LE COLLÉGE VILLENEUVE EN FEU, LES POMPIERS CAILLASSÉS

LÉGISLATIVES : LES CANDIDATS de E.PIOLLE BATTUS à GRENOBLE
PALMARÉS UNEP: GRENOBLE LANTERNE ROUGE des VILLES VERTES

Un habitant de Villeneuve nous a adressé cette photo ce matin du collège Villeneuve en flamme. Un groupe de « jeunes »  a pénétré cette nuit par effraction et a communiqué le feu à des pneus, incendiant également une moto.

« Le sinistre, qui a débuté au rez-de-chaussée sur des pneus embrasés  volontairement, s’est propagé dans la structure située légèrement en surplomb au-dessus de l’entrée. Il a ensuite gagné la bibliothèque, située au premier étage, avant de se propager latéralement dans des salles de classe situées au même niveau, puis au second étage » explique le DL ce matin.

LES SAPEURS POMPIERS CAILLASSÉS INTERVIENENT SOUS PROTECTION POLICIÉRE

«  A leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers ont été caillassés et n’ont pu intervenir ensuite que sous la protection de la police » précise le quotidien qui raconte que  « dans la nuit de vendredi à samedi  les sapeurs-pompiers ont déjà été caillassés dans ce quartier. Intervenant pour une feu de moto sur la voie publique, ils ont été agressés à coups de pierres, un projectile détruisant notamment le gyrophare d’une fourgon pompe tonnes ».

PRÉS DE 350 ÉLÉVES VONT DEVOIR ÊTRE RÉPARTIS DANS d’AUTRES ÉTABLISSEMENTS

«Il va nous falloir rapidement examiner la structure du bâtiment pour vérifier qu’elle n’a pas été altérée. Nous avons de gros doutes sur ce point »,  a indiqué l’officier des sapeurs-pompiers responsable des opérations d’extinction au Dauphiné Libéré.

Les 350 collégiens qui fréquentent encore ce collège ( contre 620 avec la municipalité Carignon) devront être répartis dans d’autres établissements.
Le directeur de cabinet du préfet, Alexander Grimaud, sur place, explique que les dégâts sont très importants. « C’est un symbole de la République qui est en train de brûler », estime-t-il. (DL)

LE GYMNASE, LE CLUB de FOOT, LA MAISON de L’ENFANCE ONT BRÛLÉ

Dans le quartier ont déjà été victimes d’un incendie criminel le gymnase la piste, le siège du club  de foot, la maison de l’enfance la cordée. L’école des Buttes, elle, avait brûlé à cause d’un manque d’entretien du réseau électrique ( Paul Bron appPS étant Adjoint au scolaire).

A côté, au Village Olympique,  c’est le Théâtre Prémol qui a été détruit par un incendie.Cette délinquance connotée s’attaque à des symboles qui représentent des valeurs d’émancipation qu’elle récuse, d’une société dont elle n’accepte pas les règles. Elle est en jonction avec la gauche extrémiste qui use des mêmes moyens comme on l’a vu récemment avec les 180 valideurs de Tram et les 11 véhicules utilitaires brûlés.

L’EXTRÊME GAUCHE, LA GAUCHE et les VERTS/ADES FONT des SCORES à la SOVIÉTIQUE

Nous sommes dans la ville apaisée d’Eric Piolle (Verts/PG)  et un quartier ou la gauche, l’extrême gauche et les Verts/Ades qui le gérent depuis 22 ans et contrôlent toutes les expressions, obtiennent des scores à la soviétique.On se demande pourquoi plus la délinquance et l’économie souterraine augmentent plus ils obtiennent de voix?

LES BÂTIMENTS PUBLICS NE SONT PLUS ASSURABLES

Un quartier sans caméras de vidéo-protection ce qui fait que les bâtiments publics qui flambent ne sont pas assurables.

C’est le contribuable qui paie la note. Ainsi la municipalité met 10 ans pour refinancer la construction du gymnase qui a brûlé. On va voir ce dimanche si les grenoblois du secteur en redemandent toujours un peu plus.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *