E.PIOLLE (Verts/PG) CRÉE UN CERTIFICAT de « BON CITOYEN »

RUE HOCHE: EMBOUTEILLAGES et POLLUTION
Alain CARIGNON: "le BUDGET de GRENOBLE EST DEVENU FAUX"

Il ne manquait plus que ça. La citoyenneté va être labellisée, certifiée, diplômée, reconnue.Les membres du comité de soutien d’Eric Piolle (Verts/PG) qui siègent dans les Conseils Citoyens « Indépendants » (!) vont bénéficier d’un cycle de Sciences Politiques d’un coût de 400 € pris en charge par la mairie. Ils auront un diplôme officiel.

P.CLOUAIRE (Verts/PG) PAS GÊNÉ NON PLUS PAR LES CONFLITS D’INTÉRÊT

Pascal Clouaire Adjoint (Verts/PG) à la démocratie locale est également cadre de Sciences Po Grenoble. ça tombe bien. Décidément les Rouge/Verts grenoblois ne sont pas gênés par les conflits d’intérêt.

On a vu Raymond Avrillier (Verts/Ades) se faire prendre en charge ses frais d’avocats par le Conseil Municipal, Yann Mongaburu (Verts/Ades) se décarcasser comme jamais pour construire  un appel d’offres à la main de la  société de Raphaël Marguet conseiller Municipal (Verts/PG), Klauss Habfast, Président d’Alpexpo demander à … Klauss Habfsat Vice Président aux grands équipements de la Métro de récupérer Alpexpo…

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/10/marches-du-velo-soupcons-de-trafic-dinfluence-des-vertsades/

Voilà que Pascal Clouaire fait coup double: il apporte un peu de ressources à ses employeurs et délivre un diplôme à ses amis.

LE POSTILLON: « LES CCI, DES SOUTIENS DE LA MAJORITÉ »

C’est « le Postillon » qui a soulevé le lièvre en ironisant: la formation « est réservée aux membres des Conseils citoyens indépendants (CCI), machins participatifs créés par la bande à Piolle. À force d’être désertés par la plupart des habitants tirés au sort pour y siéger, ces CCI finissent par ne plus compter dans leurs rangs que les seuls volontaires, c’est-à-dire pour leur majorité des soutiens de la majorité. Des structures tellement «indépendantes» que c’est la mairie de Grenoble, et non les CCI, qui est à l’initiative de cette « formation diplomate » dont elle réglera le coût de 400 euros par participant. Les membres des CCI sauront certainement remercier la mairie de cette générosité, et ne pas trop l’embêter par la suite. Cette formation risque par ailleurs de creuser le fossé entre certains citoyens « professionnels » et les autres n’ayant pas eu leur « certificat ». Peut-être servira-t-il plus tard à trier les bons et mauvais citoyens, ceux qui ont le droit de rentrer dans le conseil municipal et ceux qui doivent rester dehors dans les gaz lacrymogènes, comme le 19 décembre dernier ? »

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/29/democratie-locale-le-temps-des-faussaires/ 

LA NAISSANCE de CITOYENS DE SECONDE ZONE 

La liste des mauvais citoyens va encore s’allonger. Tous ceux qui ne sont pas convaincus par le Grand Timonier qui fait entrer Grenoble dans le XXI eme siècle. Ces retardataires, ces Beaufs’, cette réactionnaires dont certains ont même des voitures. Ils seront des autodidactes de la démocratie locale. Des citoyens de seconde zone.

ILS AURONT L’AIR de QUOI SANS CERTIFICAT de BON CITOYEN ?

Il auront l’air de quoi à côté de ceux qui pourront brandir un certificat de bon citoyen délivré par Sciences Po Grenoble sous la haute autorité de Pascal Clouaire ?  On peut imaginer que Laurence Comparat l’Adjointe (Verts/Ades) si ouverte à l’accès à l’information ne peur donnera pas accès à tout. Pour l’instant le nouveau module promis à un grand avenir n’apparait pas sur la page web de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble dans la rubrique « Partenariats et mécénat ». ça ne saurait tarder.

L’IEP S’EST ASSOCIÉ AUX OPÉRATIONS de COM’ de PIOLLE

Car la coopération avec le pouvoir municipal est constante, l’IEP s’étant associé aux opérations de com’ d’Eric Piolle : il avait cautionné les faux débats ne permettant aucune remise en cause des choix municipaux. La tentative de protection des élus de gauche et Verts/Ades et  d’évitement de sujets qui fâchent a produit une exaspération qui s’est traduite depuis par de multiples manifestations publiques de mécontentement. Est ce que ces « formations  » sont un renvoi d’ascenseur?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/05/03/ce-soir-les-questions-que-p-clouaire-ne-fera-pas-poser-a-e-piolle/

PAS de PROTESTATION CONTRE L’AUGMENTATION MASSIVE des FRAIS D’INSCRIPTION

On se souvient également qu’au moment de l’augmentation des frais d’inscriptions à Sciences Po Grenoble personne n’avait moufté contre Geneviève Fioraso (PS) alors en charge des Universités, membre du Conseil Municipal de Grenoble alors que les mêmes décisions prises sous la droite auraient produit une grève prolongée…

http://www.republicains38.fr/sciences-po-grenoble-pascal-clouaire-vertsades-silencieux-sur-les-droits-dinscriptions/

UN DIPLÔME QUI RISQUE D’ÊTRE VITE DÉVALUÉ

Ce monde virtuel, organisé à quelques uns souffre tout de même de quelques avaries. Le réel fait de plus en plus irruption et il sera de plus en plus difficile de maintenir ces fictions : co-construction , concertation… les quartiers, les secteurs culturels et sportifs, les forces économiques et nombre de simples usagers de la ville ont tout de même compris ce qu’il en était. Ce diplôme, comme d’autres, risque d’être vite dévalué.

http://www.republicains38.fr/sciences-po-grenoble-dircom-de-e-piolle-vertspg/

http://www.republicains38.fr/faux-diplome-de-g-fioraso-ps-la-gauche-grenobloise-en-toc/

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *