Esplanade: HDZ « CO-CONSTRUIT », les BULLDOZERS de PIOLLE N’ATTENDENT PAS

Marmonne Boileau la présidente (Verts/Ades) de Grenoble Habitat n’a pas d’état d’âme: à l’Esplanade les 650 logements -pour commencer- sont en construction. Eric Piolle avait indiqué qu’on pouvait discuter de tout (!) sauf de ça. C’est une « borne indépassable » .

http://grenoble-le-changement.fr/2016/05/17/esplanade-par-economie-e-piolle-devrait-stopper-la-mascarade/

Contrairement aux engagements pris publiquement par un autre vieux de la vieille, un autre élu Verts/Ades qui est aux manettes depuis les années 2000, Vincent Fristot , Adjoint à l’Urbanisme, nombre de logements ne verront pas les montagnes ! Il avait déclaré au DL  (23/5/16) la main sur le coeur: « toutes les nouvelles cons­tructions, sans exception, devront tenir compte de la spécificité de Grenoble : la vue sur la montagne à chaque coin de rue. » (!).

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/24/v-fristot-vertsadestoutes-les-nouvelles-constructions-la-vue-sur-les-montagnes/

320 PLACES GRATUITES SUPPRIMÉES CET ÉTÉ 

La municipalité a supprimé 320 places de stationnement gratuit cet été et elle est parvenue à son objectif: les places payantes sont vides parce que ceux qui viennent travailler à Grenoble et se garent à l’esplanade ne peuvent pas s’offrir un stationnement payant hors de prix par rapport à leur salaire. Alors le parking gratuit est saturé et ils vont stationner jusqu’à St Martin le Vinoux au grand dam des habitants de cette commune.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/06/esplanade-la-betonisation-nattend-pas-la-co-construction/

PAS DE SOLUTION SCOLAIRE POUR LES FUTURS ÉLÈVES

Cela n’empêche par la municipalité de poursuivre à grands frais avec HDZ l’opération de plus en plus vide et à laquelle personne ne peut participer sans risque de ridicule. Le 3 décembre on va débattre des… » scénarios d’aménagement » (!).

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/20/esplanade-e-piolle-veut-betonner-jusqua-st-martin-le-vinoux/

Une fois les constructions décidées, le stationnement modifié, les arbres vont y passer aussi. Il n’est d’ailleurs plus question de la passerelle piéton sur l’Isère en direction de la future école Jean Macé pour le trop plein d’élèves engendré par la densification: comme la municipalité Destot, la municipalité Piolle renvoie les problèmes scolaires au mandat suivant.  Pas de parkings à proportion. Pas d’espaces verts pour ces nouveaux habitants. On est bien dans la continuité Grenobloise.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/08/betonisation-les-platanes-de-lesplanade-en-tres-grand-danger/

On se demande jusqu’à quand Eric Piolle va poursuivre cette parodie dans ce décor de carton pâte avec des affidés de son comité de soutien tel Modan Benyoub pour mimer les habitants ?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/07/8576/

Alain CARIGNON  » UNE MASCARADE de CONCERTATION »

Suite à l’opération de com’ relancée dans le « Dauphiné Libéré » de ce matin, Alain Carignon a relevé dans un communiqué que « Les Grenoblois ne se laissent pas piéger. Ils ont bien compris que tout se décidait sans eux.  » notant au passage que  » les  constructions ne tiendront évidemment aucun des engagements de l’Adjoint à l’Urbanisme quant à l’obligation pour chacun d’avoir une vue sur les montagnes ce qui sera impossible avec des tours de 7 étages dans une telle densité.  »

Ajoutant  » une véritable mascarade de concertation qui trahit délibérément une fois de plus la promesse de co-construction qui garantissait «un pouvoir d’agir avant la décision en lieu et place d’un petit pouvoir d’amendement des projets déjà ficelés » , engagement N°1 de la liste Piolle. Les grenoblois  doivent se mobiliser afin à la fois de dénoncer ces méthodes et ne pas laisser asphyxier leur ville par sa fermeture et sa bétonisation. »

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *