V.COMPARAT (Verts/Ades) : « IL PREND SOIN de la MAJORITÉ COMME SA PROPRE FILLE… »

EXTRÊME DROITE: E.PIOLLE VA à CANOSSA
GRENOBLE ASSASSINE LA LÉGUMERIE BIO LOCALE

 

« Il est comme ça, Vincent Comparat, pointilleux sur tout, surtout quand il s’agit de “sa” majorité dont il prend soin comme si c’était sa propre fille.. » écrit Saléria Benarbia avec humour dans le DL (15/4/17)  en rendant compte de la conférence de presse de Vincent Comparat le Président des Verts/Ades l’une des principales composantes familiales de la majorité Piolle.

http://www.republicains38.fr/rentree-a-grenoble-2-un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

« SA PROPRE FILLE » EST ADJOINTE AU MAIRE

En effet « sa propre fille » Laurence, chargée du « développement durable » (!) à l’université Stendhal est par ailleurs Adjointe au Maire en responsabilité de tout le secteur propagande, avec la direction du site de l’Ades, le groupuscule de Raymond Avrillier que son père préside. Elle est aussi co-présidente du groupe majoritaire afin de le verrouiller et d’empêcher toute expression personnelle.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/01/les-elus-vertsades-une-pme-familiale-sur-le-modele-le-pen/

SA COMPAGNE EST PRÉSIDENTE de GRENOBLE-HABITAT 

Mais Saléria Bernarbia aurait pu aussi écrire qu’il veillait sur la majorité municipale comme sur « sa propre femme » puisque sa compagne, Maryvonne Boileau, est chargée de la politique de la ville, Présidente de Grenoble-Habitat l’organisme qui étend sa toile au mépris de l’équilibre de la ville. Elle poursuit avec des pouvoirs renforcés ce qu’elle conduisait lorsqu’elle était- déjà- Présidente de l’OPHLM sous Destot. On connait le bilan désastreux qui conduit à l’explosion des quartiers par la prise du pouvoir de l’économie souterraine.

http://www.republicains38.fr/logementun-temoignage-accablant-de-lechec-des-vertsades-a-grenoble/

Raymond Avrillier et Vincent Comparat (Verts/Ades) les spécialistes de l’enfumage, des coups tordus et de la disqualification de l’adversaire

L’ADES D’AVRILLIER RÉPUTÉE POUR SA TOTALE OPACITÉ

Cette politique du logement conduite par Raymond Avrillier Adjoint au Logement (Verts/Ades) depuis 1995, poursuivie par Maryvonne Boileau en termes de densification et d’attributions de logements aura été une des principales plaies de Grenoble.

Vincent Comparat aurait été réélu Président de l’ADES  selon le DL. Mais l’association d’Avrillier est réputée pour sa totale opacité et repose depuis 30 ans sur un noyau fermé. Il parlait devant la presse non pas parce que c’est la mi-mandat – il récuse cette échéance et on comprend pourquoi- mais pour apprécier la qualité du travail de la majorité familiale municipale. Il semble que le père et le compagnon en soit satisfaits.

NOMMÉ EXPERT de la MUNICIPALITÉ PAR LA MAJORITÉ FAMILIALE

Il peut d’autant plus en juger qu’il a été nommé « expert » par cette même majorité familiale. Il n’y a évidemment aucun conflit d’intérêt ni rien de consanguin dans tous ces jugements interconnectés entre eux !

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/e-piolle-aucun-emploi-familiaux-a-la-mairie/

Au plan financier pas de surprise : «La Ville a évité la mise sous tutelle en agissant vite sur la restructuration finan­cière ». La responsabilité de Raymond Avrillier, Maryvonne Boileau et quelques autres élus Verts/Ades qui ont participé aux municipalités Destot (PS) pendant 13 ans (95/2008) aboutissant à + 10 % d’impôts en 2008 ?  Pas question.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

Claire Kirkycharian Première Vice Présidente de la Métro (Verts/Ades) chargée de l’administration générale.  » Tout est bloqué » selon V.Comparat.

BIBLIOTHÈQUES: « JE NE CHANGERAIS PAS LE FOND » 

Sur la fermeture de bibliothèques, de services de proximité, la réduction de la santé scolaire, l’obligation de prendre rendez-vous avec  pour des services de base ? « on peut criti­quer la communication, la façon dont la Ville a présenté son Plan de sauvegarde, mais je ne changerais pas le fond ».

H.SABRI (Verts/Ades): « LES GENS FONT 100 MÈTRES et TROUVENT UNE AUTRE BIBLIOTHÈQUE » 

D’ailleurs Hakim Sabri l’Adjoint aux finances également membre des Verts/Ades est à ses côtés pour parader sur la fermeture des bibliothèques :  « il s’agit de bibliothèques des quartiers, les gens font cent mètres et ils en retrouvent une autre. » On se demande donc pourquoi dans son engagement 110 la liste Piolle promettait de les maintenir et de les développer ? D’ailleurs aller à Villeneuve quant on habite au VO, ça n’est rien. Quelle ignorance et quel mépris.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/20/mi-mandat-la-liste-des-120-tromperies-deric-piolle/

L.COMPARAT: « DE BELLES PERSONNES, BONNES PERSONNES AU BON ENDROIT AU BON MOMENT »

Comme le dirait Laurence, la fille de Vincent Comparat dans un mail aux élus de la majorité révélé par « Le Postillon »  ils s’estiment :   » nous sommes de belles personnes, (…)  nous sommes les bonnes personnes  au bon endroit et au bon moment  » (!).

Dans son désir paternel compréhensif de protéger sa fille, Vincent Comparat se mélange tout de même les pinceaux. C’est à la Métro qu’il s’en prend, source des éventuelles difficultés de la municipalité.

L.Comparat (Verts/Ades) fille de… chargée du « développement Durable à l’Université Stendhal » (!) estime être une « belle personne, une bonne personne au bon moment au bon endroit… »

« LE PASSAGE à la MÉTROPOLE, UN VRAI BAZAR, TOUT EST BLOQUÉ »… PAR C.KIRKYACHARIAN (Verts/Ades) 

« Le pas­sage à la Métropole, c’est un vrai bazar. En trois ans, les communes ont connu un vé­ritable big bang des services publics. Grenoble transfère les compétences à la Métro­pole et les outils restent gre­noblois, tout est bloqué ». On se demande ce que fait Claire Kirkyacharian Première Vice-Présidente (Verts/Ades) de la Métro, chargée de l’administration générale et du personnel, mère des enfants de Raymond Avrillier et désormais proche d’un haut fonctionnaire choisi pour diriger la ville!

UNE SEULE QUALITÉ : SAVOIR DÉTRUIRE

Car aux manettes et avec tous les pouvoirs à Grenoble et dans l’agglomération, le groupuscule politique et familial qui dirige voudrait continuer à faire comme dans l’opposition. Malheureusement pour Vincent Comparat les Grenoblois découvrent avec stupéfaction que les organisateurs des coups tordus de la politique depuis 30 ans, les spécialistes de la disqualification de l’adversaire n’avaient qu’une seule qualité: savoir détruire.

Confrontés aux réalisations ils sont tétanisés, se réfugient dans une bureaucratie jamais atteinte, une enfumage verbal qui n’en finit pas et un dogmatisme qui effraie.

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *