GRENOBLE dans le NOIR : « BAISSE de la POLLUTION LUMINEUSE » (!)

Depuis « la nuit » des temps si on ose dire la ville a représenté la lumière de la civilisation. Avec le « Plan Lumière »( !)  de  municipalité Piolle elle est en train de recréer l’isolement et l’insécurité ce que les hommes ont cherché à faire reculer depuis toujours en les fuyant. Pour rejoindre la lumière et la vie avec la socialisation synonyme du progrès et de l’échange.

Personne n’est évidemment hostile aux économies d’énergie mais créer des rues sombres, mal éclairées, voire plonger successivement un certain nombre d’elles dans la nuit est une autre affaire. Qui a des conséquences sur l’attractivité, l’économie et prive les plus faibles de la possibilité de sortir le soir.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/08/09/geg-pour-alain-carignon-e-piolle-casse-ce-qui-marche/

BOUYGUES/VINCI HÉRITE de 17 M€

En ayant confié à Bouygues-Vinci le dossier -avec les17 M€ qui vont avec ! – en retirant l’éclairage public au service public pour la première fois depuis 100 ans, la municipalité Piolle poursuit pourtant cet objectif. Faire marche arrière. Est-ce le retour aux besoins vitaux prôné par Eric Piolle?

Evidemment comme à son habitude elle utilise les mots qui disent le contraire culpabilisent ou trichent. La mission a d’ailleurs été confiée à un élu oh combien « révolutionnaire» (!) Alan Confesson (PG)

httphttp://grenoble-le-changement.fr/2016/10/22/alan-confesson-pg-le-revolutionnaire-qui-a-peur-du-peuple/

Par exemple figure dans le premier bilan « l’amélioration de la lumière quartier de Bonne: 155 000 € «  qui aboutit a avoir supprimé une lumière  … sur deux !

Alan Confesson  travaille main dans la main avec Vinci que la municipalité, au lieu de lui confier une nouvelle gestion  devait même évincer des parkings, si on en croit l’engagement N° 50…

le titre du DL ..suite à la com' municipale

le titre du DL ..suite à la com’ municipale

LES PANNES SONT DES « PANNES FURTIVES »

Ainsi le plan Lumière à pour conséquence de la réduire  la luminosité, voire de plonger des rues dans le noir. Quand  elles le sont il s’agit «de pannes furtives » confient ils au DL (27/11/16). Il fallait l’inventer, la panne furtive

Bien entendu ces réductions s’effectuent dans « une démarche participative avec les habitants avant de rénover l’éclairage. On se promène dans le quartier afin d’identifier les besoins en éclairage la nuit ».

Ainsi rues Montorge, Nicolas Chorier, places Vaucanson et Grenette, avenue Félix Viallet, sur les quais … partout ou les habitants ont été plongés dans la nuit il s’agissait soit d’une «panne furtive » soit du résultat de la « démarche participative ».

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/16/securite-et-si-e-piolle-suspendait-son-plan-lumiere/

UN NOËL PLUS SOBRE et PLUS CONVIVIAL

Bien entendu si pendant les fêtes vous trouvez l’éclairage festif insuffisant et pas à la hauteur d’une grande ville vous êtes une sorte de Beauf’ attardé , un consommateur compulsif car la municipalité « souhaite un Noël plus sobre et plus convivial » ( DL du 27/11/16).

Vous êtes pour le bling bling  et hostile la convivialité. Une absence d’authenticité qui doit vous couvrir de honte.

Car le camp du Bien agit pour votre bonheur. Pas du tout pour de vulgaires raisons financières quand on sait ce qu’ils pensent de la vilaine finance qu’ils « remettent à sa place »( Y.Mongaburu). Pas du tout parce que la ville est ruinée par 21 ans de gestion socialiste et Verts/Ades et qu’ils ne savent plus quoi inventer pour justifier les coupes sombres.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE A BONS DOS

Ceux qui protestent parce que leur lieu d’habitation est plongé dans le noir et se voient privés de sortir le soir compte tenu du niveau d’insécurité de la ville veulent en fait saborder le « sauvetage de la planète » qu’Eric Piolle Grand Timonier, Guide éclairé ( Lui) est en train de mettre en œuvre.  Il n’a pas attendu la COP21 ( on est à la 22…) pour « engager la transition sur son territoire » annonce t il à ce sujet. Elle a toujours très bon dos la transition.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/26/2591/

On sait qui trinque à Grenoble tandis que les Etats signataires de la COP ne subissent aucune contrainte ni aucune sanction s’ils ne respectent pas les engagements signés. L’une des principales raisons pour lesquelles les accords suscitent tant d’adhésion !

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *