GRENOBLE: « PÉTITIONS, PIÈGE à CONS, ASSEZ de PIOLLERIES »

LUMIÈRE Place GRENETTE: CES COMMERÇANTS VERBALISÉS par E.PIOLLE?
QUARTIER de L'ESTACADE: UNE BALLE TRAVERSE SON SALON de COIFFURE

A partir de ce matin les grenoblois peuvent voter contre Piolle. Qu’ils saisissent l’occasion ! En effet à la demande du Comité de Liaison des Unions de Quartiers (CLUQ) la municipalité a été contrainte de soumettre la question aux grenoblois de savoir si on devait la contraindre à respecter son engagement N°49.

<<< /stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/

STATIONNEMENT: L’ENGAGEMENT 49 PRÉVOYAIT D’ÉTABLIR  » UN DIAGNOSTIC PARTAGÉ » (!)

Cet engagement de campagne prévoyait d’organiser une concertation avec tous les partenaires pour établir un diagnostic partagé avec les Grenoblois avant toute décision. Eric Piolle ( Verts/PG) a choisi de le trahir comme beaucoup d’autres.

Il a décidé des augmentations de tarifs  jusqu’à plus 150 %.

<<< /stationnement-a-grenoble-jusqua-150-daugmentation-des-tarifs/

Devant la grande tromperie de la municipalité Piolle , des jeunes du collectif « Grenoble le Changement »  et des militants Républicains lancent une campagne d’affiches qui sont apposées  devant les bureaux de vote ce  lundi matin : « pétition piège à cons, le seuil de 20 000 votants rend impossible leur adoption, assez de Piolleries » .

ÉRIC PIOLLE TRICHE SUR TOUS LES TABLEAUX

Melissa Babucci, Sébastien Tomasella, Yannick Foschia, Nicolas Ponchut ,Anton Kourinny et Clément Chappet expliquent:

«  Eric Piolle triche sur tous les tableaux. Il a placé un seuil de 2000 signatures agrées par lui pour s’exprimer devant le Conseil Municipal alors que depuis la municipalité Carignon les collectifs pouvaient intervenir librement. Il a fixé unilatéralement un seuil infranchissable de 20 000 votants afin d’empêcher la population d’imposer une décision à la majorité municipale .

« A L’ABRI DE CE REMPART IL PEUT COCUFIER LES GRENOBLOIS « 

«  Ainsi pour lui interdire de trahir son engagement 49 selon lequel il consulterait tous les partenaires avant de définir une politique de stationnement, il faudrait le vote de 20 000 grenoblois ! A l’abri de ce rempart il peut cocufier les grenoblois sur chacun de ses 120 engagements comme il le fait avec la co-construction, la fermeture des bibliothèques, la culture, le plan piscine, la gratuité des transports aux 18/25 ans…

« SI Alain CARIGNON AVAIT MIS CES BARRAGES NOUS N’AURIONS PAS LE TRAMWAY »

«  Nous dénonçons ces méthodes indignes. Nous rappelons que les seuls référendums vraiment décisionnaires ont été organisés par Alain Carignon et si un tel barrage avait été fixé les grenoblois ne bénéficieraient ni du premier tramway au monde accessible aux handicapés, ni de la voie sur Berge. Depuis lors ils n’ont jamais plus été consultés.

<<< referendum-le-22-juin-1983-53-de-grenoblois-repondaient-oui-au-tramway/

 » CES PIOLLERIES N’ARRÊTERONT EN RIEN LA MONTÉE des MÉCONTENTEMENTS »

«  Eric Piolle pratique  le Canada Dry de la démocratie locale et selon les méthodes groupusculaires éprouvées par lui vend aux grenoblois une marchandise à l’opposé de son appellation. Ces Piolleries n’arrêteront  en rien la montée du mécontentement chez ceux qui ont été abusés par ses promesses comme chez ceux qui constatent avec effroi que le bilan de 21 ans de gestion des élus PS/PC et Verts/Ades  a conduit  Grenoble à la ruine.

<<< ils-ont-ruine-grenoble/

 » NOUS VOTERONS EN CONNAISSANCE de la FAUSSETÉ de L’EXERCICE »

«  Notre campagne d’information a pour objet de montrer que nous ne sommes pas dupes de la parodie organisée sur fonds publics ;  De démontrer que nous voterons en toute connaissance de la fausseté de l’exercice. Il ne grandit pas ceux qui l’organisent lesquels, ce faisant,  sont directement responsables de la décrédibilisation de la parole publique.

<<< mauvais-coups-de-lete-p-clouaire-vertspg-trompe-les-grenoblois/

EN VOTANT NOUS EXIGERONS QUE LA VOLONTÉ MAJORITAIRE des GRENOBLOIS SOIT RESPECTÉE

« En votant nous exigerons que la volonté majoritaire des grenoblois soit respectée sans faux semblants.

« Nous voterons aussi parce que chaque voix dénoncera l’un de ses nombreux engagements non tenus mais sera aussi un suffrage de protestation contre sa politique et son système verrouillé par un clan  «

Pour voter, il faut être résident grenoblois et avoir plus de 16 ans et se munir d’une pièce d’identité et d’une carte électorale (ou d’un justificatif de domicile)

ON PEUT VOTER du 10 au 14 octobre

Hôtel de ville :8h-17h50 – ADIIJ : 16, bd Agutte Sembat, lundi et 
jeudi 9 h 30-17 h 30,mardi 13 h-17 h 30, mercredi 9 h 30- 12h30/13h30-17h30, vendredi 9 h 30-12 h ;

– Maisons des habitants Chorier-Berriat, centre-ville, secteur 3, Capuche, Teisseire et Le Patio, aux horaires d’ouverture habituels.

ON PEUT VOTER LE SAMEDI 15 OCTOBRE

– Hôtel de ville 10 -17 h
- Bibliothèque Kateb-Yacine 12-17h
- Bibliothèque centre-ville 11-17h.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *