CANDIDATURE DESTOT: LE PS GRENOBLOIS EN MILLE MORCEAUX

S.LARABI (Verts) : E.PIOLLE FAIT FEU POUR SORTIR du TROU
JL MÉLENCHON sur PIOLLE: "C'EST LUI QUI NE SAIT PAS RASSEMBLER..."

Les socialistes Grenoblois  voudraient bien solder le bilan municipal de Michel Destot à l’occasion des élections législatives. La ville aux impôts les plus élevés de France, la dette qui explose et la menace de la mise sous tutelle interviennent après 19 ans de sa gestion calamiteuse que son successeur n’a pas améliorée.

L’élection des 11 et 18 juin prochains est visiblement saisie par eux afin de se débarrasser du fardeau du bilan Destot.Ils voudraient jeter le bébé avec l’eau du bain. Ils se succèdent tous – pourtant partie prenante intégrale de ses mandats – pour lui donner le coup de poignard le plus efficace.

G.FIORASO A TIRÉ LA PREMIÉRE...

Celle qui a tiré la première est -logiquement-  celle qui lui doit le plus: Geneviève Fioraso est sa collaboratrice depuis …1988. D’abord dans sa société privée en faillite , ensuite à son cabinet de Maire, puis comme Adjointe, Députée… Même son compagnon, Stéphane Siebert est devenu Directeur Général de la ville après avoir été actionnaire de la même société que M.Destot et de retourner pantoufler au CEA.

… SUIVIE DE J.CHIRON Sénateur PS 

Jacques Chiron ne pouvait que suivre. L’un des Adjoints les plus inefficaces des mandats Destot, qui a notamment participé à la mort du commerce Grenoblois pendant les travaux de la ligne E du tram, actuel Sénateur qui ne laissera aucune trace,  ajoute sa trahison avec facilité. Alors que du fait des résultats des municipales dans l’Isère il ne peut qu’être battu au Sénat en septembre et préfère donc ne pas se représenter, Jacques Chiron explique au DL « C’est une question de principe : il faut à un moment savoir tourner la page et donner sa chance à la nouvelle génération. » En général ceux qui parlent le plus des principes….

J.SAFAR ( PS):  » CHIRON JE M’EN FOUS » 

D’ailleurs Jérôme Safar, le premier Adjoint sortant de la municipalité Destot a qui le DL (2/6/17) demandait de réagir à la « déclaration de Chiron résume bien les qualités politiques, morales, éthiques du personnage: « Chiron, Il aura quand même réussi à appartenir à toutes les boutiques du Parti socialiste, donc absolument rien ne m’étonne de sa part. Je le redis, je le répète : Chiron, je m’en fous »

Paul BRON ( app PS) TROUVE « INADMISSIBLE » (!) LA NOUVELLE CANDIDATURE DESTOT 

Mais il s’est même trouvé l’inénarrable Paul Bron (app PS) pour jeter sa pierre  » à titre personnel » (!). Il juge la nouvelle candidature de Destot « inadmissible ». Il soutient les candidats de… Piolle à Grenoble. Dans la première circonscription ( N.Kadra) et dans la 3 eme ( S.Larabi) contre Destot. Grenoble lui doit les retards catastrophiques en écoles qui demandent une décennie pour être relevés! Paul Bron est donc tout à fait bien placé pour donner des leçons sur les « perspectives ». C’est d’ailleurs un spécialiste du « débat » pour ne rien dire. En soutenant le candidats de Piolle Paul Bron se met surtout aux abris pour éviter d’être attaqué par la majorité municipale sur son bilan. Peu importe que Destot en fasse les frais.

J.SAFAR et G.PEREZ FIDÉLES AU CANAL HISTORIQUE 

Il ne se trouvent plus que Jérôme Safar et Gisèle Perez pour soutenir encore le canal historique que représente Michel Destot. D’ailleurs Jérôme Safar exprime avec modération le dégout qui s’empare des socialistes après la prise de position de Geneviève Fioraso:  « J’ai été chef de cabinet de Michel Destot quand elle était directrice de cabinet, nous avons été tous les deux ses adjoints, ensemble à la Métro… (…) au début, je n’y croyais pas, je pensais à une blague.(…) Michel ne mérite pas cela, pas comme cela. Il a été investi par notre parti donc il est logique de le soutenir et c’est ce que je fais. Oui, c’est triste. C’est même assez déprimant ». ( DL du 2/6/17)

O.NOBLECOURT (PS) QUITTE LE CONSEIL MUNICIPAL 

En parallèle Olivier Noblecourt (PS) ex suppléant de Destot, qui se voyait Député il y a 5 ans, puis délégué interministériel a été recasé au Commissariat Général à l’Investissement après son passage au cabinet de N.Valaud-Belkacem. Il avait échoué à battre Michel Destot dans la primaire interne du PS. De ce fait il démissionne du Conseil Municipal ou il n’avait plus sa place depuis déjà 3 ans.

OPPORTUNISTES, SECONDS COUTEAUX, FUYARDS, FIDELES…

C’est un parti socialiste divisé, décimé qui se présente aux élections législatives.Partagé entre le sauve qui peut des opportunistes – Véran, Hugelé- ceux qui veulent tuer en quittant la scène  – Fioraso,Chiron- les seconds couteaux qui cherchent à se maintenir à flot en tirant courageusement sur les ambulances -Paul Bron- les fuyards  quand il n’y a plus rien à gagner – Olivier Noblecourt- et les fidèles qui ont une once d’éthique et sont contraints d’admettre être liés aux mandats Destot par tous les bouts – Jérôme Safar-  Michel Destot n’a pas grand chose à attendre de « ses camarades ».

M.DESTOT COMPTE SUR SON IMMOBILISME et SON INDIFFERENCE 

Il va promener son immobilité et son indifférence pour sa énième campagne misant toujours sur l’une et l’autre pour passer entre les gouttes et échapper aux comptes qu’il devrait rendre aux Grenoblois. Dans ce climat Irakien que sont devenues la gauche et l’extrême gauche grenobloise pas certain qu’il y parvienne encore.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *