PIOLLE: « VÉGÉTALISER » pour POUVOIR BETONNER GRENOBLE

ÉCOLE du JARDIN de VILLE: "L'AFFAISSEMENT NE S'AGGRAVE PAS" pour O.BERTRAND (Verts/Ades)
Conseil Municipal: L.COMPARAT et K.HABFSAT (Verts/Ades) et le MUPPET SHOW

Coca Cola n’aurait pas réussi meilleur marketing, ce sont les mots inventés par les Verts/Rouges pour se passer des arbres à Grenoble. Un maximum de béton, un peu de pelouse, quelques herbes folles et hop, la ville est végétalisée. Sans même un remerciement à M. Destot (PS), l’inventeur de ce concept que E. Piolle (Verts/PG) s’est contenté de reprendre avec des mots tellement vendeurs que les écoles de marketing devraient en faire un cas d’école. Il est vrai qu’il a passé quelques temps chez HP, une multinationale américaine cousine de Coca Cola.

>>> E. PIOLLE ABAT TRANQUILLEMENT ENCORE 2 TILLEULS À LA GARE

VOUS AVEZ DIT VÉGÉTAL ?

Cours Jean-Jaurès, le végétal est à la fête mais c’est surtout celui des canettes de bière et des gobelets en plastique. Pas d’arbres, M. Destot les avait fait abattre, et côté vert c’est le marron qui domine, cette couleur fraîche que donnent le Vert et le Rouge quand on les mêle.

La faute aux coupures d’arrosage pour accompagner les bibliothèques qui ferment ? Ou l’entretien des tuyaux d’arrosage serait il devenu à l’image des trottoirs, du pavage de la place Grenette, des totems à la renverse et des fontaines à sec de la rue Montorge ? On ne sait. Dans sa Grandeur, seul le Grand Timonier possède la réponse.

>>> MIEUX QUE PREMIER MINISTRE: E. PIOLLE, GRAND TIMONIER

PROCHAINE ÉTAPE DU CONCEPT : LE BÉTON VERT À L’ESPLANADE

le projet est ficelé et la garantie que tous les logements construits à Grenoble verront les montagnes apportée par Vincent Fristot Adjoint (Verts/Ades) à l'urbanisme est un mensonge habituel

pourquoi des arbres au sol quand on peut avoir de l’herbe grillée sur les toits ?

Nul besoin de parcs supplémentaires à Grenoble. Compte tenu des immenses espaces verts disponibles partout et tout particulièrement au centre ville, c’est d’encore plus de béton que les grenoblois ont bien sûr besoin à l’Esplanade, pas d’arbres.

Du béton végétalisé, ça va de soi. Mais pas au sol, comme cours Jean-Jaurès. Nous sommes depuis passés au XXIème siècle, l’herbe grillée ça se met sur les toits.

Car dans la ville écologique façon E. Piolle les enfants n’ont plus besoin de parcs pour faire du vélo, c’est seulement plus tard que ça deviendra une obligation. Et pour qu’ils puissent jouer au ballon sur les toits sans tomber, il devrait être possible de mettre de grands grillages comme on en fabrique déjà pour les prisons.

>>> BAJATIÈRE: M. BOILEAU (VERTS/ADES) ASPHYXIE MÊME L’ÉGLISE

HOMMAGE À M. DESTOT (PS)

Sur les boulevards l'hécatombe a été terrifiante sous la municipalité Destot/Safar (PS) . Ici cours Jean Jaurés.

Sur les boulevards l’hécatombe a été terrifiante sous la municipalité Destot/Safar (PS) . Ici cours Jean Jaurés.

L’hommage que E. Piolle (Verts/PG) s’interdit de faire à M. Destot (PS) à qui il doit son inspiration, nous le faisons pour lui.

En rappelant ces images des grands platanes cours Jean-Jaurès qui certainement l’ont inspiré dans la brillante conception de ses opérations de « végétalisation » de la place Victor Hugo, du Bd Clémenceau, du quai de France, de la place de la Gare, etc …

>>> E.PIOLLE TRONÇONNE DANS TOUS LES PARCS !

>>> PORTÉS DISPARUS À GRENOBLE: ENCORE UNE QUARANTAINE D’ARBRES !

Ce cours Jean-Jaurès devenu comme on le constate un temple du concept de la végétalisation (sèche) de Grenoble, un lieu où les grenoblois peuvent le cœur serré d’émotion admirer l’avenir enchanteur promis pour 2050 par E. Piolle et les Verts/Rouges. Eux ne seront plus là, nous en prenons les paris. Par contre les grenoblois et l’Esplanade …

>>> BÉTONISATION: BIENVENUE À VILLENEUVE SUR PRESQU’ÎLE

stop la piollution

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *