STATIONNEMENT: le TRIBUNAL CONDAMNE E.PIOLLE à REMBOURSER les GRENOBLOIS

Alain CARIGNON: "le BUDGET de GRENOBLE EST DEVENU FAUX"
FIN du MANDAT: EXIGER UN RÉFÉRENDUM D'E.PIOLLE

Eric Piolle (Verts/PG) va devoir rembourser un à un les grenoblois qui ont payé leur abonnement résident 30 € pour le premier véhicule et 40 € pour le second. Le Tribunal Administratif a déclaré illégale la délibération du Conseil municipal du 20 juin car il n’ y a «  aucune nécessité d’inté­rêt général en rapport avec la réglementation du stationne­ment des véhicules le long des voies publiques ne permet de justifier la fixation des tarifs de stationnement résidents ». 

67 % des GRENOBLOIS AVAIENT VOTE CONTRE LES NOUVEAUX TARIFS

Le Comité de Liaison des Unions de Quartiers (Cluq) avait imposé une votation et avec le soutien notamment de notre collectif « Grenoble, le Changement »  67 % des Grenoblois avaient voté contre l’instauration de ces nouveaux tarifs exorbitants. Malgré ce vote massif Eric Piolle n’avait rien voulu entendre piétinant son engagement N°49 selon lequel  « Nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants, les associations environnementales et d’usagers des transports, les unions de quartiers et les conseils citoyens afin d’établir un diagnostic partagé sur l’état du stationnement à Grenoble ».(!).

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/04/stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/

E.Piolle sous l'engagement 49 qu'il trahit

E.Piolle sous l’engagement 49 qu’il trahit

E.PIOLLE PIOCHAIT 1, 4 M€ DANS LA POCHE des GRENOBLOIS

Il a fallu un jugement du tribunal pour stopper ses dérives. Eric Piolle espérait engranger 1,4 M€ de recettes supplémentaires pour le budget 2017 de la ville: il ne peut pas prélever ce nouvel impôt déguisé dans la poche des grenoblois.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/16/grenoble-le-rouge-aussi-pour-ses-finances/

UN REFERENDUM POUR CONSULTER LES GRENOBLOIS

Cette décision du tribunal justifie un peu plus l’organisation d’un référendum pour consulter les grenoblois sur les décisions à prendre pour la fin du mandat de la municipalité. Nos Rouge/Verts Grenoblois ne peuvent plus essayer de godiller au gré des événements, ne disposent d’aucune légitimité pour imposer la fermeture de Grenoble, de bibliothèques, maison de quartier et des suppressions de services aux grenoblois.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/fin-du-mandat-exiger-un-referendum-de-piolle/

Même à Villeneuve le mécontentement s'était manifesté

Même à Villeneuve le mécontentement s’était manifesté

E.PIOLLE NE DISPOSE PLUS DE LA LEGITIMITE et de L’AUTORITE pour ENGAGER L’AVENIR

Comme l’a affirmé Alain Carignon avant la presse mardi: « arrivé à mi-mandat Eric Piolle ne dispose pas de la légitimité ni de l’autorité pour engager l’avenir de Grenoble dans des directions aux conséquences très graves pour l’emploi et contestées par une part croissante de Grenoblois ». 

Avec sa condamnation par le tribunal administratif c’est encore plus vrai.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

8 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *