Alain CARIGNON et le SUD de GRENOBLE: « ON NE S’ATTAQUE PAS à L’ESSENTIEL »

Corinne BERNARD (Verts/Ades) HORS d’EAU, HORS D’AIR ?
VENDREDI à PARTIR de 8 H 30 devant la MÉTRO, MANIF ANTI PIOLLE

Après la signature de la convention Anru 2, le Dauphiné Libéré a publié la déclaration d’Alain Carignon, Ancien Ministre et ancien Président de l’agglomération Grenobloise jugeant « que les élus se congratulent autour d’un jour historique alors qu’ils ne s’attaquent pas à l’essentiel dans les quartiers Sud. »

LES MESURES ANNONCÉES PRODUIRONT  AUTANT de RÉSULTAT QUE LES PRÉCÉDENTES

Pour l’ancien Maire de Grenoble: « l’agglomération grenobloise n’a pas pris la mesure des déséquilibres auxquels elle est confrontée et poursuit sa fuite en avant dans une bétonisation folle. Les mesures annoncées produiront autant de résultats que les précédentes. Les élus de gauche et Verts omettent de préciser qu’après 20 ans de leur gestion, Villeneuve, le quartier phare de leur urbanisme de l’homme nouveau est devenu dans le classement gouvernemental  le 9 eme quartier Français en termes de difficultés et de pauvreté. »

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/09/villeneuve-le-chomage-et-linsecurite-nexistent-pas/

LE COLLÈGE EST PASSE de 600 ÉLÈVES SOUS CARIGNON  à MOINS de 300 SOUS DESTOT

Ajoutant: « Dans ce quartier l’affaiblissement du collège passé de plus de 600 élèves à moins de 300 entre notre gestion des attributions de logements et celle de nos successeurs » .

Rappelons que le premier Adjoint au logement  de M.Destot (PS) en 1995 a été Raymond Avrillier (Verts/Ades): une catastrophe pour le quartier si on en croit les chiffres.

http://www.republicains38.fr/logementun-temoignage-accablant-de-lechec-des-vertsades-a-grenoble/

FERMETURE de la PISCINE, DU CCAS …

Pour Alain Carignon « la fermeture par la municipalité Piolle de la piscine couverte les Iris et du siège du Centre Communal d’Action Sociale que nous avions installé à Villeneuve, le départ des assistantes sociales décidée par la majorité de gauche et des Verts du département il y a quelques années ne pouvant plus assurer leur sécurité, démontrent l’incapacité de ces majorités à inverser la tendance. La poursuite de la densification du Sud de la ville par les futures constructions de logements sur Alpexpo alors que les opérateurs refusent d’achever Vigny-Musset du fait de l’effondrement de la valeur des biens  prouve que le dogme s’impose au fait. »

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/21/vigny-musset-les-promoteurs-refusent-dachever-loperation/

DEMAIN le SUD EN  3 TIERS: SOCIAL, PROPRIÉTAIRES, ACTIVITÉS

Alain Carignon a rappelé que les collectifs de citoyens, les Républicains Grenoblois qui travaillent sur ces questions et lui-même « proposent une vraie rupture en se fixant comme objectif de rééquilibrer ces quartiers pour mettre fin à la spoliation des propriétaires modestes qui ont été trompés par la fausse promesse de mixité sociale et de sortir la population de la pauvreté. Par la règle des trois tiers : logement social, propriétaires et activités car l’emploi est le premier sésame de la sortie de crise. »

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

Avec une conclusion : « Une politique à l’opposé de celle qui est poursuivie. » 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *