Julien POLAT:  » à VOIRON NOUS FAISONS le CONTRAIRE d’Eric PIOLLE »

JF COMMANDEUR : "LES RUES ONT PERDU 50 % de LEUR AFFLUENCE"
LÉGISLATIVES: LENDEMAIN de FÊTE et GUEULE de BOIS pour E.PIOLLE

Mais pourquoi donc le territoire Voironnais devient de plus en plus attractif, les entreprises s’y implantent, les commerces s’y développent, le opérateurs immobiliers vantent-ils sur les trottoirs de notre ville « des logements dans la verdure à 20 mn de  Grenoble » ? Julien Polat le jeune Maire de Voiron (32 ans) était l’invité du « Cercle des Citoyens » à Grenoble ,  co-animé par Christiane Ayache, Sous-Préfet, pour livrer ses recettes.

Alain Carignon qui connait bien son talent et ses compétences et lui prédit un grand avenir l’a accueilli en  résumant les handicaps de Grenoble et sa recherche pour y faire face.

Julien POLAT: LE CHOIX de la DÉCROISSANCE EST UNE FAUTE 

 » C’est simple, a résumé,  Julien Polat, à Voiron nous faisons  le contraire d’Eric Piolle ». Le choix de la décroissance effectué par la municipalité de Grenoble est une faute selon lui. Celui qui est aussi le premier Vice Président du pays Voironnais a cité l’accessibilité et les déplacements. Rappelant qu’il avait créé 150 places de parking pour faciliter l’accès du centre ville alors que Grenoble continue à supprimer des places dans la continuité de Destot ( moins 2 200 places en surface en 10 ans!). Il a insisté sur la mixité indispensable des déplacements .

VOIRON MET LE PAQUET SUR LA PROPRETÉ et NETTOIE LES TAGS EN TEMPS RÉEL 

La municipalité promeut également un urbanisme équilibré, à l’échelle humaine qui sauvegarde aussi la valeur des biens.Voiron met le paquet sur la propreté de la ville : une équipe de nettoyage de tags opére en permanence sur les murs de la commune nettoyant même les façades des immeubles privés. On croit rêver. Les occupants illicites de l’espace public ne sont pas les bienvenus à Voiron et ils le savent.

La municipalité a mis en place un développement annuel de caméras de vidéo-protection reliées à la police Nationale et elle va organiser une surveillance en temps réel. 

L’EMPLOI ET LE DÉVELOPPEMENT SONT des PRIORITÉS

Julien Polat s’implique personnellement dans l’implantation d’entreprises , il a accompagné la réorganisation industrielle de la Chartreuse, il vient de gagner encore l’implantation de Paraboot , a créé dans la ville un espace pour les artisans qui ont du mal à trouver des locaux accessibles: l’emploi et le développement sont des priorités. La conséquence est la vitalité du commerce puisque  nombre d’entre eux se développent et que les enseignes recherchent sa ville.

Pour lui ce n’est pas la collectivité qui impose administrativement un comportement individuel et un carcan pour  l’accroissement de la richesse commune, mais toute la société qui s’adapte à son rythme à la transition énergétique.

L’ENCOURAGEMENT à FAIRE DÉGAGE UNE ÉNERGIE POSITIVE

Au-delà des faits, il y a l’encouragement à faire, l’énergie positive qui se dégage du discours de Julien Polat à la fois pragmatique et terriblement proche du terrain et des hommes, en même temps qu’une réflexion globale élevée sur les enjeux de société, la responsabilité individuelle, l’effort et le mérite qui ont pour objet l’épanouissement de chacun dans la liberté.

Le thème de « l’attractivité du territoire » qu’étudie le Cercle des Citoyens ne pouvait pas trouver meilleur éclairage que le comparatif lucide établi par Julien Polat.

VOIRON POURRAIT SE TOURNER VERS LYON POUR SON DÉVELOPPEMENT

Lequel n’a pas manqué d’aller au bout du raisonnement: « A l’échelle Européenne si, sur la carte,  les entrepreneurs, les investisseurs mettent une croix sur Grenoble, Voiron sera dans la croix  et souffrira aussi. J’espère donc que votre agglomération se ressaisira. Mais c’est aussi pourquoi nous nous tournons vers la Bièvre et vers Lyon dans l’organisation de notre territoire pour tenter d’anticiper cette spirale. Se tourner vers Lyon démontre que la question de l’attractivité ne se résume pas aux appartenances partisanes… » 

Une mauvaise nouvelle pour Grenoble qui confirme les propos de Pierre Streiff, le Président du Medef38 tenus aussi devant le « Cercle des Citoyens » ,qui avait estimé que depuis la municipalité Carignon, en 30 ans de ville plus attractive que Lyon, Grenoble était maintenant écartée au profit de la capitale Régionale.

contact: cercledescitoyens38@gmail.com

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *