JOUHAUX : LES LOCATAIRES TOUJOURS ABANDONNÉS

Rien n’a bougé depuis des mois pour les 31 locataires qui demandent à Eric Piolle Président de l’OPHLM (Actis) un relogement ailleurs.  Les habitants des tours du 3 et 5 de la rue du 140 ème RIA subissent une insécurité quotidienne qui rend la vie invivable. En effet les délinquants ont pris le pouvoir, occupent les immeubles et dictent leur loi. Les habitants craignent chaque jour un incident.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/13/hlm-abbaye-jouhaux-la-situation-nest-plus-tenable/

7000 LOCATAIRES VEULENT QUITTER LEUR HLM MAIS E.PIOLLE VOIT « 70 % de SATISFAITS » 

Rappelons ( pour rire jaune) qu’Eric Piolle avait publié un sondage réalisé par lui-même selon lequel  70 % des locataires des HLM sont satisfaits de Sa Suffisance ! Sachant que parmi les 14 000 demandeurs de logements la moitié environ désirent quitter le logement social qui leur a été affecté et que parmi les demandeurs de logements sociaux près d’un sur deux refuse celui qu’on leur propose.

On se demande comment avec de tels chiffres Eric Piolle parvient à « 70 % de satisfaits ».

E.PIOLLE et G.FIORASO SE RENVOIENT LA BALLE

Malgré leurs alertes, la saisine du Maire-Président, de la Députée (PS) Geneviève Fioraso rien ne bouge depuis plusieurs semaines. Les élus PS et Verts/Ades/PG au pouvoir Grenoblois se renvoient la balle, s’écrivent des lettres entre eux pour s’auto-saisir.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/21/hlm-de-jouhaux-g-fioraso-ps-et-e-piolle-vertspg-se-renvoient-la-balle/

Les images de l’ambiance qui règne autour des deux tours démontrent ce qu’il en est de la vie réelle dans la « ville en transition ». Pas celle de la com’ sur fonds publics avec achat de pub dans la presse de façon à bénéficier d’une écriture de complaisance qui permette de cacher cette réalité.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/05/09/villes-en-transition-place-grenet-a-revele-limposture/

« NOUS AVONS ESSAYÉ DE CONTACTER le MAIRE MAIS RIEN NE CHANGE »

Élisabeth Rahmani, porte­ pa­role et l’association Alliance citoyenne qui défend les habitants frappent à toutes les portes fermées. « on demande un relogement d’urgence » rappellent ils (DL du 17/2/17). Ajoutant : Nous avons essayé de contacter Actis et le maire, mais rien ne change ». Précisons qu’Eric Piolle est président d’Actis, l’OPHLM de la ville !

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/13/hlm-abbaye-jouhaux-la-situation-nest-plus-tenable/

G.FIORASO (PS) N’A PAS PU LES RECEVOIR….

Alors ils sont allé voir la Députée du secteur, Geneviève Fioraso (PS) et ont été reçus par un collaborateur car la Députée avait autre chose à faire. Sa responsabilité est évidemment lourde dans l’évolution des quartiers : entre 1995 et 2014 comme membre du cabinet de Michel Destot, puis comme Adjointe au Maire, Première Vice Présidente de la Métro elle était aux manettes. Bilan ? Les grenoblois l’ont sous les yeux. Paupérisation communautarisme, économie souterraine, ghettos .

… MAIS A ÉCRIT AU MAIRE !

Qu’a fait Geneviève Fioraso pour défendre ces grenoblois en situation de détresse ? Elle a écrit au Maire en lui demandant de les recevoir ! On mesure toute l’efficacité de la députée et on comprend pourquoi elle est demeurée si longtemps la seconde de Michel Destot. Leur course à l’immobilisme était toujours couverte de mots sur les enjeux, les défis, la dynamique et par la distribution d’argent public pour faire taire les consciences.

http://www.republicains38.fr/de-la-bpi-a-leconomie-mixte-a-la-grenobloise-les-derives-de-la-gestion-g-fioraso/

JOUHAUX ENTRE DANS LE XXI ème SIÈCLE… à RECULONS

Rien n’a changé. A Grenoble, dans cette ville qu’Eric Piolle fait entrer dans le XXI ème siècle, des locataires de l’OPHLM qu’il préside ne sont même pas reçus alors qu’il y a urgence pour eux. Il est vrai pour eux. Pas pour les élus « responsables ».

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *