la MOSQUÉE GRENOBLOISE où on peut PRÊCHER CONTRE NOËL

VIGNETTES AUTO : la CONFUSION S'AGGRAVE !
L'OPPOSITION FAIT SA RENTREE: "E.Piolle souhaite une année sombre"

Pour briser l’omerta à Grenoble, malgré Berlin ce n’est toujours pas sur la Nomenklatura R. Sulli  – E. Piolle  – C. Ferrari – qu’il faut compter. A la mosquée d’Echirolles, on a pu prêcher contre Noël, contre le Nouvel An, contre l’amitié. Sans que ça n’émeuve le pouvoir Rouge – Vert – Rose, pas plus avant Berlin qu’après.

>>> VOIR LA VIDÉO

Extraits : Je suis triste de dire que la plupart des musulmans s’abstiennent de se conformer à la charia […] Juifs, Chrétiens, infidèles, ou Bouddhistes, notre religion nous enseigne à s’abstenir de les imiter dans tous les aspects de leur vie […] Notre Seigneur dit : “Oh vous qui croyez, ne prenez pas les Juifs ou les Chrétiens comme amis. Ils sont amis les uns des autres.” […] Par conséquent mes frères le Coran [etc etc] sont tous d’accord sur le fait qu’il est INTERDIT de célébrer Noël et le Réveillon du Nouvel An. C’est INTERDIT au sens absolu du mot.     Ambiance …

À GRENOBLE, LE DISCOURS DES HAINES DE L’AMITIÉ ET DE L’INTÉGRATION

Dans cette mosquée de l’agglomération grenobloise, la plus grande de l’Isère grâce au Maire d’Echirolles Renzo Sulli (PCF), la haine de l’intégration et de l’amitié n’est pas le discours d’un seul prêcheur. Le faux professeur/docteur autoproclamé Hassan Iquioussen y est aussi régulièrement invité, que ce soit pour endoctriner les jeunes enfants ou pour faire de la politique islamique.

On imagine ce que dirait la Nomenklatura R. Sulli (PCF) – E. Piolle (Verts/PG) – C. Ferrari (PS) si les églises grenobloises servaient à des discours religio-politiques. Mais là, non stigmatisation hypocrite et calculs électoralistes gauchistes obligent, c’est l’omerta. C’est pourtant « l’Humanité », le journal du PCF que Mr R. Sulli devrait mieux lire, qui dès 2004 avait dénoncé l’antisémitisme virulent de Hassan Iquioussen.

>>> L’HUMANITÉ : Islamisme Iquioussen ou la culture de la haine antijuive

Après un faux mea culpa (« où est le mensonge ? » avait ironisé le chroniqueur Maamar Metmati), le marocain Hassan Iquioussen a pu tranquillement reprendre ses activités. Pas seulement sur internet mais aussi en direct dans l’agglomération grenobloise.

 » LA MORT POUR DIEU EST NOTRE SOUHAIT LE PLUS CHER » (H. AL BANNA, FONDATEUR DES FRÈRES MUSULMANS)

Pourtant, son site internet affiche en première page non pas une citation des Saintes Ecritures mais une phrase de Hassan Al Bana, aïeul de Tariq Ramadan. Hassan Al-Banna, fondateur des « frères musulmans » qui dit dans son livre « Notre slogan pour toujours est : Dieu est notre but, le Prophète est notre leader, le Coran est notre constitution, la guerre sainte est notre voie, la mort pour Dieu est notre souhait le plus cher ». Traduit lors d’un congrès à l’Assemblée Nationale par Bassam Tahhan, franco-syrien, professeur d’arabe au lycée Henri IV et islamologue (voir à 3mn08).

>>> LES « FRÈRES MUSULMANS » DÉMASQUÉS – par Bassam Tahhan

ET AUSSI LES « SCIENCES HUMAINES » À GRENOBLE, C’EST À DIRE … LA FATWA ET LA CHARIA

Parmi les grands penseurs éclairés par la nuit de l’obscurantisme, la mosquée d’Echirolles accueille aussi Larbi Becheri, prêcheur de la fatwa et de la charia. Comme le faux professeur/docteur Iquioussen, il ne se prive pas de titres aussi ronflants que bidons (directeur scientifique, savant, etc) qui tous remontent à une seule personne : l’islamiste égypto-qatari Youssef Al Qardaoui.

>>> WIKIPEDIA : qui est Youssef Al Qardaoui

Youssef Al Qardaoui – mentor de Larbi Becheri qui, dans l’indifférence des municipalités en place, vient à Echirolles intoxiquer les grenoblois – a été interdit d’entrée en Angleterre en 2008, ainsi qu’en 2012 en France et aux Etats Unis. Plus de 2 500 intellectuels musulmans de 23 pays lui ont donné le titre de « cheik de la mort » dans une lettre adressée à l’ONU en 2004. D’origine égyptienne, il est condamné à mort dans son pays depuis 2015. Entre autres …

Et comme si cela ne suffisait pas, l’IESH de Larbi Becheri a pour autre pilier Ahmed Jaballah. Frère musulman et cofondateur de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), il a déclaré : «L’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier étage est démocratique, le second mettra en orbite une société islamique ».

LE RÉSEAU AVEC LA MOSQUÉE AL KAWTHAR ET L’ÉCOLE DE LA PLUME

mosquee-echirolles-6

le fonctionnement est celui d’un réseau

Au vu de tout ce qui précède, on ne s’étonnera pas d’apprendre qu’il y a aussi des liens avec la mosquée Al Kawthar de la Villeneuve, à la sortie de laquelle avait été arrêté un prédicateur tunisien qui recrutait pour le djihad en Syrie.

>>> SALAFISME À GRENOBLE: STOP À L’OMERTA (N°2)

Pas plus qu’on ne s’étonnera de voir les liens avec l’école de la plume, première école exclusivement musulmane de France, ouverte en 2001 sous M. Destot (PS). Mme Mondon Karima  pour qui l’interdiction du voile n’est rien moins que de la « persécution » et de « l’apartheid », y donnait ses « enseignements » avant qu’elle ne quitte la France avec toute sa famille pour rejoindre le Maroc, ce pays eldorado de la liberté et de la non persécution …

>>> GRENOBLE: OMERTA SUR LA PROGRESSION DU SALAFISME

OMERTA ET COMPLICITÉS LOCALES : JUSQU’OÙ ET JUSQU’À QUAND !?!

E.Piolle et C.Ferrari n'entendent pas les problèmes

comme R. Sulli (PCF), C. Ferrari (PS) et E. Piolle (Verts/PG) n’ont rien à dire sur la progression fréro-salafiste dans l’agglomération grenobloise

François Fillon (LR) a déclaré « Si l’UOIF ne se désolidarise pas des frères musulmans, alors elle n’a plus de raison d’être en France » et, reprenant la courageuse formule de l’imam d’Alfortville « il faut nettoyer les mosquées salafistes ».

La Nomenklatura gauchiste grenobloise préfère l’omerta complice. E. Piolle est même allé jusqu’à inviter Médiapart aux frais des grenoblois pour prononcer le discours de la honte contre l’état d’urgence.

>>> MÉDIAPART AU PALAIS DES SPORTS: LE DISCOURS DE LA HONTE DE E. PIOLLE

Alors, messieurs les Rouges – Verts – Roses, jusqu’où les inacceptables calculs politiques et le silence coupable sur la progression fréro-salafiste dans l’agglomération grenobloise ? Les premiers à dénoncer vos liaisons dangereuses sont les anciens immigrés dont les familles ont pris racine républicaine, et qui voient leur religion instrumentalisée à des fins politiques pour installer le communautarisme et l’obscurantisme sur le territoire de Grenoble et de la République.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *