LA MUNICIPALITÉ PIOLLE (VERTS/PG) N’AIME PLUS LA CONTESTATION!

SÉCURITÉ à GRENOBLE: ET SI E.PIOLLE SUSPENDAIT SON " PLAN LUMIÈRE?"
APRÈS NICE, E.PIOLLE (Verts/PG) CONFIRME SON OPPOSITION à l'ÉTAT D'URGENCE

Les Verts/Ades de la municipalité Piolle sont scandalisés. Pensez donc! Le Conseil Municipal a été envahi après les mesures de casse du service public annoncées. Vincent Comparat le Président de l’Ades, compère de Raymond Avrillier est inquiet pour sa fille, Laurence Adjointe au Maire à la propagande et sa compagne Maryvonne Boileau Chargée de la politique de la ville et Présidente de Grenoble Habitat. Les spécialistes des coups tordus en appellent à l’ordre public maintenant qu’ils sont au pouvoir

LES VERTS/ADES « CONDAMNENT L’ENVAHISSEMENT du CONSEIL MUNICIPAL »

Dans le DL du 15 juillet  il « condamne avec la plus grande fermeté l’envahissement du conseil municipal. Notre Etat de droit exige que les conseillers municipaux puissent délibérer hors de toute contrainte physique… » Il oublie évidemment que dés le deuxième conseil municipal, la municipalité elle-même avait organisé l’envahissement du conseil municipal par les étrangers en situation irrégulière accueillis en grande pompe.

… OUBLIANT QU’ILS AVAIENT EUX MÊMES ORGANISÉ UN ENVAHISSEMENT

Les conseillers municipaux délibéraient alors sous la contrainte physique, la municipalité imposant sa doctrine selon laquelle leur « hébergement était inconditionnel » à Grenoble. On connait la suite avec les arrivées massives, le bidonville Esmonin.

http://www.republicains38.fr/grenoble-hebergement-inconditionnel-pour-les-etrangers-irreguliers/

L’Etat de droit la municipalité Piolle l’a aussi oublié lors des manifestations contre la loi travail qui ont fait tant de dégâts à Grenoble. Elle a soutenu en permanence les excès, campé avec « Nuit Debout »et Eric Piolle avait condamné… »la brutalité de la loi ». Depuis lors en matière de brutalité, fermant bibliothèques et s’attaquant aux assistantes sociales de la santé scolaire il a fait fort!

<</lextreme-gauche-continue-de-casser-grenoble/

L’INTERSYNDICALE de la MAIRIE: « AUCUNE VIOLENCE PHYSIQUE N’A ÉTÉ EXERCÉE »

L’intersyndicale de la Mairie ne dit pas autre chose en répondant à Piolle  « qu’aucune violence physique n’a été exercée » et que « c’est bien la fermeture des équipements, la suppression des postes, l’absence de toute négociation et le mépris envers les agents et les usagers qui sont d’une grande violence » ( DL du 14/7/16) .

<< /e-piolle-vertspg-ne-peut-plus-tenir-de-conseil-municipal/

Thomas CUTIL ( Verts) ACCUSE… LA DROITE

Les Verts ressortent aussi du chapeau Thomas Cutil leur apparatchik départemental. Pensez donc. Ils ont repéré parmi les manifestants Alexandre Roux, Secrétaire Départemental des LR 38 et Franck Longo, secrétaire départemental Adjoint. Il y avait aussi Adrien Fodil qui a les mêmes fonctions qu’il a oublié de citer et des militants Républicains présents. Car ce sont des citoyens aussi révulsés que les autres par les mensonges de la municipalité Piolle.

L’ABSENCE DE CAMERAS EMPÊCHE les VERTS de MONTRER LA DROITE ENVAHISSANT le CONSEIL

Thomas Cutil écrit au Président du département et au Maire de Moirans parce que les deux premiers sont membres de leurs cabinets! Il est très vigilant et  « s’étonne de la présence, “lors de l’envahissement du conseil” de “plusieurs personnalités de votre famille politique” qu’il cite. Un vrai policier ce Thomas Cutil. Dommage  que l’absence de caméras de vidéo protection l’empêche de montrer des responsables de la droite occupant le conseil municipal!  Mais malgré les nombreuses photos de presse on n’en reconnait aucun. Peut être le clown?

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE DÉCOUVRE l’ORDRE PUBLIC QU’ELLE REFUSE AUX QUARTIERS

Les Rouges/Verts tournent à la pantalonnade grotesque avec leur rodomontades soudaines sur l’ordre public. Eux qui, à chaque réunion de quartier, expliquent qu’il faut s’accommoder de la privatisation de l’espace public par quelques uns. Eux qui refusent de prendre le moindre arrêté pour seconder la population victime de l’absence d’ Etat de droit.

<< grenoble-centre-ville-exaspere-ecrit-a-piolle/

LES VERTS STIGMATISENT les « INDIVIDUS » avec LESQUELS ILS CAMPAIENT

Thomas Cutil monte tout à coup sur les grands principes et stigmatise les « individus » avec lesquels Piolle campait il y a quelques semaines: “Il est malheureusement habituel qu’un certain nombre d’individus tentent, et parfois réussissent à empêcher la tenue d’assemblées républicaines. Mais au nom du respect des institutions…. » (DL 14/7/16)

NOS RÉVOLUTIONNAIRES VONT APPELER LA POLICE…

La municipalité Piolle découvre aujourd’hui le respect, les institutions républicaines et l’ordre public.  Mais pour elle-même seulement. Elle n’aime plus la contestation.  Nos « révolutionnaires » vont encore appeler la police comme ils l’ont fait pour que Piolle tienne sa conférence de presse annonçant la fermeture de services municipaux de proximité dans les quartiers en difficultés.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/piolle-le-veritable-calendrier-de-la-descente-aux-enfers/

A.CARIGNON:  » VOUS NE DISPOSEZ PAS DE LA LÉGITIMITÉ POUR IMPOSER UNE POLITIQUE POUR LAQUELLE PERSONNE N’A VOTÉ »

A ce point de bouffonnerie en effet il ne reste qu’un solution demandée à Eric Piolle dans le « Dauphiné Libéré » ( 15/7/16) par Alain Carignon: « votre devoir est de faire comme Alexis Tsipras, retourner devant les électeurs. Vous ne disposez pas de la légitimité pour imposer aux Grenoblois une politique pour laquelle ils n’ont pas votée : ni ceux qui vous ont élu, ni ceux qui se sont opposés à vous”.

<< /a-carignon-a-e-piolle-retournez-devant-les-lecteurs/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *