FERMETURE de GRENOBLE: LES COMMERÇANTS INTENTENT UN RECOURS

E.PIOLLE (Verts/PG) à "OUEST FRANCE": " ON N'EST PAS LÀ POUR GÉRER "
LA BIBLIOTHÉCAIRE QUI SOUTIENT les FERMETURES MEMBRE de la LISTE PIOLLE!

 

les mesures pour fermer l'avenue Agutte Sembat ont été prises avant même la délibération

les mesures pour fermer l’avenue Agutte Sembat ont été prises avant même la délibération

« Nous entendons par le présent recours gracieux, solliciter de votre part le retrait de cette délibération dont les conditions d’adoption sont éminemment critiquables en droit et en fait car renvoyant à plus tard les études de faisabilité dudit projet ce qui n’a aucun sens »

« Compte tenu de l’importance de ce projet et de ses incidences, il est aberrant de voir le conseil Métropolitain se prononcer définitivement sur le lancement du projet, alors que le rendu final des études préalables à sa faisabilité est fixé postérieurement à cette délibération, soit au mois d’avril 2016, en faisant ainsi fi de l’information sur sa réelle faisabilité, si ce n’est sur son opportunité »

<< /fermeture-de-grenoble-la-municipalite-refuse-letude-dimpact/

« SAISIR LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF AUX FINS D’ANNULATION de la DÉLIBÉRATION »

« A défaut de faire droit à cette demande dans les délais impartis à cet effet, nous nous verrions contraints de saisir le tribunal Administratif de Grenoble aux fins d’annulation de la délibération critiquée »

Grenoble le Changement a eu connaissance de la lettre signée de François Bazes et Bernard Fourt co-présidents des associations de commerçants adressée à Christophe Ferrari Président (PS) de la Métro, bras armé d’Eric Piolle dans cette opération.

E.PIOLLE REFUSE L’ÉTUDE D’IMPACT

Le refus de réaliser une étude d’impact pour un dossier de cette importance en dit très long sur les méthodes des élus Rouge/Verts Grenoblois: depuis 40 ans Raymond Avrillier et l’Ades qui constituent maintenant l’ossature de la municipalité Piolle et de la Métro (Kirkyacharian, Boileau, Comparat, Fristot, Garnier, Habri, Mongaburu…) multiplient les recours pour exiger la transparence dans la décision. Ici il refusent le minimum aux habitants.

<< rentree-a-grenoble-2-un-fonctionnement-corrompu-par-le-nepotisme/

FERMETURE DE L’ACCÈS à GRENOBLE SANS ÉTUDE D’IMPACT

La fermeture de l’avenue Agutte Sembat comme l’extension de la zone piétonne du Musée de Peinture à la place Championnet ont évidemment des conséquences multiples : pour le vivre ensemble, le type de population, les modes de déplacement, les professions libérales et les artisans, les commerçants, les 10 000 véhicules qui venaient à Grenoble ( sur les 15 000 ), les reports de circulation, la pollution….

La municipalité Piolle n’a aucune réponse à toutes ces questions sauf à produire ses dogmes. Compte tenu de son refus les associations n’ont eu d’autre recours que de saisir le Tribunal Administratif.

<< agutte-sembat-e-piolle-vertspg-confirme-la-fermeture/

L’AUGMENTATION MASSIVE des PRIX du STATIONNEMENT N’A PAS les COMMERÇANTS POUR OBJET

On voit mal comment la juridiction administrative pourrait accepter qu’une collectivité locale décide de mesures aussi punitives  sans analyser au préalable leurs conséquences sur toute la vie de la cité ?

Par contre s’agissant des tarifs de stationnement on ne peut être qu’étonné que la CCI,la CMA Isère et Label Ville fassent semblant de croire que les décisions municipales ont un rapport quelconque avec leur « coup de gueule ».

On voit bien ce qu’il en est de la politique municipale qui ne s’embarrasse pas du commerce. L’augmentation massive des tarifs du stationnement n’a pas pour objet de favoriser les commerçants!

<< place-grenette-xxi-eme-siecle-piolle/

LA MESURE EST DANS LA LIGNE : VOUS N’ÊTES PAS LES BIENVENUS

La mesure est au contraire dans la ligne de la fermeture de la ville aux automobilistes et le message – comme l’instauration de la zone 30 Km/h partout – est le même: vous n’êtes pas les bienvenus. Elle va aussi faire fuir la classe moyenne du centre ville car les ménages à deux voitures se sentent chassés par le coût du second abonnement. Le secteur 2 ( centre ville élargi) compte déjà 4 500 personnes en dessous du seuil de pauvreté. La paupérisation risque de s’accentuer.

<< /e-piolle-aux-commerants-on-consomme-plus-a-velo/

FAIRE DE L’ARGENT DANS UNE VILLE EXSANGUE FINANCIÉREMENT

Et puis il s’agit surtout de faire de l’argent dans une ville exsangue financièrement:  2,4 millions de recet­tes par an ponctionnés sur les grenoblois. ce n’est pas rien !

<< /petition-contre-matraquage-tarifs-stationnement/

Alors que la municipalité Piolle a apporté des fins de non recevoir à toutes les demandes des commerçants et applique ses dogmes sans  nuances, saluer « le pragmatisme et la réactivité de la ville » (!) ressemble au syndrome de Stockholm: on finit par ressembler à ses geôliers.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *