LES 50 « RÉALISATIONS CARIGNON » QUI FONT LE GRENOBLE D’AUJOURD’HUI

FRANCE BLEU ISÉRE BOYCOTTE "GRENOBLE, le CHANGEMENT"
P.MÉRIAUX (Verts/PG) COUVRE LES 2 LICENCIEMENTS du TRICYCLE

Hier des membres du collectif « Grenoble, le Changement » ont poursuivi la campagne d’information lancée avec « ILS ONT RUINE GRENOBLE ». Sébastien Tomasella a accueilli les journalistes au « Tout va bien » 4 rue Chenoise en leur expliquant qu’il s’agissait d’un bon symbole du Grenoble que nous voulons. Le propriétaire a d’ailleurs affiché sur sa vitrine le logo de GLC.

De nombreux membres du collectif étaient présents dont Aziz Sahiri, Kitty Lequesne, François Tarantini,  Adrien Fodil, Brigitte Boer, Bernadette Henusset, Lauriane Gisclard, Jocelyne Vinet, Serge Prudhomme, Mireille Poncerry, Véronique Bec, Gislaine Ordacière, Nicolas Ponchut…

 

Christian Bec a expliqué à la presse « Depuis 21 ans  la ville s’est enfoncée dans le rouge devenant la première de France parmi les villes de 100 à 200 000 habitants pour l’impôt sur les ménages, les dépenses de fonctionnement, la dette. Les Grenoblois subissent une baisse drastique des services, les quartiers les plus en difficultés se voient abandonnés, les contribuables et usagers subissent un matraquage sans précédent des taxes et des tarifs. »

/e-piolle-reconnait-au-jdd-grenoble-la-ville-la-plus-en-difficultes-de-france/

« Pendant qu’ils ruinaient Grenoble les élus PS et Verts/Ades jetaient un rideau de fumée  en essayant de disqualifier Alain Carignon par des méthodes indignes. S’il en est qui ont mis en cause les personnes ce sont bien ces élus de gauche et Verts. En parallèle, en trichant,  ils s’attribuaient le bilan hors norme de ses équipes faisant croire aux nouveaux Grenoblois qu’il était le leur.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/08/27/ils-ont-ruine-grenoble/

« COMPARER AVEC LES 21 ANS QUI CONDUISENT AU DÉCROCHAGE de GRENOBLE »

« Après leurs réactions à la campagne d’information engagée par les Républicains démontrant qu’ils ont ruiné Grenoble,  Il s’agit de mettre fin aussi à cette imposture.

« Fidèles à notre devoir de vérité et à notre religion des faits, nous, membres du Collectif «Grenoble le Changement» avons établi une liste de 50 réalisations, de décisions, ou de financements de la municipalité Carignon sur lesquels nous allons apposer un post «Réalisation Carignon» discret, non salissant.

« Il permettra aux Grenoblois de comparer ces 21 ans qui aboutissent au décrochage de la ville au bord de la mise sous tutelle, avec une gestion dynamique, anticipatrice et moderne qui a été celle des municipalité Carignon ».

De son côté Alain Carignon a affirmé « nous désirons engager le débat sur des bases saines et transparentes.Les Grenoblois méritent une confrontation des idées sur la base des faits. »

Jusque là « l’étouffement de la démocratie locale avait pour objet de camoufler une gestion calamiteuse dont les grenoblois sont les victimes ».

Ajoutant : « l’opposition à une devoir de vérité afin d’établir un diagnostic partagé avec les grenoblois ».

A.CARIGNON: « LA PROCHAINE ÉTAPE, DES PROPOSITIONS FORTES pour SORTIR GRENOBLE de la CRISE »

Il a annoncé également que « la prochaine étape sera des propositions fortes et précises pour sortir Grenoble de la crise en sauvant les services publics et de proximité auxquels nos concitoyens sont attachés » .

Alain Carignon a aussi dénoncé les élus Verts/Ades, axe de la municipalité Piolle, lesquels en 15 ans de gestion n’ontapporté qie des procédures obsessionnelles  et maladives, jamais de réalisations, d’équipements , de services supplémentaires. Ce sont seulement des démolisseurs.

 

LES 50 RÉALISATIONS QUI FONT LE GRENOBLE D’AUJOURD’HUI

1-   Obtention de l’implantation du Synchrotron

2-   Obtention de l’implantation de ST Micro Electronic

3-   Obtention de la réalisation de l’autoroute Grenoble-Valence

4-   Réalisation de la Station d’épuration des eaux de l’agglomération Grenobloise

5-   Réalisation du premier Tramway au monde accessible aux handicapés

6-   Organisation du 1er référendum décisionnaire d’une ville de plus de 100.000 habitants (pour la construction du tramway)

7-   Création d’Europole et de GEG

8-   Réalisation du Musée National de Peinture

9-   Obtention du Palais de justice

10- Obtention des financements d’Etat pour la rénovation de la MC2

11- Réalisation du parc Georges Pompidou (5,5 hectares)

12- Réalisation du golf de Bresson

13- Réalisation du Musée de la Résistance et de la Déportation

14- Installation du siège du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) à Villeneuve, de la halle du Marché de l’Arlequin et obtention de la Poste au Village Olympique

15- Réalisation du Musée de l’Evêché et du jardin de la Cathédrale

16- Réalisation des parcs publics d’espaces verts de Marliave et Valérien Perrin à Berriat

17- Réalisation des parkings Denfert-Rochereau, d’Europole, du Musée, de Saint Bruno et Place Verdun

18- Extension de 5 hectares du parc Bachelard

19- Réalisation de la Maison Départementale de la Nature et de l’environnement

20- Création du Musée du ski

21- Réalisation du parc d’espaces verts de l’Alliance à Alliés Alpins

22- Réalisation du pont d’Oxford sur la presqu’ile

23- Réalisation de la bibliothèque l’Alliance (fermée par E. Piolle)

24- Réalisation de la voie sur berge, voie de Corato

25- Réalisation  du jardin Roger Genin (centre-ville)

26-Réalisation de la médiathèque Saint Bruno

27- Réalisation du collège de Villeneuve

28- Création du théâtre 145

29- Réalisation du quartier Reynies-Bayard et du Gymnase Reynies

30- Réalisation des fouilles archéologiques de la place Notre Dame

31- Obtention de l’autoroute Grenoble/Sisteron (stoppée depuis au Col du Fau)

32- Réalisation des premières pistes cyclables sur les berges de l’Isère

33- Réalisation de l’Ecole Supérieure de Commerce de Grenoble

34- Création du pass’port et des piscines gratuites d’été pour les jeunes grenoblois

35- Réalisation de la salle « le Summum »

36- Réalisation du premier habitat mixte réussi (80% Propriétaires, 20% HLM) au centre-ville (rue des déportés du 11 novembre)

37- Création du théâtre de Sainte Marie d’En-Bas,

38- Obtention des conventions de financement des équipements culturels avec le département (perdues par M. Destot)

39- Réalisation de la zone d’activités de Technisud

40- Obtention des crédits d’études au contrat de Plan 95/2000 pour le contournement Nord (non consommés par M. Destot)

41- Rénovation du bâti ancien Très-Cloitres/Servan après les destructions Dubedout côté impair

43- Rénovation de la halle Sainte Claire

44- Création et réalisation de la place Lavalette,

45- Rénovation complète du Muséum d’histoire naturelle

46- Réalisation du stade de foot de l’avenue Maréchal Randon

47- Création du théâtre du Rio (vendu par M. Destot) et du Théâtre de Poche

48- Réalisation de l’échangeur et des parkings d’Alpexpo

49- Création de la salle de musique « Le Ciel » (fermée par E. Piolle)

50- Installation de la vasque Olympique parc Paul Mistral

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *