FLAUBERT : ENCORE 2000 LOGEMENTS dans les QUARTIERS SUD

BÉTONNAGE: " NOUS CONTINUERONS" AFFIRME M.BOILEAU (Verts/Ades)
TAFTA AUJOURD'HUI: QUAND LA MUNICIPALITÉ PIOLLE REJOINT D.TRUMP...

« Vous allez rire, j’ai signé le document aujourd’hui ! » raconte Vincent Fristot l’Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme, au Logement et à « la transition énergétique «, l’un des plus mystérieux hommes-clefs du système Avrillier.

En effet il était tout heureux d’annoncer au DL (14/2/17) qu’il avait à nouveau signé le permis cassé du premier immeuble de HLM sur le terrain Flaubert.

http://www.republicains38.fr/grenoble-v-fristot-vertsades-letrange-mecanicien-du-systeme/

LE PROJET NE COMPORTAIT PAS LE NOMBRE de PARKINGS LÉGAUX

L’Association «Vivre à Grenoble» avait en effet attaqué le permis car le projet ne comportait pas le nombre de parkings obligatoires pour le nombre de logements construits. Le permis avait donc été cassé sur ce point par le tribunal  Administratif car dans ce domaine aussi la municipalité Piolle se pense au dessus des lois. On sait que selon le Calife Vincent Fristot il n’y aura bientôt plus de voitures, alors pourquoi des parkings avec les logements en effet ?

FLAUBERT, UN DES DERNIERS ESPACE LIBRE de GRENOBLE 

Flaubert est l’un des derniers grand espace libre au sud de la ville dans le prolongement de Teisseire, de Jouhaux, de Malherbe des quartiers sans problèmes comme on le sait, parfaitement équilibrés et maitrisés. Juste au sud de la Capuche, Alliés Alpins et Reyniès-Bayard qu’il faudrait ménager afin de ne pas les dégrader davantage.

L'un des nombreux engagements qui ont été une tromperie de la liste Piolle

L’un des nombreux engagements qui ont été une tromperie de la liste Piolle

L’ENGAGEMENT 80 : « REMETTRE à PLAT TOUS LES GRANDS PROJETS URBAINS »

Contrairement  à son engagement N° 80 qui devait « remettre à plat tous les grands projets urbains » notamment «  Flaubert, le projet de presqu’ile, la rénovation de Villeneuve, autant de projet sur lesquels nous reviendrons… » la municipalité Piolle les poursuit avec un stakhanovisme qui force l’admiration. Elle a menti aussi sur ce point. Pour commencer elle prévoit 400 logements sur le seul ’îlot Marceline, portion de quartier située entre la Bifurk et l’avenue Marcelin Berthelot.

 V.FRISTOT (Verts/Ades) : « La QUESTION de la DENSITÉ EST COMPLIQUÉE... »

Ainsi à Flaubert il est prévu… 2000 nouveaux logements et elle n’a évidemment rien changé par rapport à Destot/Safar (PS). Soit 8 à 12 000  habitants supplémentaires !  « La question de la densité est compliquée. Quelle surface de base considérer pour prendre en compte la bonne densité ? » répond Vincent Fristot à « Vivre à Grenoble ». Ajoutant « N’oublions par le parc Flaubert qui est un véritable poumon vert ». Il s’agit en fait d’un  boyau qui part de la Capuche jusqu’à MC2 mais qui vient plutôt en respiration de ce qui existe déjà et n’a rien à voir par exemple avec le Parc Pompidou de 5,5 hectares créé par la municipalité Carignon au cœur d’un quartier Reyniès-Bayard équilibré et bien moins dense.

L’HOMME NOUVEAU VA ENCORE NAITRE à FLAUBERT !

Le « parc » Flaubert ne correspond aucunement à l’arrivée de 10 000 nouveaux habitants qui vont être 10 000 nouveaux cobayes sur l’autel de l’urbanisme de la gauche et des Verts.

Après l’architecture de Villeneuve, après celle opposée de Vigny-Musset ( des rues rectilignes) l’entassement sans queue ni tête  de la Presqu’ile entre la route et le chemin de fer, les élus Verts/Ades/PG vendent  un nouvel urbanisme qui va rompre avec les erreurs du passé et faire naitre l’homme nouveau de la nouvelle ère écologique. D’ailleurs la  maison de projet du futur quartier en transition s’appelle Terra Nostra.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/08/c-ferrari-et-y-ollivier-ps-denoncent-leur-urbanisme-criminel/

LE QUARTIER INCARNE LA TRANSITION ECOLOGIQUE 

Labellisé Ecocité 2, Flaubert devrait devenir selon la propagande municipale  » “le” quartier de Grenoble incarnant la transition écologique par excellence. Sobre, coconstruit, post-carbone et qui fleure bon le vivre-ensemble… »
Source : article Terra Nostra : la ville en transition prend ses quartiers à Flaubert | Place Gre’net – Place Gre’net

Il y a tout à craindre de ce fameux « vivre ensemble » réussi qu’on vend chaque fois aux Grenoblois depuis Villeneuve. La Presqu’ile devait être « la ville de demain, celle qui favorisera mixité, mutualisation, respect de l’environnement et lien social. Ce qui est en train de se construire c’est bien l’idée d’une cité idéale qui favorise l’épanouissement et le bonheur de chacun » selon Michel Destot (PS).

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/22/presquile-la-nouvelle-villeneuve-sort-de-terre/

TOUT à CRAINDRE : Pierre KERMEN (Verts/Ades) EN EST LE CHANTRE 

Sur la  nouvelle maison de bois de Flaubert  « à partir de ressources locales, ce démonstrateur d’habitat urbain d’une ville en transition écologique va inspirer directement la construction d’un futur immeuble d’habitat participatif sur le quartier Flaubert », étaye Pierre Kermen sur Place Gre’Net. L’Adjoint à l’Urbanisme de la densité de Vigny-Musset et de la caserne de Bonne.  Il y a tout à craindre. Quand on voit les grands espaces vides des maisons de Terra Nostra on mesure tout de suite que les élus n’ont rien appris des grandes coursives de Villeneuve qui devaient être des espaces de convivialité qu’on ferme 40 ans après et à grands frais.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/08/villeneuve-la-renovation-plus-couteuse-que-la-valeur-dun-logement/

COMMERCIALISER LA BÉTONISATION AVEC DES MOTS DIFFÉRENTS 

Il s ‘agit chaque fois de commercialiser  la bétonisation avec des mots attractifs différents.  Qui pourrait s’opposer à cet habitat de la transition écologique qui  répond aux « attentes sociétales contemporaines de confort, convivialité, accessibilité, luminosité, isolation »(!). 

http://www.republicains38.fr/destotps-lurbanisme-des-annees-70-na-pas-tenu-ses-promesses/

Sauf qu’en parallèle, montant à 50 % de HLM,  la municipalité Piolle franchit un seuil dangereux pour l’avenir de Grenoble. Au passage elle retire tout espoir aux co-proprétaires spoliés du sud de la ville de retrouver le fruit de leur travail.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/23/logement-la-baisse-de-la-valeur-des-biens-atteint-un-point-critique/

UNE OEUVRE COMMUNE AUX ÉLUS PC/PC et VERTS/ADES 

Cette «œuvre» est commune aux élus PS/PC et Verts/Ades puisqu’elle résulte essentiellement du Plan Local d’Urbanisme  (PLU)  de 2004 déjà porté par le même, Adjoint (Verts/ades) à l’urbanisme, Pierre Kermen (casé directeur général de la SEM Innovia) et voté par cette majorité là.

2008/2014: 6000 NOUVEAUX LOGEMENTS et 2 HECTARES DE PARC !

Entre 2008 et 2014 la municipalité Destot/Safar (PS) a construit 6000 nouveaux logements et dans cette même période, selon un communiqué du groupe PS au Conseil Municipal (DL du 29/9/15) , elle a accru de… 2 hectares la surface de parcs et jardins de Grenoble.

Une situation que la bétonisation de Flaubert va aggraver

Une situation que la bétonisation de Flaubert va aggraver

PLUS QUE 14,6 ME D’ESPACES VERTS PAR HABITANT 

Aujourd’hui avec 14,6 M2 d’espaces verts par habitant les grenoblois comptent moitié moins d’espaces verts que les autres grandes villes (31M2) .La municipalité Piolle qui prononce de grands discours sur la pollution, qui « culpabilise » chacun comme dirait Guy Tuscher, afin de faire taire toute contestation, poursuit la même politique qui produit et produira les mêmes effets désastreux.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/fin-du-mandat-exiger-un-referendum-de-piolle/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *