille enterrer cette affaire mais le devoir de transparence s’applique totalement aux donneurs de leçon. Il faut espérer et souhaiter que d’une manière ou d’une autre la justice sera saisie et que la lumière sera faite.

Source le DL et article Recours en justice de Grenoble contre l’UQ Berriat pour diffamation : verdict le 21 juin | Place Gre’net – Place Gre’net

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *