GRE’ MAG: 22 PHOTOS D’ÉLUS de la MAJORITÉ dans la PRAVDA GRENOBLOISE

MUTUALITÉ : les TERRAINS SPORTIFS à L'ABANDON
Le VILLAGE OLYMPIQUE EXCLU de la RÉNOVATION URBAINE

 

« Une rédaction indépendante aura à charge de faire un journal d’information et de débats sur les controverses municipales. Loin de la propagande municipale que Grenoble a connue,un espace du journal sera réservé pour les saisines de la ville par le habitants et l’expression des contre-pouvoirs »(!) . Engagement N°13 de la liste Piolle.

Au fur et à mesure des numéros et particulièrement en période électorale (Présidentielle, législatives) Gre’Mag est devenu une Pravda locale comme au plus beau temps de la glaciation Brejnévienne  de la municipalité Destot/Safar (PS).

23 PHOTOS D’ÉLUS de la MAJORITÉ , TOUS LES « EXTERIEURS » SONT des SOUTIENS!

Dans le dernier numéro distribué dans les boites aux lettres on compte 22 photos d’élus de la majorité municipale, les « personnalités extérieures »questionnées par la revue étant David-Gabriel Bodinier un soutien professionnel de la municipalité à Villeneuve, Nicolas Hulot (dans la période ou il était encore le candidat de substitution de Piolle à la présidentielle) et Ludovic Bustos le Vice-Président (PS) de la Métro qui, en échange de son poste, met en application le plan Piolle de fermeture de Grenoble!

GRE’MAG PASSE de 48 à 64 PAGES : BOUJOUR les DÉGÂTS

Côté « contre-pouvoirs » rien. Il n’est pas question des demandes refusées de pétition sur l’insécurité, sur les arbres et des échanges avec la municipalité sur ces dossiers. De la contestation des procédures viciées et trompeuses de « consultation ». D’ailleurs en cette période électorale la revue est passé à… 64 pages au lieu des 48 habituelles. Le numéro spécial de Green financé sur fonds publics avec éditorial et interview du Maire aussi n’y suffisaient pas.

TOUT EST TRANSITION

Bien entendu dans pavé indigeste et faux tout est ville de transition :  » l’implication grandissante des habitants » selon Pascal Clouaire (Verts/PG). Ce que les grenoblois constatent dans les projets d’urbanisme! Même les anciens sont de transition  « pour que personne ne soit oublié  » affirme le slogan, sauf qu’il n’est évidemment pas fait allusion à la fermeture du foyer Notre Dame, faute d’entretien, et au drame que cela constitue pour les 36 personnes contraintes de déménager à 88 ans de moyenne d’âge!

CHAQUE PAGE EST UN TRACT AVEC SON SLOGAN 

Tout est à l’avenant. « les cultures partout pour tous » ( C.Bernard Verts/Ades) avec ce que l’on sait du secteur. « Toute une ville pour élever un enfant »  au moment ou Fabien Malbet l’Adjoint (Verts/PG)  veut fermer la maternelle Claude Bernard.

Chaque page de Gre’Mag est un tract avec son slogan.  Mais financé par le contribuable!

PAS UN MOT SUR LA CONDAMNATION de PIOLLE à REMBOURSER les GRENOBLOIS

Parmi les plus grossiers on notera ceux de Anne-Sophie Olmos (Verts/PG) sur la « tarification solidaire, plus équitable et plus égale » . Le journal parvient à écrire deux pages sur ce sujet sans évoquer la condamnation d’Eric Piolle par le tribunal administratif qui le contraint à rembourser 4 600 grenoblois ! Le tarif sur le stationnement était si équitable et solidaire qu’il spoliait de 30 à 70 € par mois.

UN MATRAQUAGE CAR SA POLITIQUE N’EST PAS ACCEPTÉE 

Mais au global le niveau de racolage est si basique qu’on peut décrypter la part d’affolement de la municipalité qui a mis en oeuvre  des phases avec un marketing un peu plus sophistiqué. On est ici dans le matraquage systématique qu’on appelait autrefois  » la réclame » . Si Eric Piolle en est là, reniant effrontément son engagement de faire réaliser un journal  » d’information et de débat sur les controverses municipales «  , si ce besoin de prosélytisme arriéré est si indispensable , c’est bien parce que la politique qu’il impose n’est pas acceptée par les grenoblois.

Au temps de l’URSS, les  Russes cherchaient à savoir ce qui se passait à travers de ce que La Pravda ne disait pas. Les Grenoblois comprennent clairement ce que la municipalité cache à travers ce que dit son journal.

La liste des 22 photos des heureux élus de la majorité municipale qui figurent dans Gre’Mag: E.Piolle ( 3 photos), P.Clouaire, M.Jactat, S.Djidel, A.Denoyelle, K.Capdepon, E.Carroz, F.Malbet, E.Martin, C.Bernard, A-S Olmos, V.Fristot ( 2 photos)  O.Bertrand, H.Sabri, M.Boileau, A.Back, L.Lheureux, L.Comparat, A.Confesson

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *