LANOYERIE: FAIRE et DÉFAIRE AVEC L’ARGENT des AUTRES

10 MESURES POUR LUTTER CONTRE L'INSÉCURITÉ
DEMAIN,VOEUX de PIOLLE à l'ANCIEN MUSÉE: ET LA SÉCURITÉ?

les riverains et les usagers de la rue Lanoyerie en bordure du marché de l’estacade ont été surpris de voir la belle chaussée achevée et mise en circulation il y a quelques jours à nouveau cassée cette semaine!

La suppression sans aucune concertation des places de stationnement en épi le long de l’estacade avait déjà choqué dans une ville de plus en plus pauvre en stationnement: 2 200 places supprimées par la municipalité Destot/Safar (PS) en 10 ans avec une accélération par la municipalité Piolle ( Casimir Brenier, quai de France, bd Gambetta, avenue Maréchal Leclerc … auxquelles s’ajoutent depuis cet été 320 places gratuites supprimées à l’Esplanade).

800 000 € POUR UNE PORTION de PISTE CYCLABLE QUAI de FRANCE…

A voir ce qui se déroule rue Lanoyerie les habitants constatent que l’argent ne compte pas pour les réalisateurs d’autoroutes à vélo: Yann Mongaburu (Verts/Ades) a dépensé 800 000 € pour 250  mètres de piste cyclable quai de France . Sans que personne ne comprenne pourquoi un coût aussi élevé pour une si petite portion même s’il fallait là aussi abattre des marronniers.

Les 250 mètres de piste cyclable à 800 000 € quai de France

Les 250 mètres de piste cyclable à 800 000 € quai de France

… ON JETTE L’ARGENT PAR les FENÊTRES rue LANOYERIE

Rue Lanoyerie on ne connait pas la facture. D’ailleurs les grenoblois ne savaient rien des travaux. Ils ignorent encore si l’autoroute sera prolongée avenue de Vizille. En poursuivant dans l’opacité et la gabegie la municipalité démontre son mépris pour toute concertation.

Elle continue à faire grand bruit pour consulter les grenoblois de savoir s’ils sont favorables – ou non- à la pose d’un pigeonnier contraceptif mais jette l’argent par les fenêtres de la Métro pour des projets dont elle ne parle pas.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/18/rue-colonel-lanoyerie-le-stationnement-disparait-aussi/

LES VOITURES ONT DU MAL à SE CROISER

Qui sait en effet si les grenoblois consultés sur la rue Lanoyerie n’auraient pas trouvé absurde de réaliser deux voies de circulation voitures sur laquelle elles ont des difficultés à se croiser, les véhicules utilitaires de ceux qui travaillent ne le pouvant plus,  aux côtés d’une  » autoroute à vélo ‘ qui aurait pu perdre 40 cm sans nuire à sa largeur!

Si l’objectif est de rendre la ville toujours plus complexe, toujours plus rude à ceux qui travaillent l’objectif est atteint.

Et si l’objectif est de ruiner un peu plus Grenoble et l’agglomération par des dépenses inutiles, Eric Piolle (Verts/PG) et Christophe Ferrari (PS) pulvérisent leur objectif

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/16/grenoble-le-rouge-aussi-pour-ses-finances/

Pourquoi  en effet casser le beau macadam qui venait d’être posé?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *