JOUHAUX/TEISSEIRE : E.PIOLLE REFUSE UNE ÉQUIPE de FOOT!

Le Teis­seire Football Club (TFC) a été dissout depuis  2014 après l’incen­die de ses vestiaires. En 20 ans les élus de gauche et Verts/Ades ont supprimé 3 MJC dans le secteur . « Il n’y a plus d’animation pour les enfants et les jeunes qui se retrouvent livrés à eux mêmes » explique Youssef Essabity  dans le DL ( 4/1/17).

http://grenoble-le-changement.fr/testimonial/teisseire-e-piolle-petits-mensonges-entre-amis/

JOUHAUX : « LE SECTEUR le MOINS BIEN POURVU de GRENOBLE »

L’association La Grinta et le collectif Ami­cal de Jouhaux, deux clubs de futsal des quartiers Jou­haux, Teisseire et Malherbe se sont réunis pour créer un seule structure à la fois sociale et sportive. « Nous nous trouvons dans le secteur le moins bien pourvu de la ville » ajoute Y.Essabity.

FUSILLADES à TEISSEIRE

Ce cadre de la SNCF, qui a grandi dans le quartier Jou­haux, a donc voulu relancer le projet d’un grand club al­liant foot et futsal. Le déclic fut le meurtre par balle dans le quartier Teisseire d’un jeu­ne qu’il connaissait, en sep­tembre 2015.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/04/26/6570/

S.BOUZAIENNE ( Front libération Tunisie) RÉPOND « NON »

Sadok Bouzaienne l’Adjoint aux Sports ( Front de  libération de la Tunisie) a répondu « non » à toutes leurs demandes. Pas tout à fait puisqu’il a proposé un créneau horaire hebdomadaire au Gymnase d’Argouges entre 20 h et 21 H 30 . « Il nous est impossible de prendre les enfants » a rétorqué Y.Essabity.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/05/21/teisseire-e-piolle-vertspg-tourne-le-dos-aux-jeunes/pg-tourne-le-dos-aux-jeunes/

UN CLUB DANS L’INSALUBRITÉ COMPLÈTE

On se souvient qu’à la rentrée 2014 Mourad El Habib le président du Teisseire football club avait refusé d’entamer une une nouvelle saison dans des conditions d’accueil qu’il jugeait dangereuses. Les fils électriques pendaient au dessus des douches ,le vestiaire avaient des fuites d’eau, l’insalubrité était onsidérable. Puis l’incendie avait tout stoppé. M.Destot et J.Safar avaient renvoyé après les élections et le club n’en pouvait plus d’attendre. C’est de cette manière que les élus PS/PC et Verts/Ades traitent les quartiers et on se demande pourquoi ils votent pour eux?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/08/27/ils-ont-ruine-grenoble/

« ILS NE VEULENT PAS NOUS AIDER »

« Tout le monde est gagnant, mais ils ne veu­lent pas nous aider. On a pourtant réussi à trouver des encadrants bénévoles prêts à se lancer. » Y.Essabity s’est donc fait piéger en lançant une pétition sur papier libre comme on le fait dans toutes les villes démocratiques sauf à Grenoble.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/25/petitions-des-bibliotheques-le-sabotage-de-la-municipalite-piolle/

LA MUNICIPALITÉ TUE UNE NOUVELLE PÉTITION

Après avoir recueilli 400 signatures la municipalité lui a fait savoir que celle-ci n’était pas  » recevable au plan juridique » ce qui est faux.

Les règles édictées par la municipalité Piolle n’ont aucune base légale: c’est elle qui veut par ce filtre faire barrage aux pétitions spontanées, qui veut en agréer la formulation, exige un nombre de mots et se prononce sur le fond. Une censure et autant de temps perdu.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/24/petitions-plus-recevables-sans-lagrement-de-e-piolle-vertspg/

MOBILISER DEUX FOIS POUR LA MÊME CAUSE

Les footballeurs de Jouhaux ont été bernés comme les Musiciens du Louvre, le collectif du Tricycle ou les Républicains sur la vidéo protection : leurs pétitions sont devenues obsolètes par la seule décision du Grand Timonier grenoblois!

Bien entendu Y . Essabity s’est donc incliné devant le diktat de Piolle et déposé sa pétition sous le format Piollesque. Mais dans le quartier -comme ailleurs- c’est difficile de se mobiliser deux fois pour la même cause.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/08/12/9552/

ON PEUT SIGNER SUR LE SITE de la VILLE

Expliquer à chacun qu’il faut recommencer le travail, faire signer une seconde fois sur un formulaire agréé. C’est l’objectif de la municipalité. D’autant que Piolle limite le délai à 6 mois.

Il faut donc aider le club et signer sa pétition en ligne sur le site de la ville

https://www.grenoble.fr/petition/14/765-nous-demandons-a-la-ville-de-grenoble-les-moyens-de-faire-fonctionner-un-club-de-football-et-de-futsal-sur-les-quartiers-teisseire-jouhaux-et-malherbe..htm

A.CARIGNON : « NOUS AVONS des SOLUTIONS »

Alain Carignon leur a apporté son soutien. Pour lui  « ces refus sont significatifs de l’asphyxie de la ville . Dans des quartiers qui subissent des drames et ou la violence éclate il est totalement irresponsable de ne pas donner des moyens aux jeunes qui veulent agir ».

Il a ajouté : « Nous avons proposé des solutions à savoir la vente du patrimoine abandonné pour dégager des recettes et faire face aux besoins de la ville. Fermer les bibliothèques, supprimer les agents de sécurité à la sortie des écoles ou refuser une équipe de foot dans des quartiers en difficultés c’est accompagner l’explosion de la ville. »

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/19/a-carignon-des-solutions-pour-aider-grenoble-a-sen-sortir/

AVEC LES IMPÔTS LES PLUS ÉLEVÉS  de FRANCE…

Depuis 21 ans ces quartiers ont énormément souffert de la gestion Destot/Safar (PS) à laquelle d’ailleurs les élus Verts/Ades actuels ont participé 13 ans. Mais la ruine de Grenoble aggrave la catastrophe.

Avec les impôts les plus élevés de France Grenoble ne peut pas aider une équipe de foot regroupant 3 quartiers en difficultés !

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *