CONSEIL MUNICIPAL ce SOIR : les TUILES DEVIENNENT des BOULETS

« Comme, par ailleurs, la colère des Greno­blois se fait aussi entendre sur les terrasses, le règlement des marchés, la fermeture de bi­bliothèques et de services de proximité ou l’insécurité, alors habitants et forces vives de l’Esplanade et des quartiers adjacents se disent prêts à de­venir « les acteurs de la cristal­lisation de la contestation  » écrit Hélène Delarroqua dans le « Dauphiné Libéré (18/12/16) à la veille du conseil municipal.

LA CRISTALLISATION des MÉCONTENTEMENTS N’EST PAS LOIN

Cette « cristallisation » souvent évoquée par nous a connu des débuts d’application avec les manifestations des défenseurs des bibliothèques et des commerçants et usagers de la ville.

Mais la jonction solide n’est pas encore réalisée. Le fait que 3 Unions de Quartiers (Gare, Jean Macé, Esplanade) une Union de Commerçants l’évoquent à propos du dossier emblématique de l’esplanade est plus que dangereux pour la municipalité Piolle.

( Max Micoud, président de l’Union de quartier du Centre gares (UQCG) ; Yves Delahaye, l’Union des commerçants et des professionnels de l’Esplanade (UCPE) ; Alain Lauriot, responsable de l’Union de quartier Arago/Jean-Macé/Martyrs (UQAJMM) ; Patrick Drahe et Agatha Delaruelle, coprésidents de l’Association des habitants du quartier de l’Esplanade (AHQE).

LA BÉTONISATION de la VILLE ENFIN MISE EN CAUSE

Cette fois on dépasse même la contestation de la pseudo « co-construction » dont tous les grenoblois non membres du comité de soutien de Piolle ont fait leur deuil.

Les habitants et les commerçants mettent en cause le sacro saint principe de densification de la ville qui est un axiome de la politique municipale. Un axiome commun aux élus PS/PC et Verts/Ades depuis le Plan Local d’Urbanisme ( PLU) présenté par Pierre Kermen ( Verts/Ades) et voté par eux en 2004.
C’est sur cette base que reposent les densifications de Vigny-Musset, De Bonne et rue Hoche, aujourd’hui la Presqu’ile et demain Berriat et… l’esplanade.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/03/06/labbaye-aussi-cest-non-a-la-betonisation/

« REPRODUIRE LES SCHÉMAS DÉSASTREUX QUE L’ON A CONNUS ET QU’ON CONNAÎT »

Unanimes s’agissant de l’esplanade 3 Unions de Quartiers et une Union commerciale dénoncent « 650 à 960 logements neufs à bâtir sur des espaces réduits… induisant une densité beaucoup trop importante ; ­ une mixité sociale déséquilibrée… reproduisant les sché­mas désastreux que l’on a connus et que l’on connaît ».

Enfin ! Michel Destot et Eric Piolle et leurs adjoint successifs à l’urbanisme et au logement ( Avrillier, Kermen, De Longevialle, Fristot) condamnés d’un bloc. Grenoble le Changement n’a eu de cesse de mettre l’accent sur cette sordide réalité à but électoral.

Condamnés notamment par ceux qui ont été manipulés: « Vivre à Grenoble » et ses 10 000 pétitions ont fait beaucoup pour la chute de la maison Destot et la crédibilisation de la liste Piolle au détriment de la droite.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/08/villeneuve-la-renovation-plus-couteuse-que-la-valeur-dun-logement/

GRENOBLE à COEUR : VÉLOS SUR GAMBETTA, BUS SUR SEMBAT

De son côté le collectif « Grenoble à Coeur »multiplie les initiatives et les démarches d’information. En montrant que l’autoroute à vélo existe déjà sur Gambetta . »Les bus sans les vélos sur Agutte  Sembat et les vélos sans les bus sur Gambetta, c’est l’évidence même » écrit le collectif. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/15/bd-gambetta-lautoroute-a-velos-dont-piolle-ne-parle-pas/

POURQUOI H.SABRI (Verts/Ades) COMMENCE PAR SEMBAT ?

« Grenoble à coeur » vient d’écrire à Hakim Sabri (Verts/Ades) qui cumule le poste d’Adjoint aux Finances  et de Président de la Cie de Chauffage (et qui est employé au téléphérique par Pierre Mériaux élu Verts/PG). Il lui demande ce qui justifie de commencer  des travaux sur le réseau de chauffage bd Agutte Sembat le 1 er février ce qui implique un bouleversement du plan de circulation, sur ce tronçon précise qui compte 160 Kms?

LE CLUQ à PIOLLE: « VOUS NE POUVEZ IGNORER le RÉSULTAT de la VOTATION »

S’agissant des tarifs de stationnement après le vote massif de rejet des Grenoblois on le sait le Comité de Liaison des Unions de Quartiers n’a pas laissé tomber. Son président a à nouveau écrit au Maire pour lui dire  notamment  « vous ne pouvez ignorer le résultat de cette pre­mière votation et devriez faire preuve d’ouverture sur le sujet du stationnement résident. A cette fin nous vous proposons de revoir la délibération de juin 2016 (…)  en vous engageant dès demain pour une remise à plat totale des tarifs du ticket rési­dent ».( Gilles Namur, Président du Cluq)

Même Bruno de Lescure a écrit : « On nous a prétexté que, sur ces sujets, les citoyens ne pouvaient pas penser à l’intérêt général… C’est nous prendre pour des imbéciles ! « (Place Gre’Net)

Inutile de dire qu’E.Piolle fait la sourde oreille sur ce sujet comme sur les autres.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/16/alain-carignon-eric-piolle-doit-respecter-le-vote-des-grenoblois/

TOUS LES PROJETS de BÉTONISATION à COMBATTRE

Certes en matière de bétonisation rue Raspail et cours de la Libération (Galtier) la municipalité passe en force par tous les moyens. Mais, outre l’esplanade, il reste pour se battre Berriat (Raymond) l’Abbaye, l’achèvement ou non de Vigny Musset, l’urbanisation ou non du site d’Alpexpo  et toutes les opérations menées dans la ville au détriment du soleil et de la vue sur les montagnes que Vincent Fristot (Verts/Ades) avait garanti pour toutes les nouvelles constructions. D’évidence le taux de 50 % de HLM par opération est une folie quand on voit la spoliation dont sont victimes les petits propriétaires du sud de la ville.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/24/v-fristot-vertsadestoutes-les-nouvelles-constructions-la-vue-sur-les-montagnes/

Ceux qui ont subi l’arrogance de la municipalité Piolle pour imposer sa bétonisation à tout prix sont mobilisables pour empêcher la poursuite de cette politique ailleurs et témoigner de leur expérience.

LE PERSONNEL MÉPRISÉ et les DÉFENSEURS des BIBLIOTHÉQUES

Oui la « cristallisation » annoncée n’est pas loin. Le personnel municipal méprisé et les symboliques bibliothèques des quartiers en difficultés que E.Piolle veut fermer demeurent comme le signe d’une trahison et d’un cynisme qui effraie les mieux disposés à son égard. Ils demeurent comme un drapeau qui flotte pour symboliser la tromperie d’une municipalité qui a triché sur tout.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/04/bibliotheques-piolle-vertspg-recule-sur-lalliance/

UNE NOUVELLE GRANDE MANIFESTATION EN JANVIER?

Les commerçants, les artisans, tous ceux qui ont besoin d’une voiture à un moment ou a un autre qui peuvent être des familles ou des professions libérales ne se laisseront pas faire..

D’ores et déjà il est question d’une manifestation en janvier ou début février encore plus importante que la première.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/12/06/pas-question-de-renoncer-repond-piolle-sur-france-3//

Est-ce ici que la jonction va s’effectuer ? Ou plus tard encore plus gravement pour lui au moment de la mi-mandat de Piolle? En tout cas elle  est en marche. Le conseil municipal de ce lundi soir placé là près de Noël pour atténuer les mobilisations ne changera pas grand chose .

Les GROUPUSCULES D’EXTRÊME GAUCHE GOUVERNENT GRENOBLE

En s’enfermant dans ses dogmes, en suivant les plus bornés et les plus sectaires du clan des Verts/Ades secondé par le Parti de Gauche, Eric Piolle a transposé la méthode de ces groupuscules d »extrême gauche à l’échelle d’une grande ville.

http://www.republicains38.fr/rentree-a-grenoble-2-un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

Mais si des Raymond Avrillier au plan local ou des Edwy Plenel au plan national peuvent avoir des qualités destructrices incontestables, la haine qui les meut ne sème rien d’autre que le chaos et la régression.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/01/les-elus-vertsades-une-pme-familiale-sur-le-modele-le-pen/

« Cette municipalité est mort-­née, il ne lui reste plus que la gonflette de mots » a résumé Alain Carignon dans le DL de dimanche .

Il demeure à établir le constat officiel de décès.  Il ne saurait plus tarder.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *