Michel DÉON, GRENOBLE et A.CARIGNON

E.PIOLLE JUGE QUE SON PLAN "FACILITE et RASSURE"
326 ARBRES ABATTUS: PÉTITION POUR UN MORATOIRE

L’immense écrivain, académicien Michel Déon décédé hier est un Stendhalien érudit et même facétieux puisqu’il juge certains héros de Stendhal inférieurs à d’autres tels ceux de Jean Giono.

Admirateur de l’écrivain Alain Carignon alors Maire de Grenoble et Président du Conseil Départemental l’avait invité et accueilli afin qu’il découvre les précieux manuscrits de Stendhal.

LE LIEN ENTRE LA LITTÉRATURE et les VOYAGES

Au moment de son décès il rend hommage à l’écrivain  « lié à Grenoble par Stendhal dans lequel il se reconnaissait. Les deux auteurs  se ressemblent par ce lien entre la littérature et les voyages et par leurs fragilités qu’ils laissent transparaître dans leur œuvre. »

« UNE FERVEUR ET UNE ÉRUDITION IMPRESSIONNANTES »

Alain Carignon rappelle que « Michel Déon est venu à Grenoble pour découvrir les manuscrits de Stendhal et j’ai pu observer son émotion devant ces originaux de l’écrivain qu’il analysait avec une ferveur et une érudition impressionnantes. »

« UN ÉCRIVAIN de la BEAUTÉ de l’ÂME HUMAINE et de la NATURE »

Pour l’ancien Ministre «  Michel Déon est un écrivain de la beauté  de l’âme humaine et de la nature. Il a composé des romans inoubliables.  Anarchiste de droite, son anti gaullisme nous séparait mais j’ai toujours admiré son talent, son courage, son panache, son élégance.  Avec « les Hussards « en opposition à Sartre il a imposé un style bref, cinglant, refusé les modes, soutenu des causes perdues. Au plus fort de la tentative de domination littéraire par  la gauche il a incarné une forme de résistance qui nous a rapprochés. »`

« LES LIVRES de MICHEL DÉON DEMEURERONT »

Pour Alain Carignon  « aujourd’hui Patrick Besson, Denis Tillinac ou Fabrice Luchini  et d’autres incarnent cette liberté de ton et la force d’un style  qui en font des écrivains ou un acteur singuliers. Hors normes. Les livres de beaucoup de ceux qui ont été valorisés face à Déon ont disparu depuis longtemps alors que «d’un taxi mauve » à  « un souvenir » en passant par les «  poneys sauvages «  les siens demeurent et demeureront » .

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *