CNAC/MAGASIN à GRENOBLE: Les  » FIGURES MASCULINES BLANCHES » INTERDITES

" L'EXPRESS": "Eric PIOLLE dans la TOURMENTE"
Alan CONFESSON (PG): Le "RÉVOLUTIONNAIRE" QUI A PEUR du PEUPLE

«Je ne conteste pas l’intérêt pour un musée d’art de montrer de tels documents. Cependant vous comprendrez que mes copines féministes radicales, féministes historiques, post-féministes, afro-féministes, éco-féministes, queer et trans ne comprendraient pas que je confie à des figures certes incontournables de l‘histoire de l’art de notre pays, mais des figures masculines blanches «

DEPÔT DE PLAINTE AUPRES DU PROCUREUR POUR DISCRIMINATION

C’est par ces mots que Béatrice Josse directrice du CNAC le Magasin à Grenoble choisie par Eric Piolle (Verts/PG) à la suite du départ forcé de son prédécesseur annule une exposition par un mail. Les concepteurs et intervenants de cette exposition dont Alain Snyers qui repose beaucoup sur les archives personnelles de Michel Giroud ont déposé plainte auprès du Procureur de la République de Grenoble pour infraction à l’article 225-1 du code pénal portant sur les discriminations et une enquête de la Police Judiciaire est ouverte.

Ils ont également ouvert une pétition de soutien (1) en ligne: https://www.change.org/p/soutien-exposition-zigzag-made-in-france

BEATRICE JOSSE : LA PRISE EN MAINS de la CULTURE PAR L’IDEOLOGIE VERTS/PG

Béatrice Josse est représentative de la volonté de prise en mains de la culture par la municipalité Piolle qui ne veut voir qu’une tête et entendre le même son répété sur toutes les scènes. En Lorraine ou elle officiait elle avait conçu une exposition d’art contemporain intitulée «  les Immémoriales/Pour une écologie féministe » .  C’est dire.

LA VIOLENCE ANTI-FAMILLE CONDAMNEE EN LORRAINE…

Le 21 novembre 2013 le FRAC Lorraine qu’elle dirige est condamné en première instance après l’exposition INFAMILLE que Béatrice Josse avait organisé. Dans ces attendus le tribunal s’il «  n’entre pas dans les pouvoirs du juge d’évaluer une œuvre » mais «  s’agissant de la violence des messages incriminés il convient de reprendre les termes  de certains comme «  les enfants nous allons vous sodomiser et vous crucifier » « nous allons vous arracher les yeux » «  vous tuer par surprise » «  vous défoncer le crâne à coups de marteau, vous empoisonner, «  « faire de vous nos putes » «  vous pisser sur la gueule » «  nous allons baiser vos enfants, vous chier dans la bouche »

… « DE NATURE à PORTER GRAVEMENT ATTEINTE à la DIGNITE HUMAINE »

«  Attendu que ces messages fournissent des illustrations de sévices et traitement dégradants, qu’ils apparaissent de nature à porter gravement atteintes à la dignité humaine «  le tribunal avait condamné le FRAC de Lorraine.

Logiquement Eric Piolle a choisi Béatrice Josse en toute connaissance de ses dérives sectaires et son irresponsabilité chronique. Cette année plus de la moitié des salariés du Magasin ont ou vont quitter leur emploi. Ils ont saisi l’inspection du travail mais l’on sait qu’au conseil municipal, très proche d’Eric Piolle, siège l’un d’entre eux Pierre Mériaux (Verts/PG) qui appartient au clan des durs. Les personnels  sont remplacés par des personnes d’un profil identique à Béatrice Josse activiste reconnue dans les domaines des « genderqueer ».

http://www.republicains38.fr/grenoble-p-meriaux-vertsades-employeur-de-h-sabri-vertsades/

LE MAGASIN DEVIENT UN OUTIL POLITIQUE : le TEMPS du PETIT LIVRE ROUGE

Après la tentative d’assassinat des Musiciens du Louvre, la fin des Festivals, l’affaiblissement de MC2, la prise en main de la programmation théâtrale et d’animation, la transformation du MAGASIN/ CNAC en outil politique au service d’une idéologie fleure bon le petit livre rouge et la révolution culturelle. Plus la municipalité devient minoritaire, plus elle se rétracte sur un noyau dur qui entend imposer une seule lecture de la société par tous les moyens publics.

http://www.republicains38.fr/mc2-rocktambule-le-ciel-la-culture-grenobloise-a-la-renverse/

C.BERNARD (Verts/Ades) AVAIT RECONNU NE PAS LIRE

Le Magasin est donc en crise aussi depuis l’arrivée de Piolle et de l’inénarrable Corinne Bernard l’Adjointe à la Culture (Verts/Ades) qui a reconnu (comme Hollande il est vrai) ne pas lire. On imagine que c’est pour cette raison que Raymond Avrillier le parrain de la majorité municipale l’a placée à ce poste.

http://www.republicains38.fr/r-avrillier-vertsades-le-parrain-grenoblois-de-la-majorite-pour-liberation/

Le directeur licencié a reçu le soutien de 800 professionnels et artistes du monde entier et a intenté une action judiciaire dont le résultat est attendu prochainement. L’affaire du CNAC ne fait que commencer.

Alain CARIGNON A VOULU le CNAC et SOUTENU Jacques GUILLOT 

Dans ce dossier aussi on est loin de l’inauguration en fanfare avec 2000 Grenoblois  d’un grand équipement culturel obtenu par Alain Carignon, dont le rayonnement sera considérable  pendant les 12 ans de ses mandats grâce à un soutien constant du Maire à Jacques Guillot son directeur et un éclectisme et une liberté créatrice qui ont fait l’enchantement de tous.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/04/26/pour-le-26-avril/ (IL Y A 30 ANS, 2000 GRENOBLOIS INAUGURAIENT LE CNAC)

Dans ce domaine également nombre d’acteurs culturels souhaitent un second souffle pour Grenoble et les propositions financières faites par Alain Carignon et les collectifs de citoyens ces derniers jours leur permet de reprendre espoir.

 

( 1) Parmi les membres du comité de soutien en cours de constitution:  Paul Ardenne (critique d’art, professeur à l’université, essayiste), Aurore Després (maître de conférences à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté), Jehanne Dautrey (professeur à l’école d’art ARTEM à Nancy), Emmanuel Guigon (Ancien Directeur des Musées de Besançon), Anne Dreyfus (directrice du centre d’art Le générateur, Gentilly), Antigone Mouchtouris (Professeur en sociologie de l’art , Université de Metz), Marc Décimo (Maître de conférences en linguistique, Université d’Orléans), Sylvie Coellier (Professeur art contemporain, Université Aix-Marseille), Fabrice Flahutez (Professeur d’histoire de l’art, Lille), Chantal François (Attachée à la conservation Musée départemental Rochechouart), Corine Melin (Professeur à l’école d’art de Pau).

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *