MISTRAL: E.PIOLLE INSTALLE des GRILLES de PROTECTION dans les APPARTEMENTS!

CIRCULATION: CE SOIR L'AGGLOMERATION EST ENCORE PARALYSEE
30 SEPTEMBRE: IL Y A 22 ANS GRENOBLE INAUGURAIT LE SYNCHROTRON

Au 49 bis rue Anatole France, quartier Mistral, Eric Piolle, Président de l’OPHLM ( !) et Maire de la ville fait installer des grilles de protection à l’intérieur des appartements !

De nombreux appartements sont vandalisés, ou bien squattés ou bien … vides car ils ne trouvent pas de locataires malgré le sempiternel chiffre ressassé de 13 000 demandeurs de logements (dont la moitié veulent quitter la cité ou ils sont logés!).

LES HABITANTS DERRIÈRE DES CAGES GRILLAGÉES

Il n’est plus question de « stigmatisation » des populations ni de faire vivre les habitants dans des cages grillagées.  L’extrême gauche locale aux abois ne ménage pas les habitants ni l’image du quartier.

A Mistral les entreprises qui installent ces grilles et acceptent de venir travailler le font  sous la protection des CRS. Rappelons que M.Destot (PS) après 25 ans de mandat de Député du quartier et 19 ans de Maire avait déclaré que Mistral était sa plus belle réussite. On imagine le reste de la ville.

>>> MISTRAL à GRENOBLE: « PLUS DEGRADEE en 2013 QU’EN 2001″

Récemment les ascenseurs ne pouvaient plus être réparés. Les habitants des tours- parfois âgés- protestaient :« Ici, cela fait trois semaines que notre deuxième ascen­seur est en panne. » expliquait un habitant au DL .

LES RÉPARATEURS ONT FAIT VALOIR LEUR DROIT de RETRAIT

« À Anatole­ France, d’autres sont actuelle­ment en rade. Tout le monde le signale à Actis, mais rien ne bouge. On m’a ré­pondu que la société privée, chargée de les réparer, a fait valoir son droit au retrait, par crainte des agressions. »

>>> MISTRAL à GRENOBLE: E.PIOLLE ( Verts/PG) NE PEUT PLUS REPARER les ASCENSEURS

Les dealers avaient installé une piscine : Destot avait supprimé les piscines gratuites de quartier installées chaque été par la municipalité Carignon

Les dealers avaient installé une piscine : Destot avait supprimé les piscines gratuites de quartier installées chaque été par la municipalité Carignon

LA PREMIÈRE MANCHE de la GUÉRILLA URBAINE

Les dealers avaient aussi marqué leur territoire en tendant un guet-apens à la police véritable première manche de la guérilla urbaine à laquelle ce laxisme va évidemment aboutir. Ensuite ils ont installé une piscine publique sur le toit d’une surface commerciale, en prenant l’eau à partir d’un appartement vide, histoire de montrer qu’une contre société s’organisait sur la ruine de l’organisation municipale: les piscines publiques gratuites étaient installées chaque été dans les quartiers par la municipalité Carignon et ont été supprimées par la municipalité Destot.

>>> GRENOBLE: LA GUÉRILLA URBAINE A DÉJÀ COMMENCÉ

E.PIOLLE ÉTEND LA BÉTONISATION à TOUTE LA VILLE

Impuissante, indifférente, refusant la panoplie de mesures que nous proposons pour changer la donne et rétablir la sécurité la municipalité s’enfonce dans le déni et pare au plus pressé.

>>> A.CARIGNON: » 10 MESURES POUR FAIRE REDÉMARRER GRENOBLE »

Mais pire encore avec sa bétonisation à outrance et 50 % de HLM dans les opérations (Berriat, Esplanade,  cours de la Libération, Jouhaux, Presqu’ile…) elle poursuit une politique qui a échoué en l’étendant à toute la ville.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *