Place Jean Moulin: GRENOBLE ÉCOLOGIE LES VERTS/ROUGES FAIT SA RENTRÉE

A 480: PIOLLE SIGNE L'ÉLARGISSEMENT, AVRILLIER FAIT UN RECOURS....
TAGS dans SON IMMEUBLE: E.PIOLLE A TENTÉ LA VICTIMISATION

La place Jean Moulin se serait passée de la rentrée de Piolle et de sa belle équipe qui viennent d’y abattre plus d’une douzaine d’arbres de multiples espèces. Avec la même méthode que place Victor Hugo en début d’année : les tronçonneuses de Grenoble Écologie les Verts/Rouges ont débarqué le matin sans prévenir, le soir en revenant du travail les habitants n’avaient plus que leurs yeux pour pleurer.

LE SPECTACLE DE DÉSOLATION OFFERT AUX HABITANTS

C’est la deuxième fois cette année que les habitants d’un ensemble d’immeubles subissent la folie anti arbres de la municipalité Piolle (Verts/PG). Déjà en février les habitants de la place Charles Dullin avaient vu disparaître une dizaine de leurs plus beaux arbres sous les coups des tronçonneuses du Parti.

>>> DÉJÀ EN FÉVRIER PLACE CHARLES DULLIN À CÔTÉ DE LA MC2

DES ARBRES MALADES DE LA RAGE ?

Le discours du Parti on le connait, c’est le même à chaque fois : les chiens ont du être abattus parce qu’ils avaient la rage. On y a eu droit place Victor Hugo, place Charles Dullin, cours de la Libération. Les arbres de Grenoble n’ont jamais été aussi malades que depuis que les docteurs Folamour de la fausse écologie grenobloise se sont penchés sur leur cas. Place Jean Moulin, oseront ils ce même discours une fois de plus pour justifier cette nouvelle hécatombe ?

Un discours qui a servi cet été encore cours de la Libération pour massacrer pas moins de 65 platanes ! Bien entendu, tous étaient malades et c’est d’ailleurs pour ça qu’ils ont été liquidés en plein cœur des vacances pendant que les grenoblois avaient le dos tourné.

>>> HÉCATOMBE COURS DE LA LIBÉRATION: 65 PLATANES ABATTUS

On rappelle aussi qu’en guise de mise en jambes pour les vacances et pour ne pas perdre la main avant la rentrée, deux tilleuls avaient été tranquillement abattus début juillet place de la gare. Ceux là n’étaient pas malades, ils avaient juste déplu aux malades du Parti. Finalement, c’est à se demander qui à Grenoble a la rage.

>>> E. PIOLLE ABAT TRANQUILLEMENT ENCORE 2 TILLEULS À LA GARE

jaime-grenoble-et-glc-300x243

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *