LOGEMENT : LA BAISSE de la VALEUR des BIENS « ATTEINT UN POINT CRITIQUE »

H.SABRI (Verts/Ades): "SI NOUS AVIONS ÉTÉ BONS EN COM' ..."
ESPLANADE A.FARCY et la BELLE ELECTRIQUE : la DÉSOLATION

L’Union nationale des propriétaires immobiliers (Unpi) 38, dont le nouveau président est Jérôme Aubreton a lancé une alerte car “l’immobilier à Grenoble atteint un point critique avec l’un des plus faibles taux de France de propriétaires de leurs résidences principales, des loyers en perpétuelle baisse depuis neuf ans assortis à une diminution régulière de l’investissement »  (Dl du 18/1/17)

http://www.unpi.org/index.php?action=cspc_accueil&chambre=105

A Grenoble poursuit Jérôme Aubreton « Il est aujourd’hui conseillé d’acheter plutôt que de louer. Une position sur laquelle l’UNPI 38 émet une alerte au vu de l’impossibilité pour les acquéreurs d’établir un réel budget dans l’ignorance des taxes et charges à programmer et la difficulté d’arriver à louer aujourd’hui un bien ancien acheté sur la métropole.”

Seulement 40 % de propriétaires à Grenoble contre 60 % à la moyenne nationale: la taxe foncière est la plus élevée de France!

Seulement 40 % de propriétaires à Grenoble contre 60 % à la moyenne nationale: la taxe foncière est la plus élevée de France!

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/08/villeneuve-la-renovation-plus-couteuse-que-la-valeur-dun-logement/

UNE VERITABLE SPOLIATION DANS LE SUD de la VILLE

Depuis 10 ans en réalité la valeur des biens se dégrade avec une véritable spoliation dans le sud de la ville ou les acquérants qui ont cru aux mensonges de la mixité sociale n’ont plus que les yeux pour pleurer : place des Géants à Villeneuve un appartement de 80 M2 ne trouve plus acquéreur à 65 000 € tandis qu’en parallèle les élus de gauche et les Verts/Ades ont rénové à l’Arlequin voisin 88 logements ( sur 650) au prix de 90 300€ par logement. Au Village Olympique un studio avec terrasse et vue, au dernier étage s’était vendu 13 00 € le M2 en 2012. Combien aujourd’hui ?

http://www.republicains38.fr/grenoble-les-logements-vacants-augmentent-dans-le-public-et-le-prive/

Grenoble première ville de France pour le taux de taxe foncière!

Grenoble première ville de France pour le taux de taxe foncière!

A VIGNY-MUSSET LES OPERATEURS REFUSENT D’ACHEVER L’OPERATION

A Vigny-Musset un T5 acquis 220 000 € se revend aujourd’hui 150 000 € et les opérateurs ne veulent pas achever les immeubles  sur le dernier terrain du projet. Ils ne pourraient plus mettre en vente au prix ou ils ont vendu les premiers logements ! ça n’empêche pas Maryvonne Boileau (Verts/Ades) de confirmer lors du denier Conseil Municipal que la municipalité entend réduire l’assise d’Alpexpo afin de… densifier encore le sud de Grenoble.

http://<<<vigny-musset-les-promoteurs-refusent-dachever-loperation/

AU NORD LA BAISSE DE LA VALEUR des BIENS EST CONTINUE

Au nord de la ville la bétonisation se poursuit inexorablement avec la sortie de terre de la presqu’ile et la volonté d’imposer l’esplanade. Dans le centre ville la valeur des biens baisse partout depuis 10 ans: les immeubles Haussmanniens du fait de l’environnement dégradé et de l’insécurité, les quartiers anciens ou la piétonnisation et son espace public insalubre chassent les familles  qui ne peuvent plus user de modes de déplacements diversifiés.

A chaque étape depuis Villeneuve le bétonnage intensif est accompagné de termes dithyrambiques des élus PS et Verts/Ades sur l'homme nouveau: ici la presqu'ile

A chaque étape depuis Villeneuve le bétonnage intensif est accompagné de termes dithyrambiques des élus PS et Verts/Ades sur l’homme nouveau: ici la presqu’ile

EN 21012 9000 LOGEMENTS VACANTS à GRENOBLE !

Cette politique à les effets inverses de ceux qui sont annoncés: le nombre de biens vacants augmente chaque année les propriétaires écrasés d’impôts ( la taxe foncière à Grenoble est la plus élevée de France), les menaces de réquisitions et les actions des élus de gauche et Verts produisent une rétractation qui raréfient l’offre. Grenoble comptait 9000 logements vacants en 2012 selon le propre site des élus Verts/Ades soit en réalité probablement plus de logements vacants que de demandeurs de logements! Une situation ubuesque.

http://www.republicains38.fr/logement-a-grenoble-les-faux-chiffres-de-le-municipalite/

 

Nombre de logements vacants à Grenoble selon les élus Verts/Ades ! cette progression les conduit à poursuivre leur politique...

Nombre de logements vacants à Grenoble selon les élus Verts/Ades ! cette progression les conduit à poursuivre leur politique…

AVEC 50 % de HLM PAR OPERATION E.PIOLLE ( Verts/PG) DONNE LE COUP DE GRÂCE

La municipalité Piolle imposant 50 % de HLM dans les nouvelles opérations a accéléré la paupérisation de ce secteur et va encore ruiner les acquéreurs de biens dans ces conditions alors qu’il s’agit de la classe moyenne modeste qui travaille. Grenoble qui compte seulement 40 % de propriétaires contre 60 % à la moyenne nationale devrait voir sa situation se dégrader encore accentuant le déséquilibre de la ville. Jusqu’ou ?

LA FNAIM : UNE CHUTE DE 20 % EN 10 ANS

La FNAIM qui fournit chaque année des données brutes sur les loyers « soit, grosso modo, 9 000 références de loyers en Isère, dont 7 000 sur Grenoble et agglomération  » avait expliqué Vincent Delaunois publie les chiffres chaque année : en 2014 ,sur ces bases sérieuses et statistiquement incontestables « notre observatoire constate que les prix moyens (de relocation) pra­tiqués aujourd’hui à Greno­ble et agglomération, sont ceux de… 2004. Nous som­mes revenus aux prix d’il y a dix ans ! Si l’on intègre l’in­flation de 2 % par an, nous enregistrons même une chute de 20 % !  » 

C.GARNIER ( Verts/Ades) PRODUIT DES CHIFFRES FAUX

Dans la même période à Bordeaux la valeur des biens a augmenté de 33 %! . Pourtant au même moment, Christine Garnier Vice Présidente (Verts/Ades) au logement de la Métro qui officie au nom d’Eric Piolle affirmait (Place Gre’Net) : « ils ont augmenté de 41 % entre 2001 et 2011″ .

Avec nos Rouge/Verts Grenoblois la réalité n’existe pas. Il l’a créent à leur image et dans leur tête. Elle doit s’imposer.

http://<<<logement-a-grenoble-nouvelle-baisse/

GRENOBLE : DEJA 5 QUARTIERS EN DESSOUS du SEUIL de PAUVRETE

Les conséquences sont sous les yeux des Grenoblois et sous le double effet de la fuite de la classe moyenne qui quitte la ville et de la montée de la paupérisation et de la communautarisation c’est toute la ville qui est au bord de l’explosion. Grenoble compte déjà officiellement 5 quartiers en  dessous du seuil de pauvreté. Situation qu’il faut relativiser par le fait que dans ces quartiers on trouve aussi 125 000 € en espèces au Lys Rouge ou 500 000 € en liquide à Mistral pour payer la caution d’un mis en cause. Villeneuve fait partie – selon le gouvernement- des 10 quartiers les plus pauvres et les plus en difficultés de France.  On vérifie après 21 ans de gouvernance de gauche et Verts à Grenoble l’adage selon lequel « ils aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent. » 

http://<<</villeneuve-le-chomage-et-linsecurite-nexistent-pas/

UN TIERS DES EFFECTIFS SCOLAIRES du NORD de GRENOBLE VIENNENT DU SUD 

Mais tout le sud de la ville est placé dans une spirale infernale de baisse qui a des conséquences sous tous les aspects: un tiers des effectifs scolaires du nord de Grenoble provient de parents d’élèves du sud de la ville qui déjouent la carte scolaire pour leurs enfants. Mais avec la progression de la bétonisation au nord l’explosion n’est pas loin.

http://www.republicains38.fr/ecoles-a-grenoble-on-nen-peut-plus/

LA BETONISATION PROGRESSE AU NORD POUR RATTRAPER LE SUD 

La Bajatière en bordure de l’Abbaye-Jouhaux voit les HLM pousser comme de l’herbe folle à tous les coins de rue. Mais Chorier-Berriat avec le projet Raymond fait de même. La sortie de terre de la Presqu’ile vendue en termes dithyrambiques est un monstre de béton entre la voie de chemin de fer et la route! Demain Flaubert va poursuivre Malherbe. L’extension de la zone piétonne non maitrisée va transformer Grenoble en vaste place Grenette .

http://grenoble-le-changement.fr/2016/05/11/6447/

Les bulldozers avancent partout: à Jean Perrot la municipalité tue d'abord la boulangerie par le plan de circulation qui empêche de stationner, puis l'achète pour construire des HLM.Chaque mètre de la ville est ainsi grignoté pour créer une situation explosive

Les bulldozers avancent partout: à Jean Perrot la municipalité tue d’abord la boulangerie par le plan de circulation qui empêche de stationner, puis l’achète pour construire des HLM.Chaque mètre de la ville est ainsi grignoté pour créer une situation explosive

Les conséquences sont connues. Elles sont sous nos yeux. C’est pourquoi le cri d’alarme de l’UNPI est le bienvenu. La question qui se pose est de savoir pourquoi toutes ces organisations ne se sont pas officiellement jointes à la manifestation du 5 décembre dernier ?

Et pourquoi elles ne lancent pas, des défenseurs de l’esplanade aux commerçants, en passant par les acteurs culturels et les usagers des bibliothèques, une grande manifestation pour dire « non » à Eric Piolle et à cette politique. C’est le seul langage qu’il comprend.

A mi-mandat il n’a en effet aucune légitimité pour prendre des mesures qui asphyxient Grenoble et appauvrissent les grenoblois. Il devrait d’abord les consulter.

http://grenoble-le-changement.fr/2017/01/07/grenoble-une-manifestation-massive-anti-piolle-avant-le-30-janvier/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *