VIGNY-MUSSET: LES PROMOTEURS REFUSENT d’ACHEVER L’OPÉRATION

Le dernier terrain qui devait achever Vigny-Musset dans le sud de Grenoble demeure désespérément vide: aucun promoteur ne veut plus construire pour achever l’opération. En face, avenue Marie Reynoard, dans ce qui devait être « la zone d’activité bureaux » personne n’a voulu s’installer non plus. C’est donc… Pole emploi qui s’y colle.

Avec Villeneuve à côté, qui figure parmi les 10 quartiers de France les plus pauvres et les plus en difficultés avec un chômage des jeunes le double de la moyenne nationale, il est vrai que le Pole est le bienvenu. Mais ce cumul qui tire toujours vers le bas est inquiétant.

http://www.republicains38.fr/kevin-et-sofiane-le-proces-de-villeneuve-naura-pas-lieu/

A VIGNY-MUSSET UN T5 ACQUIS 220 000 € SE REVEND 150 000 €

A Vigny-Musset un T5 acquis 220 000 € se revend 150 000. Les promoteurs ne peuvent donc plus construire puisque l’acquéreur a intérêt à acheter dans l’existant. Intérêt ? Qui sait ou le chute s’arrête ?

à VILLENEUVE UN APPARTEMENT de 80 M2 NE TROUVE PAS ACQUÉREUR à 80 000 € 

Place des Géants, pas si loin, mais il est vrai à Villeneuve un appartement de 80 M2 ne trouve pas acquéreur à 80 000 €. Plutôt que de chercher à urbaniser encore la dernière parcelle pourquoi la ville ne réalise t elle pas un jardin pour revaloriser l’habitat et donner de la respiration au quartier ?

Cette paupérisation est la conséquence d’une bétonisation folle de la ville décidée depuis longtemps : c’est le Plan Local d’Urbanisme ( PLU) porté en 2004 par Pierre Kermen Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme de Michel Destot (PS)  qui a l’a engagé en permettant ces densités comme à Vigny-Musset. Les Adjoints successifs ont continué à ânonner les mêmes inepties pour la justifier ( Vincent Fristot, Philippe de Longevialle..)

http://www.republicains38.fr/j-safarps-les-verts-avec-nous-pour-la-ville-compacte/

Vigny Musset près de Villeneuve: densité sur densité conduisent à un échec cuisant

Vigny Musset près de Villeneuve: densité sur densité conduisent à un échec cuisant

E.PIOLLE (Verts/PG) et C.FERRARI (PS) ÉTENDENT LA BÉTONISATION à TOUTE L’AGGLOMÉRATION

Toutes les autres opérations depuis réalisées ou lancées (Bonne, Bouchayer-Viallet, Berriat, Esplanade, Presqu’ile…) résultent de ce PLU. La municipalité Piolle poursuit et étend à l’agglomération cette politique commune au PS/PC et aux Verts/Ades comme au Parti de Gauche.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/18/solution-e-piolle-vertspg-ajoute-des-hlm-a-mistral/

Les mots changent mais la politique est la même. Le choix architectural de Villeneuve était indispensable  pour permettre  la convivialité et  la mixité sociale. En opposition, l’empilage de  Vigny-Musset s’effectuait dans la séparation en rues bien alignées  pour retrouver la lecture d’une ville classique perdue à Villeneuve. Sur la Presqu’ile l’entassement est justifié  par la naissance de l’écocité !

http://grenoble-le-changement.fr/2016/02/21/betonisation-bienvenue-a-villeneuve-presquile/

C’EST TOUJOURS « LA MIXITÉ, LA MUTUALISATION, L’ÉPANOUISSEMENT, le BONHEUR… »  (M.Destot)

Chaque fois les élus de gauche et Verts/Ades sont dithyrambiques sur leurs projets et ne reconnaissent ensuite aucun échec. Il faut se replonger dans les textes de Dubedout (PS) et des  thuriféraires du projet dont certains s’expriment encore (Alain Mana’ch, Raymond Avrillier, Jo Briant, Claude Jacquier, Jean-François Parent…) sur le bijou architectural et l’homme nouveau qui allait en  naître.

Il faudrait relire Destot sur le futur quartier de la presqu’ile, ça vaut le détour :  » Il s’agit de l’approche de la ville de demain, celle qui favorisera mixité, mutualisation, respect de l’environnement et lien social. Ce qui est en train de se construire c’est bien l’idée d’une cité idéale qui favorise l’épanouissement et le bonheur de chacun. Il y a une immense volonté de remettre (enfin) de l’humain dans la ville. De retrouver un sens. De réinjecter de la solidarité, du vivre en commun. De brasser des populations. on réinvente le vivre ensemble ». Aucun élu n’y vit jamais.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/02/16/presquile-les-deux-hotels-programmes-font-faux-bond/

CEUX QUI ONT TRAVAILLÉ, ÉCONOMISÉ SONT APPAUVRIS 

En effet c’est le cas partout. Vigny-Musset en est une application concrète. Ceux qui ont travaillé, économisé, acquis un logement pour s’assumer, faire éventuellement progresser leur famille, moins peser sur la collectivité  sont appauvris par les élus de gauche et Verts/Ades. Ils préfèrent une population dépendante.

Ils aiment tellement les pauvres qu’ils en fabriquent .

http://www.republicains38.fr/grenoble-5-quartiers-avec-une-population-en-dessous-du-seuil-de-pauvrete/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *