Alain CARIGNON: « le BUDGET de GRENOBLE EST DEVENU FAUX »

La condamnation de la municipalité de Grenoble par le tribunal administratif a une autre conséquence « le budget est devenu faux » selon Alain Carignon, Ancien Ministre.

Dans une réaction ce matin, l’ancien Maire aux 50 réalisations sur lesquelles vit encore Grenoble aujourd’hui, explique « la condamnation de la municipalité par le tribunal en matière de stationnement qui démontre à nouveau son autisme, la contraignant à rembourser les usagers grenoblois du stationnement, a une conséquence directe sur le budget de la ville : avec ces nouveaux tarifs Eric Piolle avait ajouté un impôt déguisé car Grenoble étant la première ville de France pour l’impôt sur les ménages, il ne voulait pas les augmenter directement. »

http://grenoble-le-changement.fr/2016/09/06/les-50-realisations-carignon-qui-font-le-grenoble-daujourdhui/

Rappelons qu’il doit même rembourser tous les abonnements payés 30 et 40 € par les grenoblois.

« 1,4 M€ SUPPLÉMENTAIRES DEVAIENT ÊTRE PRÉLEVÉS DANS LA POCHE des GRENOBLOIS »

Alain Carignon précise : »Ces tarifs devaient rapporter 1,4 M€ supplémentaires prélevés dans la poche des Grenoblois. Désormais c’est un manque à gagner. Il aggrave le déséquilibre du budget qui prévoyait encore une épargne nette négative de 2,3 M€. Il est devenu faux. »

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/stationnement-le-tribunal-condamne-e-piolle-a-rembourser-les-grenoblois/

E.PIOLLE NE PEUT PLUS RETARDER L’HEURE de VÉRITÉ

Pour lui « La municipalité ne peut pas continuer à retarder l’heure de vérité pour Grenoble : elle doit engager les réformes de structures que nous proposons avec des recettes nouvelles permettant de sauvegarder les services aux Grenoblois. »

CONSULTER LES GRENOBLOIS PAR RÉFÉRENDUM 

Alain Carignon saisit cette nouvelle occasion pour tendre la main a Eric Piolle pour sortir Grenoble de la crise: « Plus que jamais l’heure est venue de consulter les grenoblois par référendum sur tous ces enjeux car pour la fin de son mandat Eric Piolle ne dispose pas de la légitimité pour continuer à imposer ses décisions  dans des domaines vitaux ( fermeture de Grenoble, de bibliothèques, maison de quartier, réductions de services..) L’annulation de sa délibération sur le stationnement doit le conduire à accepter de rendre le pouvoir de décider aux grenoblois » .

http://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/fin-du-mandat-exiger-un-referendum-de-piolle/

Nous avons proposé hier à Eric Piolle d’organiser cette consultation avec toutes les forces politiques et la société civile. Puisse t il se ranger à la raison et en finir avec la gestion autoritaire et dogmatique de Grenoble.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *