FERMETURE de la PISCINE VAUCANSON et SUPPRESSION du SKI SCOLAIRE?

Les Grenoblois n’ont pas tout vu. D’autres mesures que les fermetures de bibliothèques, Maison de quartier, suppression des services de proximité et taxations tous azimuts ont été envisagées par la municipalité PIolle (Verts/PG)

Le journal d’extrême gauche «Le Postillon » a révélé – sans être démenti- qu’un séminaire  secret avait été organisé par la grande prêtresse des coupes sombres, Odile Barnola, la directrice de cabinet, le 5 janvier dernier pour envisager des mesures drastiques.

PENDANT QUE PIOLLE PÉRORAIT, ON S’ACTIVAIT dans LES BAS FONDS

Un collaborateur du cabinet confiait à Rue 89 «qu’elle n’a pas l’obsession du service aux usagers » ( !) ( 27/1/16). Doux euphémisme.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/11/8856/ ( COLÈRE: O.BARNOLA Directrice de Cabinet de E.PIOLLE (Verts/PG) MENACÉE)

Ainsi pendant qu’Eric Piolle pérorait sur la place publique, faisait voter un budget qu’il savait faux on s’afférait dans les bas fonds. Et pas n’importe qui : « les élus, les directeurs généraux«  selon le Postillon qui ont étudié une cinquantaine de mesures potentielles.

LE RISQUE « SOCIAL », « JURIDIQUE », « POLITIQUE… »

Pour chacune d’elle explique la gazette « était évalué le gain financier potentiel ainsi qu’une note de 1 à 5 évaluant plusieurs risques : le risque «social », le risque  de « non réponse aux besoins » le risque «  sécurité «  le «  risque juridique » et le risque «politique » .

La municipalité Piolle a mis en équations la fin du service rendu à la population et le risque politique qu’il fait courir aux élus ! Cette méthode technocratique éclaire sur les qualités humaines de nos politiciens d’extrême gauche. La suppression d’un service qui n’entraine pas de risque politique est tout bénéfice ! Peu importe qu’il soit utile à la population.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/05/ile-verte-le-quartier-se-mobilise-aussi-pour-la-bibliotheque-hauquelin/

SANTÉ SCOLAIRE : UN RISQUE POLITIQUE 5/5 !

Heureusement pour les grenoblois il n’y en a pas beaucoup. Dans ce classement en tout cas «la diminution du nombre de bibliothèques était évaluée avec un risque social de 4/5 et un risque politique de 4/5 également »

Par contre la « restriction de la santé scolaire aux compétences obligatoires présentait, elle un risque politique de 5/5 ». Mais pas social?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/09/28/e-martin-premiere-adjointe-pg-jai-valide-le-plan-sans-faire-gaffe-quelle-conne/

DES MESURES PRISES DANS LA PANIQUE

Rappelons que 6 mois plus tard dans la panique, après  que le Préfet de l’Isère et le directeur des finances publiques aient écrit au Maire le menaçant de fait de mise sous tutelle ( 24 mai) la municipalité Piolle sortait des cartons les mesures de ce séminaire. Dans la panique elle balançait celles qui présentaient les plus gros risques sociaux et politiques !

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/piolle-le-veritable-calendrier-de-la-descente-aux-enfers/

PLUS DE FINANCEMENT des CLUBS PROFESSIONNELS ?

Mais le Postillon révèle que d’autres mesures figurent dans les cartons. Par exemple « la fermeture de la piscine Vaucanson. Diminution des activités assurées par les ETAPS en temps scolaire. Arrêt du ski Alpin en temps scolaire. Gain estimé 1,4 M€ »  .

Rappelons que dans le cadre de son engagement de mettre en place un « plan piscine (engagement N°106 !) la municipalité piolle a déjà fermé la piscine couverte des Iris à Villeneuve !

Autre proposition du séminaire : «plus de financement des clubs professionnels. A supprimer aussi bien les subventions que les achats de place des espaces publicitaires. Gain estimé 750 000 €.

FERMETURE DU PALAIS des SPORTS?

Ou encore : « fermeture temporaire du Palais des Sports de 2017 à 2020. Gain estimé 2, 7 M€. «

Avec ce dernier chiffre on dispose d’une première évaluation de ce que coûte Olivier Bertrand (Verts/Ades) qui gère le Palais des Sports : à minima 0,9 M€ par an…En annonçant son plan de casse Eric Piolle a annoncé qu’il n’y aurait rien de plus. Comme il  a menti sur tout jusque là les doutes sont forts.

http://www.republicains38.fr/palais-des-sports-de-grenoble-les-elus-vertsades-refusent-la-transparence/

E.PIOLLE A FAIT SEMBLANT DE DÉCOUVRIR LE PHÉNOMÈNE

Rappelons qu’en juin 2016 en présentant son plan de casse Eric Piolle a reconnu que »  Les mesures de sobriété (!) que nous avions prises dès notre arrivée aux commandes n’ont pas suffi »(!). 6 mois auparavant , le 5 janvier de la même année, les élus et les directeurs planchaient déjà sur des mesures  drastiques de suppression de services. Quand Eric Piolle disait il la vérité?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/07/13/d-pujadas-france-2-e-piolle-supprime-des-assistantes-sociales-ferme-des-bibliotheques/

L’OPACITÉ et la TROMPERIE MUNICIPALE DONNENT LE VERTIGE

L’opacité que parvient à faire régner la municipalité et son degré de tromperie donnent le vertige. Sans les révélations du Postillon grâce à des mails qui lui sont parvenus tous ces éléments seraient demeurés secrets. Pendant ce temps Eric Piolle et Pascal Clouaire parlaient toujours de co construction avec les grenoblois. En leur cachant l’essentiel.

Les grenoblois, victimes d’une démocratie sans fondement, subissent la double peine. Ils doivent payer cash la gestion catastrophique de Grenoble. Les mensonges accumulés rendent impossible de débattre sur des bases partagées.

Piolle s’étonne encore de devoir présider son conseil municipal derrière une rangée de CRS?

http://grenoble-le-changement.fr/2016/10/03/le-parti-de-gauche-eric-piolle-ne-voit%c2%ad-il-pas-que-la-grogne-monte-de-plus-en-plus/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *