HOUILLE BLANCHE : PÉTITION des HABITANTS pour PROTÉGER L’ECOLE

BRUIT et NUISANCES: LE CENTRE VILLE EXPLOSE
JOUHAUX: Les LOCATAIRES ABANDONNÉS VICTIMES d'UN NOUVEL INCENDIE

Les migrants du camp démantelé de Valmy ont été principalement transportés dans le gymnase de l’Ecole primaire de  la Houille Blanche et Alphonse Daudet. Deux quartiers particulièrement « apaisés » qui peuvent donc supporter un apport de problèmes supplémentaires.

Evidemment c’est « provisoire » mais en tout cas les votes de ce dimanche ne pourront pas s’effectuer dans ces gymnases qui seront encore occupés ce qui fera environ 3 semaines. On ne comprend d’ailleurs toujours pas pourquoi ces migrants qui viennent essentiellement de pays sans guerre (de Macédoine, d’Albanie, de Serbie, du Kosovo…) se voient accueillir comme des demandeurs d’asile ?

« NOUS NE POUVONS PAS LAISSER FAIRE »

En attendant les habitants du quartier de la Houille Blanche, des parents d’élèves  ont lancé une pétition à l’attention d’Eric Piolle afin de l’alerter. Selon eux il y aurait « 104 adultes et 52 enfants » installées dans le gymnase de l’école primaire la Houille Blanche.

Ils écrivent:

« Nous ne pouvons pas laisser faire. En effet, ces personnes se sont appropriés la cours de récréation de l’école primaire, une benne a même été mise à leur disposition, avec 2 agents de sécurité à l’entrée du camp. Où allons-nous ? Parle-t-on de la sécurité de nos enfants ? De la propreté ? De la sécurité des habitants du quartier ? 

« APRÉS LE TOIT, le DROIT AU TRAVAIL… » 

En effet les soutiens des migrants n’habitent évidemment pas le quartier, n’ont pas leurs enfants à cette école et ne supportent donc aucun inconvénient. « Après un toit, il faudra se battre pour que ces personnes puissent aussi avoir le droit au travail » a demandé Anne une militante selon le DL ( 3/6/17).

Sait elle que Grenoble perd des emplois avec les politiques conduites et en particulier dans le commerce , les services parmi ceux qui ne demandent pas trop de qualifications ?

GRENOBLE : UNE DÉLINQUANCE de 63% SUPÉRIEURE à la MOYENNE 

Sait elle qu’à Grenoble, selon le Ministre de l’Intérieur, la délinquance est déjà de 63 % supérieure à la moyenne des villes comparables ?

A t elle observé la liste des auteurs des violences et s’est elle penchée sur les traumatismes des victimes ?

Qui peut nier qu’une ville doit prendre sa part de  la solidarité et de la compassion à l’égard de la misère humaine. mais avoir déclaré comme la municipalité Piolle l’a fait dès son arrivée que l’hébergement des étrangers en situation irrégulière était «  inconditionnel «  à Grenoble ressort de l’irresponsabilité et de la démagogie puisqu’elle ne s’en donne pas les moyens.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE IRRESPONSABLE, DÉMAGOGUE FAIT des VICTIMES

Après avoir évacué le bidonville Esmonin qu’elle a laissé démesurément grossir en annonçant qu’elle ne le fermerait jamais, puis s’être attaqué au camp de migrant de Valmy, la municipalité Piolle a démontré son incohérence et son incompétence.
Les victimes sont connues : les migrants auxquels on fait miroiter un mirage et les grenoblois qui paient les conséquences sur tous les plans, y compris financier.

Pour ceux qui désirent signer la pétition des habitants de la Houille Blanche

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *