AFFOLEMENT: E.PIOLLE (Verts/PG) APPELLE LES ÉLUS PS AU SECOURS

François BAZÈS (CCI): "il va y avoir du sang économique qui va couler à Grenoble"
Alain DONTAINE (PG): "SOIT ÉRIC S'EST FOUTU de MA GUEULE, SOIT CORINNE M'A BAISÉ"

 

Encalminée la municipalité Piolle (Verts/PG) a décidé de lancer des appels au secours pour sortir de l’impasse politique. On a vu Maryvonne Boileau (Verts/Ades) une vétéran de la gestion de gauche et Verts avec Destot/Safar puis Piolle lancer une initiative quasi-« citoyenne » avec Claude Coutaz (extrême gauche) et Céline Deslattes (PS).

http://www.republicains38.fr/burkini-avec-c-deslattes-le-ps-grenoblois-contre-linterdiction/

Ils ont lancé les « communs métropolitains «  en référence à l’union de la gauche, de l’extrême gauche et des Verts/Ades qui gérent ensemble la Métro.

http://www.republicains38.fr/grenoble-la-municipalite-piolle-vertspg-appelle-au-secours/

M.BOILEAU (Verts/Ades) EX PDT de l’OPHLM de DESTOT:  » ON A TELLEMENT de CHOSES EN COMMUN… »

Maryvonne Boileau qui a été Présidente de l’OPHLM des municipalités Destot (on mesure le résultat encore aujourd’hui) affirme que «l’envie de retravailler ensemble est arrivée. On a tellement de choses en commun ».Et d’ajouter : « Ce qui nous sépare doit être moins fort que ce qui nous rassemble. «

Ou encore pour isoler et ridiculiser Jérôme Safar : «une blessure électorale ne peut pas faire une identité politique ».

http://grenoble-le-changement.fr/2016/03/02/la-comedie-mj-salat-ps-et-m-boileau-vertsades-cache-lessentiel/

UNE OPERATION DÉCIDÉE DANS LES INSTANCES les PLUS OPAQUES

Bref la manœuvre est engagée. Comme d’habitude l’opération a été décidée dans ces instances les plus opaques ou figurent Raymond Avrillier et Vincent Comparat le Président de l’ADES (compagnon de Maryvonne Boileau et père de Laurence Comparat Adjointe au Maire).

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/01/les-elus-vertsades-une-pme-familiale-sur-le-modele-le-pen/

Les  » communs métropolitains  » se situe aussi à l’échelle de la Métro  également parce que Claire Kirkyacharian (Verts/Ades) la mère des enfants de Raymond Avrillier en est la Première Vice –présidente chargée de l’administration générale.

TOUT à COUP E.PIOLLE VA PLANTER UN ARBRE à la MÉMOIRE de DUBEDOUT (PS)…

Comme par hasard Eric Piolle, lui, annonce tout à coup qu’il va planter un arbre à la mémoire d’Hubert Dubedout (PS) à l’occasion de l’anniversaire de sa mort. Une bonne occasion de renouer avec les socialistes locaux. Un gros clin d’oeil au passé commun lorsque élus PS et Verts/Ades cogéraient Grenoble ensemble.

… SYMBOLE DE L’URBANISME de la GAUCHE et de L’EXTRÊME-GAUCHE

Et puis Dubedout c’est l’urbanisme de la gauche et de l’extrême gauche : Villeneuve, le Lys Rouge, la destruction du bâti remarquable de Très Cloitres (interrompue par l’arrivée de la municipalité Carignon) pour le remplacer par des HLM , les constructions y compris au bord de l’autoroute à l’angle Joseph Vallier/A 480 . Un urbanisme de densification maximale que Destot à poursuivi et partagé avec les Verts/Ades (Vigny-Musset, Bouchayer-Viallet , De Bonne..) et que Piolle  ne renie pas bien au contraire (Presqu’ile, Flaubert, Berriat, L’Esplanade, Mistral..)

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/27/dubedout-ps-la-gauche-et-les-verts-reecrivent-lhistoire/

LE CLAN AU POUVOIR LOCAL EST BIEN CONSCIENT DE SA CHUTE et de SON ISOLEMENT

Ces opérations survie  démontrent que le clan au pouvoir est bien conscient de la chute et de son isolement. On est loin des déclarations officielles de Piolle selon lesquelles  » l’immense majorité des messages, c’est « on vous soutient » (!).

L’heure est aux  manoeuvres pour se « désencalminer » pour les Rouges/Verts. Le noyau dur qui prend ces décisions de changement de stratégie le fait sans que la majorité municipale considérée comme des moutons ne soit le moins du monde informée.

LES SOCIALISTES VONT SACRIFIER LEURS CONVICTIONS SUR L’AUTEL des POSTES

Comme d’habitude, plus les échéances électorales vont approcher, plus les socialistes vont sacrifier leurs convictions sur l’autel des postes. On l’a vu avec les centrales nucléaires.

Compte tenu de la colère des grenoblois, après 21 ans  de ces combines, pas certain que ça marche. Le moment est plutôt venu de renverser la table pour que Grenoble prenne un second souffle.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *