MEYLAN: LA BÉTONISATION de la MÉTRO (PS/VERTS) PASSE MAL

« Contrairement aux 14m² d’espaces verts laissés aux habitants sur Grenoble, nous disposons de plus de 30 m² sur Meylan, et nous souhaitons préserver cela » écrit Thibault Carlassare Conseiller Municipal délégué (LR) de Meylan en lançant une pétition contre le bétonnage de le sa ville que la Métro des Rouge/Verts Grenoblois voudrait aussi imposer.

GRENOBLE EST DESCENDUE à 14,6 M2 D’ESPACES VERTS PAR HABITANT

Grenoble est en effet descendue à 14,6 M2 d’espaces verts par habitant en 21 ans de gestion de la gauche et des élus Verts/Ades amis d’Eric Piolle alors que la moyenne des grandes villes est de 31 M2. Avec 6000 logements de plus dans le dernier mandat Destot/Safar (PS) sans parcs significatif la tendance s’est aggravée.

En accélérant les programmes de la Presqu’ile (15 000 habitants sans espaces verts!) , de l’esplanade, de Flaubert, de Berriat … Eric Piolle (Verts/PG) poursuit cette tendance.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/06/esplanade-la-betonisation-nattend-pas-la-co-construction/

la situation de Grenoble devient dramatique et à des conséquences sur la pollution

la situation de Grenoble devient dramatique et à des conséquences sur la pollution

TOUTE L’AGGLOMERATION EST MENACÉE

Toute l’agglomération est menacée puisqu’à Fontaine/Sassenage un vaste programme d’urbanisation est également engagé. Mais la résistance se manifeste partout. A Echirolles, à St Egrève, dans les quartiers de Grenoble et à Meylan.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/03/06/labbaye-aussi-cest-non-a-la-betonisation/

Pour Thibault Carlassare  « nous constatons un bouleversement du paysage meylanaisMeylan est en train de perdre progressivement son identité de ville nature. »

T.CARLASSARE: « LES ÉLUS DE GRENOBLE ONT LE POUVOIR »

A Meylan « la Métropole de Grenoble reprend et amplifie cette logique d’urbanisme. Les élus de Grenoble qui ont le pouvoir dans cette instance, ont une vision beaucoup trop rigide, idéologique, et qui ne laisse pas assez de place à la liberté des communes. Le message envoyé par la Métropole dans son Plan Local de l’Habitat (PLH), et par l’opposition de gauche meylanaise qui s’en fait le porte-parole, est ahurissant.

« UNE VILLE SUR LA VILLE COMME VILLENEUVE AGGRAVE LES INÉGALITÉS »

« Nous nous opposons très clairement aux opérations de densification massive imposées par Métropole, qui détruisent le cadre de vie meylanais auquel nous, habitants, sommes si attachés.

« La construction d’une ville sur la ville comme l’a réalisée Grenoble avec Villeneuve ne fait qu’accroître la pauvreté, ne fait qu’aggraver les inégalités, ne fait que cultiver l’insécurité. »

http://www.republicains38.fr/kevin-et-sofiane-le-proces-de-villeneuve-naura-pas-lieu/

Thibault Carlassare a lancé une pétition pour alerter la population et l’appeler à se mobiliser :

https://www.change.org/p/meylan-stop-%C3%A0-la-b%C3%A9tonnisation

UN MESSAGE DE RAS LE BOL DOIT ÊTRE ENVOYÉ à C.FERRARI (PS) 

Pour lui en effet « Il n’y a pas de fatalité mais il y a urgence. Des efforts considérables ont déjà été effectués dans tous les quartiers. Personne ne peut nier que Meylan prend sa part à l’effort de construction. Les meylanais doivent tout d’abord se mobiliser pour signaler que le seuil de saturation est atteint ».

« Un message de ras-le-bol doit être envoyé à la Métropole de gauche et doit être clair : Meylan refuse le destin que la majorité des élus de la Métropole veut lui imposer. Oui à la nécessité de construire du logement, mais non au changement de caractère de Meylan. »

Site : rassemblespourmeylan.fr

Facebook : fb.me/RassemblespourMeylan

Mail : rassemblespourmeylan@gmail.com

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *