IL ÉCHAPPE à la GUERRE CIVILE en ANGOLA MAIS CRAINT les BALLES PERDUES à VILLENEUVE

« l’homme qui a échappé à la guerre civile dans son pays dit vouloir partir du quartier pour «éviter les balles per­dues » raconte le DL (29/11/16) qui rend compte du procès de Carlos Fer­nando qui a fui l’Angola et s’est réfugié à Villeneuve.

Déjà reconnu avec 3 autres complices (Sekhouba Dia­kaby, Abdelilah ErRafii et Mehdi Charbonnel) coupable de vol avec arme, complicité de vol avec arme ou tentative de vol avec arme lors de précédents procès , ils répondaient de nouvelles attaques de bijouteries en 2011. Pour Abdel Hakim Khainnhar et Carlos Fer­nando l’avocat général précisait d’ailleurs qu’il  n’y avait pas suffisam­ment d’éléments dans le dossier pour entrer en voie de condamnation.

 » EN RACONTANT LEUR HISTOIRE ILS RACONTENT L’HISTOIRE D’UN QUARTIER »

« En racontant leur histoire ils racontent l’histoire d’un quartier. » Tous tour­naient autour de la ving­taine et de la place des Géants, dans le quartier de la Villeneuve de Grenoble. Le quartier a d’ailleurs été le personnage central du premier jour d’un pro­cès amputé de faits déjà jugés en 2014 ou 2015. Tous ont évoqué la Ville­neuve et « l’influence » d’un quartier » de  «  l’effet de bande » . Abdel­Ha­kim Khainnhar y est né et a « toujours vécu place des Géants».« explique le DL.

http://www.republicains38.fr/villeneuve-de-grenoble-le-triste-bilan-du-ps-et-de-la-municipalite-destot/

LA MUNICIPALITÉ REFUSE de RECONNAITRE L’ÉCHEC URBANISTIQUE

Malgré les faits accablants , le drame de Kevin et Sofiane parti lui aussi de la place des Géants, la municipalité Piolle (Verts/PG) poursuit la politique intensive de bétonisation de la ville et refuse pour des raisons idéologiques -comme la municipalité Destot (PS) – de reconnaître l’échec urbanistique de Villeneuve ce qui permettrait de le corriger.

http://grenoble-le-changement.fr/2015/08/03/villeneuve-la-gauche-ne-veut-pas-acter-lechec-urbanistique-pour-alain-carignon/

PARMI les 10 QUARTIERS LES PLUS EN DIFFICULTÉS de FRANCE

On le sait après 40 ans il figure parmi les 10 quartiers de France les plus en difficultés et les plus pauvres. Les copropriétaires spoliés par la chute folle de la valeur de leurs biens sont prisonniers du quartier , appauvris par les élus de gauche et Verts/Ades.

AUJOURD’HUI à MC2: LES ÉTATS GENERAUX des MIGRANTS…

Aujourd’hui à MC2 la gauche locale tente de refaire son unité sur le dos des grenoblois et des migrants : avec les « états généraux des migrants » on va se poser des questions telles que celle de Monique Vuaillat (PS) : «  pourquoi les migrants fuient ils leur pays ? »

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/26/mc2-le-3-decembre-les-opposants-a-piolle-sont-ils-des-etre-humains/

… AGGRAVER LE DÉSÉQUILIBRE DES QUARTIERS.

Ceux qui estiment que nous n’avons pas la capacité d’accueillir dignement une immigration trop forte en termes d’assimilation, de travail, de logement et qu’en ne freinant rien on aggrave le déséquilibre des quartiers les plus en difficultés et même on déséquilibre toute la ville s’entendront opposer qu’ils ne considérent pas les migrants comme des êtres humains.

La culpabilisation et la disqualification par la gauche et des Verts/Ades, du Parti de Gauche vont fonctionner à fond. Pourtant les faits prouvent le contraire.

http://www.republicains38.fr/kevin-et-sofiane-le-proces-de-villeneuve-naura-pas-lieu/

RENDRE des COMPTES SUR L’EXPLOSION de la DÉLINQUANCE

Mais MM Piolle et Ferrari, Monique Vuaillat et les autres élus qui veulent reconstituer l’union de la gauche et des Verts par l’affichage d’une générosité publique à laquelle ils sont incapables de donner une réponse concrète devraient rendre des comptes aux grenoblois sur l’explosion de la délinquance.

Aujourd’hui également il reste 53 logements vacants sur les 88 rénovés à grands frais ( 90 300€ par logement) à l’Arlequin selon les chiffres d’Eric Piolle Président de l’OPHLM. L’insécurité et de déséquilibre du quartier n’y sont pour rien?

LES GRENOBLOIS PAIENT LA GÉNÉROSITÉ PUBLIQUE de LEURS ÉLUS

Car ce sont les grenoblois qui paient comptant les conséquences de leur «générosité «  apparente et de leur urbanisme densificateur. Si Grenoble connaît une délinquance de 63 % ( !) supérieure à la moyenne des villes de sa taille selon le Ministre de l’Intérieur est-ce que les politiques conduites depuis 20 ans à Grenoble n’y sont pour rien ?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/20/agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/

NB le jour ou le DL rendait compte du procès qui devrait être aussi celui de l’urbanisme  d’un quartier une voiture avait brûlé avenue Marie Reynoard .A Grand Place dans un magasin de prêt à porter un voleur a d’abord craché au visage du vendeur qui s’interposait, puis a sorti un couteau tandis que  son complice allait chercher une batte de base­ball dans une voiture. C’est aussi la vie quotidienne au temps de M.Piolle dans le sud de la ville.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *