LES ÉLUS VERTS/ADES: UNE PME FAMILIALE SUR LE MODÈLE LE PEN

CONCERT AU PROFIT DE L'ASSOCIATION GREGORY LEMARCHAL
CIRCULATION: CE SOIR L'AGGLOMERATION EST ENCORE PARALYSEE

 

la majorité de la majorité municipale est organisée selon un organigramme non écrit. A côté des élus siègent des non élus qui participent à toutes les décisions. Parmi eux une sorte de Gourou, Raymond Avrillier que « Libération » a qualifié de «  parrain » de la majorité municipale.

Le noyau dur est entrainé à travailler ensemble depuis près de 40 ans!  En 1983 les Verts/Ades figuraient déjà sur la liste du PS conduite par H.Dubedout. A cette date – déjà – Vincent Comparat l’actuel Président de l’ADES engageait un recours contre l’élection d’Alain Carignon au premier tour des municipales!

Depuis lors ils n’ont jamais cessé leur travail de disqualification de leurs adversaires et de destruction des réalisations qui font le Grenoble d’aujourd’hui.

 EN 1989 R.AVRILLIER (Verts/Ades) MORD la POUSSIÈRE FACE à la LISTE CARIGNON

En 1989  la liste Verts/Ades sur laquelle figure déjà Raymond Avrillier  mord la poussière au premier tour avec 8,5  % des voix , le PS de M.Destot obtenant 31 %  la liste Carignon étant réélue au premier tour avec 53% des suffrages malgré la présence d’une liste FN (  6,5%) ) .

Avec son statut de Conseiller d’opposition Raymond Avrillier poursuivra dans son stakhanovisme maladif  et obsessionnel des recours judiciaires. Des fonctionnaires de la ville devront être affectés pour répondre à ses courriers quasi quotidiens. Dés cette période son coût pour la collectivité ( dont il vit par ailleurs professionnellement) devient considérable.

UNE ALLIANCE avec le JUGE COURROYE

En engageant mille procédures il est rare qu’aucune aboutisse. Celle du contrat d’eau de la ville se terminera par  la condamnation d’Alain Carignon qui n’a bénéficié d’aucun enrichissement personnel contrairement à ce que l’extrême gauche continue à prétendre et malgré la volonté du Juge de le disqualifier en évoquant des « avantages personnels «  dans lesquels figurent des journaux, des bureaux, des déplacements… Car les Verts/Ades n’ont pas hésité à faire alliance avec le juge carriériste Philippe Courroye , alors proche de Jacques Chirac, qui deviendra ensuite proche de Sarkozy, tout entier tourné vers sa seule promotion. Pour R.Avrillier, peu importe les moyens , pourvu qu’on ait l’ivresse.

<<< /r-avrillier-vertsades-colistier-de-piolle-des-methodes-de-voyou/

LA MUNICIPALITÉ DESTOT/AVRILLIER SIGNERA UN CHÈQUE de 10 MF à la LYONNAISE des EAUX…

Sur le fond du dossier la municipalité dont il sera après 1995 le deuxième Adjoint reconnaitra de facto que le contrat avait été avantageux pour la ville: la municipalité Destot/Avrillier signera un chèque de 10 MF à la Lyonnaise des Eaux pour reprendre le contrat. Une somme qui se trouvait dans les caisses de la ville démontrant au passage aussi la fausseté de leur  indignation sur la situation de Grenoble après Carignon. Ils n’auront d’ailleurs même pas à augmenter les impôts en 1995 en lui succédant. Il faudra attendre 2008,après 13 ans de leur propre gestion…

<<< /e-piolle-reconnait-au-jdd-grenoble-la-ville-la-plus-en-difficultes-de-france/

… PENDANT QU’UNE FILIALE RACHETAIT La SOCIÉTÉ en FAILLITE DE M.DESTOT

Le bruit fait sur le contrat d’eau  avait pour objet de couvrir la vente de la société en faillite de Destot ( celle fondée avec Stéphane Siebert et Geneviève Fioraso) à une filiale Belge de la Lyonnaise des Eaux . Raymond Avrillier  Adjoint au Maire  et ses amis chargés du fumigène. Tout a parfaitement fonctionné du point de vue médiatique et financier en leur faveur.

Mais avec l’appui d’un journaliste de France 3 , Philippe Descamps engagé à fond dans le combat partisan contre la droite ( il quittera le journalisme)  , Raymond Avrillier fera surtout de cette affaire un fonds de commerce de sa PME familiale.  D’abord grâce à un livre qu’il cherche toujours à vendre afin de percevoir des droits d’auteur avec Philippe Descamps.

<<< destot-fioraso-pourquoi-le-rapport-publie-par-atlantico-est-une-bombe/

 1995 : NAISSANCE D’UNE PME FAMILIALE EN FORMATION SUR FONDS PUBLICS

Ensuite en devenant lui-même Adjoint au Maire en 1995 puis Vice Président de la Métro. Mais en entrainant toute la famille. Dés 1995 Claire Kirkyacharian la mère de ses enfants entre au Conseil municipal et – déjà – est en charge de l’administration et du personnel ! 20 ans après, en 2014 elle est Première Vice Présidente de la Métro chargée du personnel et de l’administration générale. Son actuel compagnon devient Directeur Général des Services de la ville.

<<<-un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

 LA FAMILLE COMPARAT (Verts/ADES) AUX RESPONSABILITES

Dés 2001 Maryvonne Boileau la compagne de Vincent Comparat devient Conseillère Régionale et entre elle aussi au Conseil Municipal ou elle présidera l’OPHLM. En 2014 elle est Présidente de Grenoble-Habitat et a même repris à L.Lheureux la politique de la ville !

Mais également la propre fille de Vincent Comparat , Laurence, professionnellement chargée du développement durable ( !) à l’Université Stendhal est devenue  en 2014 Adjointe au Maire et présidente régnante sur le groupe majoritaire ou elle ne veut voir qu’une seule tête.

Parmi ceux qui étaient associés à l’origine figurent aux postes clefs Vincent Fristot élu dès 1995 aussi qui est maintenant en charge de l’urbanisme mais aussi Président de GEG., Christine Garnier en charge du logement à l’échelle de l’agglomération .

<<< grenoble-v-fristot-vertsades-letrange-mecanicien-du-systeme/

M.GILBERT (Verts/Ades) : UN USAGER de L’EAU QUI A BIEN RENTABILISÉ L’OPÉRATION

S’il en est un qui se fait discret mais qui a bien rentabilisé l’opération c’est bien  Michel Gilbert qui figurait les faux usagers de l’eau dans la lutte contre Carignon dans les années 90 manifestant en leur nom… .  Il doit toute sa carrière sur fonds publics à cette mystification. Véritable Verts/Ades il sera Adjoint au Maire en 1995 , puis casé chargé de mission à la Métro jusqu’en …. 2016. En effet Claire Kirkyacharian devenue Première Vice Présidente de la Métro en 2014 lui a même prolongé son contrat au-delà de l’âge de la retraite dans le cadre du soutien à l’emploi des jeunes!

Dans la période ou il était salarié de la Métro, sa compagne Monique Vuaillat était Adjointe au logement du Maire (PS) Michel Destot.

LA PME PRODUIT de BONS RÉSULTATS POUR SES MEMBRES, PAS POUR LA VILLE

Les « jeunes » qui ont rejoint les Verts/Ades ont bien perpétué cette tradition économique. Hakim Sabri, l’actuel Adjoint aux Finances est employé de la Régie du Téléphérique dont le Président est Pierre Mériaux élu municipal, Inspecteur du Travail et grand donneur de leçons d’éthique aux entreprises. Yann Mongaburu le Président (Verts/Ades ) du SMTC  a fait  recruter un proche au cabinet du Maire  selon le site Dodiblog (18/2/15).

La PME produit d’excellents résultats pour ses membres qui ont tous vécu et vivent tous sur fonds publics pour certains et perçoivent des dividendes de leurs coups.

<<< grenoble-p-meriaux-vertsades-employeur-de-h-sabri-vertsades/

AUCUNE RÉALISATION NOTABLE en 16 ANNÉES AUX RESPONSABILITÉS de la VILLE et de L’AGGLO

Mais ils ne peuvent aligner en face aucune réalisation notable en près de 40 ans « d’action » politique, dont prés de 16 années aux responsabilités dans la ville et l’agglo. Leur bilan est vide et la ville est reconnue ruinée y compris par eux ! Leur seule valeur ajoutée est d’avoir instauré à Grenoble un climat de délation, une hystérisation des débats , abusé de vindictes de faux  justiciers pour  disqualifier les adversaires dangereux pour eux. Dans tous leurs secteurs le résultat a été lamentable pour la population défavorisée.

<<< /logementun-temoignage-accablant-de-lechec-des-vertsades-a-grenoble/

Leur coût a été considérable pour le contribuable. Les seuls recours contre le Stade des Alpes ont fait passer la facture de 40 à près de 100 M €. L’annulation du contrat d’eau avec la Lyonnaise des Eaux a contraint la ville à faire un chèque de 10 M F !  Le comble étant que Raymond Avrillier et ses amis étaient aux responsabilités de la majorité qui a payé la Lyonnaise.

 L’ÉCHEC PATENT et RAPIDE de la MUNICIPALITÉ PIOLLE DOIT BEAUCOUP à la SECTE

En cette rentrée ou la municipalité Piolle le dos au mur met en place des opérations de communication par segments pour compenser sa faillite d’un discours général (étudiants, école, hébergement… Eric Piolle multiplie les interventions) et  de diversion de R.Avrillier ( recours Macron sur A 480) ,ce décryptage permet de mieux comprendre le dessous des cartes.

<<< r-avrillier-vertsades-le-parrain-grenoblois-de-la-majorite-pour-liberation/

Les liens invisibles et si anciens qui relient au « parrain » toute une nébuleuse active et féconde exerce un réel pouvoir à Grenoble sans que les médias ne le décrypte. Ils sont pourtant un élément clef de la compréhension de  e qui se déroule sous nos yeux. L’échec patent et si rapide de la municipalité Piolle qui aura renié avant sa mi-mandat la plupart de ses engagements doit beaucoup à la secte, ses obsessions  et sa pratique d’opacité. Ses élus Verts/Ades sont majoritaires dans la majorité.

 LES VERTS/ADES N’ONT MÊME PAS TENTÉ LEUR MUTATION POUR RÉALISER LEURS PROMESSES.

Construite toute entière pour détruire, ses membres formatés pour mener des attaques personnelles , elle n’a même pas tenté sa mutation afin d’imaginer les moyens de réaliser son catalogue de promesses. Si ces élus avaient été un brin tournés vers la construction, ils auraient cherché à relever ce défi plutôt que de fermer les bibliothèques!

Mais une fois élue sur des mensonges, et les considérant comme tels , la nébuleuse organisée ne sait que répéter les mêmes coups qu’elle sait faire depuis 40 ans.
Malheureusement pour ses élus le bilan global est désormais sur la place publique. Il est évidemment catastrophique pour eux qui vont avoir du mal à terminer leur mandat. Mais malheureusement surtout pour les Grenoblois.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *