GRENOBLE: les CHAUSSÉES LES PLUS DÉGRADÉES de L’ISÈRE

Alain DONTAINE (PG): "SOIT ÉRIC S'EST FOUTU de MA GUEULE, SOIT CORINNE M'A BAISÉ"
PLAINTE SUR LE RACHAT par E.PIOLLE du SIÈGE du CRÉDIT AGRICOLE

En fonction des signalements reçus, l’association 40 millions d’automobilistes a publié vendredi la carte de France des trois routes les plus dégradées par département.

En Isère, avec un réseau routier long de 16 574 kilomètres de voirie (au 31 décembre 2011) c’est Grenoble qui arrive en première position pour la dégradation de sa voirie.
https://www.40millionsdautomobilistes.com

EN TÊTE: LE CROISEMENT ALFRED de VIGNY/ RUE DE STALINGRAD 

Avec en tête le croisement de la rue Alfred-de-Vigny et de la rue Stalingrad, il y a un affaissement de la route, des fissures, des bandes blanches en relief extrêmement glissantes. Cause d’accidents y compris de vélos bien entendu.

Le collectif Grenoble, le Changement n’est pas surpris par ce nouveau bonnet d’âne mis sur la tête des municipalités PS/PC et Verts/Ades/PG: on ne dira jamais assez que tout l’entretien de la ville est abandonné depuis plusieurs années.

L’ÉTAT LAMENTABLE de la CHAUSSÉE , UN ASPECT de la DÉGRADATION GÉNÉRALE

L’état lamentable de la chaussée Grenoblois n’est qu’un aspect de cette désolation générale qu’on retrouve au niveau du patrimoine (ancien Musée place de Verdun, Orangerie, Tour Perret…) et même, maintenant des résidences de personnes âgées comme Notre Dame contrainte de fermer par manque de normes de sécurité (!) contraignant 35 personnes dont la moyenne d’âge est de 88 ans à déménager!

http://grenoble-le-changement.fr/2016/11/11/residence-notre-dame-35-personnes-agees-victimes-de-la-municipalite/

REVOIR LE PÉRIMÈTRE MUNICIPAL, METTRE SUR LE MARCHÉ LE PATRIMOINE ABANDONNÉ

La seule solution est celle que nous avons proposé avec Alain Carignon, le collectif, les Républicains Grenoblois: revoir le périmètre municipal en mettant sur le marché le patrimoine non entretenu afin d’engranger des recettes pour relever tous les retards grenoblois et engager des travaux générateurs d’emplois.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

L.COMPARAT (Verts/Ades) JUGE « INEPTES » LES RÉFORMES DE STRUCTURES

Le classement de 40 millions d’automobilistes nous conforte dans nos analyses et dans nos solutions. La municipalité Piolle et toute la Nomenklatura locale qui tourne autour du pouvoir local depuis 20 ans est dans l’incapacité d’engager ces réformes de structures. Une élue aussi compétente (!) que Laurence Comparat (Verts/Ades) qui vit de fonds publics et se charge du « développement durable » à temps partiel à l’Université Stendhal les a qualifié « d’ineptes ».

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/01/les-elus-vertsades-une-pme-familiale-sur-le-modele-le-pen/

La municipalité Piolle préfère fermer des bibliothèques, réduire les services de santé scolaire, poursuivre la fuite en avant de Destot/Safar (PS) avec quelques rabotages comptables pour tenir la tête hors de l’eau. C’est plus « réaliste ».

Jusqu’à quand?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *