WANTED : « ILS ONT RUINÉ GRENOBLE »

WANTED : 11 000 GRENOBLOIS CE MATIN SUR LE SITE du "DAUPHINE LIBERE"
POLICE MUNICIPALE: BIENTÔT SANS CHEMISE NI PANTALON...

Dans la catégorie des villes de 100 à 200 000 habitants Grenoble est la première ville de France pour l’impôt sur les ménages, les dépenses de fonctionnement et la dette par habitant !

Ce record olympique inégalé place la ville au bord de la mise sous tutelle qui impliquerait encore une augmentation des impôts de + 17 % pour mettre les recettes au niveau des dépenses : par lettre du 24 mai dernier le Préfet de l’Isère et le directeur départemental des Finances Publiques ont alerté Piolle qu’il ne pouvait plus continuer à faire la cigale.

LES GRENOBLOIS MODESTES et la CLASSE MOYENNE ÉCRASÉS PAR LES IMPÔTS et les TAXES

Ce bilan incontestable et incontesté est celui de 21 ans de gestion de Grenoble : Les élus Verts/Ades ont co-géré Grenoble avec deux municipalités Destot (PS) sur 3  et maintenant ils gèrent la ville tous seuls avec le Parti de Gauche. Leur responsabilité commune est écrasante et les grenoblois sont les victimes de leur cynisme, de leur irresponsabilité et de leur incompétence.

<< destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

Les grenoblois les plus modestes bien entendu mais aussi la classe moyenne qui fuit la ville ne pouvant plus supporter ces impôts et taxes démentiels (le prix du stationnement augmente jusqu’à + 150 % et la taxe des ordures ménagères de + 19%).

<< stationnement-a-grenoble-jusqua-150-daugmentation-des-tarifs/

« NOUS VOULONS UN DIAGNOSTIC PARTAGÉ avec LES GRENOBLOIS »

Alain Carignon, Adrien Fodil, François Tarantini, Nicolas Ponchut responsables grenoblois des Républicains, des membres du collectif « Grenoble, le Changement » ont lancé ensemble hier une campagne pour informer les Grenoblois.

« Nous voulons un diagnostic partagé » ont ils indiqué. Il est en effet à la base des solutions du futur. « Si l’on veut prendre les mesures qui permettent à Grenoble de trouver des ressources, recréer de la richesse, se donner à nouveau les moyens d’affronter l’avenir, il faut être d’accord sur la situation et les responsables » a indiqué Alain Carignon.

UNE PREMIÉRE RÉUNION ANTI-PIOLLE le 13 SEPTEMBRE

Un tract sera donc diffusé auprès des Grenoblois afin qu’ils prennent connaissance des données de leur ville comparée aux autres de sa catégorie et des réunions publiques auront lieu afin d’échanger sur ces chiffres.

La première réunion anti-Piolle à ce sujet aura lieu le 13 septembre prochain

La liste des élus qui figurent sur l’affiche « ils ont ruiné Grenoble »:

Michel Destot, Geneviève Fioraso, Jérôme Safar, Paul Bron, Marie José Salat, Jacques Chiron, Olivier Noblecourt, Stéphane Gemmani, Stéphane Siébert, Jean-Michel Detroyat, Amandine Germain, Raymond Avrillier, Pierre Kermen, Eric Piolle, Olivier Bertrand, Elisa Martin, Klauss Habfast, Vincent Fristot, Claire Kirkyacharian, Laurence Comparat, Yann Mongaburu, Maryvonne Boileau, Christine Garnier, Pascal Clouaire, Hakim Sabri

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *