H.SABRI (Verts/Ades): « SI NOUS AVIONS ÉTÉ BONS EN COM’ … »

Alerte: E.PIOLLE (Verts/PG) VEUT AUSSI BÉTONNER L'ALMA
LOGEMENT : LA BAISSE de la VALEUR des BIENS "ATTEINT UN POINT CRITIQUE"

« Si nous avions été très bons en communication, nous ne serions pas dans la situation actuelle » .

En octobre dernier la majorité municipale se déchirait déjà sur le comportement clanique de la municipalité. Hakim Sabri Adjoint (Verts/Ades) aux finances refusait de demander l’autorisation de recevoir un journaliste et  devoir au préalable apprendre les éléments de langage de ce qu’il devait dire du Politburo comme l’appelle « Le Postillon » .

http://<<< grenoble-p-meriaux-vertsades-employeur-de-h-sabri-vertsades/

H.SABRI (Verts/Ades) : « JE N’ACCEPTERAI PLUS CETTE FAÇON de NOUS INFANTILISER » 

Hakim Sabri répondait par mail à  Stéphane Bieganski, un des attachés du groupe du Politburo :« En ce qui me concerne, j’ai fixé le RDV le Mercredi 7 à 11h00. (…) j’informe que pour la fin du mandat (…) Je n’accepterai plus cette façon de nous ‘‘infantiliser’’ en permanence sur nos expressions. Si nous avions été très bons en communication, nous ne serions pas dans la situation actuelle qui ne me semble pas à notre avantage (…) je ne dois pas demander une permission à chaque fois que je dois m’exprimer. Sur la situation financière (…), soit je sais de quoi je parle…. soit il faut me changer de délégation voire même me virer ! ».  (source, Le Postillon)

« Laurence Comparat ( Verts/Ades NDLR) est adjointe à « l’accès à l’information ». Une information très contrôlée, où les élus doivent « demander la permission » avant de recevoir un journaliste » écrivait encore Le Postillon.

http://<<< un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

R. DE CEGLIÉ ( Verts/PG) : SES RÉPONSES SONT RÉDIGÉES PAR Enzo LESOURT Conseiller Spécial 

Le journal lui-même raconte qu’essayant de rédiger un article sur la fermeture de la bibliothèque « L’Alliance »  le directeur de publication a reçu le mail suivant de la part d’Enzo Lesourt, « conseiller spécial » au cabinet du maire: « René de Céglié m’a informé du fait que Le Postillon souhaite lui poser quelques questions, au sujet de l’actualité municipale. Peux-tu lui faire parvenir les questions par écrit à rene.deceglie@grenoble.fr ? Ainsi qu’à moi en copie (enzo.lesourt@grenoble.fr), pour suivi ? ».  Le Postillon d’ajouter: « Et pour aller pisser ? Faut aussi avoir un suivi au cabinet ? »

René de Céglié ( Verts/PG) est ce conseiller municipal notamment chargé du secteur Alliés Alpins totalement sans pouvoir et qui s’en accommode très bien: il a regardé le bidonville Esmonin grossir les bras croisés, observé l’arrêt du nettoyage de l’ex site Allibert sans broncher et il « accompagne » béat la fermeture de la bibliothèque l’Alliance avec les éléments de langage Piollesque. C’est dire s’il obéit au « Conseiller très spécial » Enzo Lesourt qui lui rédige ses réponses.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/28/9292/

LE POUVOIR du CLAN AVRILLIER/COMPARAT (Verts/Ades) DEVIENT TROP PESANT

Sauf qu’avec la montée de la colère des Grenoblois ce système fermé étouffe. Il est trop  opaque et le pouvoir pesant de  Vincent Comparat et Raymond Avrillier  (Verts/Ades) soit directement en participant aux réunions, soit par les membres de leurs familles et affidés qu’ils ont placé à la tête des principaux rouages afin que rien ne leur échappe – alors qu’ils sont sans mandat des Grenoblois-  a hypertrophié la municipalité Piolle.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/01/les-elus-vertsades-une-pme-familiale-sur-le-modele-le-pen/

LE GOUROU Erwan LECOEUR (Verts/PG) IMPOSE LES ÉLÉMENTS de LANGAGE

L’empilement des dogmatiques avec Erwan Lecoeur le directeur de la com’ qui a pris la grosse tête et se comporte comme un Gourou depuis que la liste a gagné les élections grâce à lui (selon lui) produit l’explosion que les grenoblois ont sous les yeux. Deux élus de la majorité ont tiré la sonnette d’alarme en rappelant simplement au moment du budget qu’ils n’avaient pas été élus pour ça.

http://<<</e-lecoeur-extreme-gauche-lideologue-de-e-piolle-vertspg/

DEUX ÉLUS DE LA MAJORITÉ OSTRACISÉS COMME DES MEMBRES du FN 

En effet trahir ses engagements un par un depuis la « co-construction »  ( N°1) jusqu’aux bibliothèques  ( N°110) en passant par le stationnement (°49)  méritait débat selon eux. Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot (Parti de Gauche) ont été immédiatement coupés de tout, privés de réunions et d’informations ostracisés  comme de vulgaires membres du Front National ou des journalistes du service public « D’Envoyé Spécial « qui réaliseraient un reportage non agréé sur Villeneuve.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/10/piolle-exclut-2-elus-de-sa-majorite-de-toutes-les-reunions/

L.COMPARAT (Verts/Ades) RÉTRACTE LA MUNICIPALITÉ SUR SON NOYAU DUR

L’Adjointe chargée de l’accès des citoyens à l’information (toujours ces anti-phrases dont l’extrême gauche abuse) Laurence Comparat appartient au clan des durs qui ne veulent rien lâcher sur rien. La fille du Président de l’Ades est en service commandé. Plus la municipalité va dans le mur, plus elle la rétracte sur son noyau dur. Aux élus qui n’en peuvent plus elle a envoyé un mail pour confirmer que leur expression devait passer par le Politburo :« Il ne s’agit bien évidemment pas d’empêcher qui que ce soit de s’exprimer, mais de s’assurer que nos différentes expressions sont cohérentes ! (…)Merci donc de bien vous mettre en rapport avec Stéphane avant vos interviews de façon à bien préparer tout cela » .( source Le Postillon) 

http://<<<-un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

L.COMPARAT: L’ÉLABORATION du BUDGET « COLLECTIF et EXEMPLAIRE » (!) 

Au dernier Conseil Municipal elle justifiait la trahison de l’engagement N° 1 sur la co-construction, de l’engagement N°8 qui promettait que la municipalité « chaque année » proposera « plusieurs scénarios dans chaque secteur avant le vote du budget » .

Si personne n’est consulté pour la fermeture de bibliothèques, maison de quartier, la réduction de la santé scolaire, la suppression d’agents de sécurité à la sortie des écoles ou bien l’augmentation insensée des tarifs de stationnement c’est parce que « nous avons la responsabilité de proposer aux habitants et à nos agents un budget. Ce travail a été extrêmement collectif et exemplaire; (!). Nous n’avons pas souhaité mettre en concurrence publiquement les différents services publics » .

E.PIOLLE (Verts/PG) : VITRINE LÉGALE D’UN SYSTÈME DONT IL N’EST PAS LE MAÎTRE

A ce niveau de mauvaise foi, de langue de béton et de contradiction par rapport aux engagements on mesure ce qu’il en est du sectarisme absolu de cette municipalité. Le fait qu’Eric Piolle se fasse l’instrument de cette dialectique hors normes démontre qu’il n’est bien qu’une vitrine d’un système dont il est l’exécutant. Pour les grenoblois c’est effrayant.

Pour la nouvelle année la municipalité a choisi de s’enferrer et assène – y compris par des encarts publicitaires dans le Dauphiné Libéré – le slogan de la « ville de transition » ou de « l’année de transition » espérant échapper ainsi au bilan de 3 ans de mandat.

« ON NOUS MET SYSTÉMATIQUEMENT DEVANT le FAIT ACCOMPLI »

Lors de l’Assemblée du Parti de Gauche à Grenoble en septembre un militant avait résumé les choses : « On nous met systématiquement devant le fait accompli et on doit défendre les élus ».  ( Le Postillon).  Tandis que Tayeb Tounsi, attaché de groupe des élus, résumait lui la position des élus : « Le fond, c’est que des camarades sont en désaccord avec ce que font les élus à Grenoble.(…)  Il y a eu des erreurs de communication qui ont pu être faites (…. )Pour le fond, des conneries sont dites en finances publiques et dans le droit. 

Mais ça ne change rien. Toujours ces « erreurs de communication » et même «  pour le fond des conneries sont dites en finances publiques » (!) mais peu importe : on continue dans le mur.

DES ACHATS D’ENCARTS PUBLICITAIRES  POUR SOLLICITER DES INDULGENCES

Le 28 janvier prochain dans un ancien Musée de Peinture délabré par 21 ans de gestion de gauche et Verts/Ades/PG, Eric Piolle dans des voeux à l’ancienne, devant une exposition lamentable digne de mathusalem sur la forme et le fond va pérorer sur « la transition » puisque c’est tout ce qu’Erwan Lecoeur a trouvé pour passer l’année.  Espérant l’indulgence du « Dauphiné Libéré » et des médias locaux grâce à un achat abondant d’encarts publicitaires pour les annoncer ! Trahissant au passage l’engagement de Piolle de mettre fin à l’achat de publicité dans les journaux. Décidément.

http://<<</grenoble-factory-e-piolle-recommence-du-destot-place-de-verdun/

Annie Foglio l’une des cofondatrices du Parti de gauche en Isère ex adjointe à la mairie de Vif avant de démissionner en 2003  évoquant la municipalité grenobloise a jugé :  « on ne devait pas faire de la politique à l’ancienne ».  ( le Postillon). Visiblement elle n’a pas été entendue!

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *